www.classicToulouse.com
classic toulouse
Articles
 
Place aux immortels
Patrice Quélard
Née sous un piano
Mūza Rubackytė
Présentation et dédicace
03/06/2021
La Forêt des Disparus
Olivier Bal
Et si on pouvait tout
recommencer
Robert Webb
La Chasse
Bernard Minier
Richard Wagner et sa
réception en France
Michal Piotr Mrozowicki
La Chapelle des Templiers
Jean Siccardi
Dédicaces - Maestro
Les Grands Interprètes
Que répondez-vous,
Professeur ?
Wanda Koméza
Dédicaces - Solistes
Les Grands Interprètes
A vif
René Manzor
Dédicaces - Grandes Voix
Les Grands Interprètes
Née sous un piano
Mūza Rubackytė
Dans l'ombre du loup
Olivier Merle
Erectus / L'Armée de
Darwin
Xavier Müller
Dédicaces - Volume I
Les Grands Interprètes
Si la bête s'éveille
Frédéric Lepage
Le Rêve d'un autre monde
La Tour de l'espoir
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Que Dieu lui pardonne
Laurent Malot
Les trois crimes de Noël
Christian Jacq
Une seconde avant Noël
Romain Sardou
La Louve cathare
Mireille Calmel
Le mystère de
la Main rouge
Henri Lœvenbruck
Le dernier message
Nicolas Beuglet
Egypte, l'ultime espoir
Christian Jacq
Les Garçons de l'amour
Ghazi Rabihavi
Confessions inachevées
Ye Lingfeng
Babylone / Le Réveil des
Passions
Catherine David et
Françoise Bouron
Babylone / Le Réveil des
Passions
Catherine David et
Françoise Bouron
La Chambre des Dupes
Camille Pascal
Bénie soit Sixtine
Maylis Adhémar
Patagonie
Michèle Teysseyre
Le Fou d'Ariane
Myrielle Marc
Le Code et la Diva
Christian Grenier
Un homme averti ne
vaut rien
Romain Sardou
La Vallée
Bernard Minier
La Cité de Feu
Kate Mosse
Jeanne d'Arc
Pauline de Préval
Et passe le souffle
des dieux
Philippe Séguy
Domenico Scarlatti
Martin Mirabel
L'Affaire Clara Miller
Olivier Bal
Selon Bach
Michel Brun
 

 

Livres/ Babylone / Le Réveil des Passions - Catherine David et
Françoise Bouron
     

Entre luxe et luxure, la légendaire Babylone

S’il est vrai que la Bible n’a pas spécialement épargné Babylone, lieu de toutes les perversions, les auteurs anciens nous ont appris depuis longtemps que cette ville fut, dans le monde antique, considérée comme l’une des Sept Merveilles du Monde, en particulier grâce à ses fameux Jardins suspendus. Rares sont les romans qui s’aventurent dans le monde mésopotamien, à l’inverse de ceux qui creusent à l’envi l’antiquité égyptienne.

Remercions donc Catherine David, tout en soulignant l’aide de Françoise Bouron pour la reconstitution historique, de nous mener dans les ruelles et les grandes avenues de cette cité mythique. Alors que l’on aurait pu s’attendre à croiser Nabuchodonosor II, le plus célèbre de ses rois, celui-là même qui pilla le Temple de Jérusalem, c’est dans la Babylone de Nériglissar, son presque successeur, à deux ans près, que nous entraîne l’auteur. Celui-ci régna de 560 à 556 avant J.C.


O

Lorsque débute le roman, ce souverain est malade et sait son temps compté. Il veut mettre sur son trône, et quoi de plus légitime, son fils Labasi-Marduk. Sauf que ce prince ne s’intéresse qu’aux volatiles et, l’Histoire nous le confirme, est atteint d’une maladie mentale impossible à dissimuler. C’est là qu’intervient le roman avec l’apparition d’un jeune général plein de fougue, de courage et de victoires à son actif : Nungal. Ce dernier tombe en pamoison devant la fille d’un scribe, belle à se damner. Et réciproquement.
Malheureusement, la reine Kassaia la destine à son fils, un fils que les plus hauts dignitaires du palais ne veulent pas voir monter sur le trône pour des raisons simples de compétences. Les passions vont se déchaîner, les intrigues en faire tout autant, des meurtres plus horribles les uns que les autres vont être commis mettant en cause le Grand Prêtre de Marduk, divinité tutélaire de la cité.

Avec évidemment un véritable foisonnement de renseignements historiques, le roman nous immerge dans cette Babylone de légende, mêlant l’Histoire à la fiction dans une subtile conjugaison des genres.
La fin de ce roman sous-titré « Le Réveil des passions » ne laisse aucun doute sur une suite à venir.
Cerise sur le gâteau en même temps qu’excellente idée, le livre s’achève sur une vingtaine de pages richement illustrées restituant Babylone dans sa plus parfaite authenticité. Du moins celle connue à ce jour. Ce n’est pas du tout inutile !!

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 2 octobre 2020

 

infos
 
 

« Babylone » Catherine David et Françoise Bouron – XO Editions – 464 pages – 21,90 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index