www.classicToulouse.com
classic toulouse
Articles
 
Place aux immortels
Patrice Quélard
Née sous un piano
Mūza Rubackytė
Présentation et dédicace
03/06/2021
La Forêt des Disparus
Olivier Bal
Et si on pouvait tout
recommencer
Robert Webb
La Chasse
Bernard Minier
Richard Wagner et sa
réception en France
Michal Piotr Mrozowicki
La Chapelle des Templiers
Jean Siccardi
Dédicaces - Maestro
Les Grands Interprètes
Que répondez-vous,
Professeur ?
Wanda Koméza
Dédicaces - Solistes
Les Grands Interprètes
A vif
René Manzor
Dédicaces - Grandes Voix
Les Grands Interprètes
Née sous un piano
Mūza Rubackytė
Dans l'ombre du loup
Olivier Merle
Erectus / L'Armée de
Darwin
Xavier Müller
Dédicaces - Volume I
Les Grands Interprètes
Si la bête s'éveille
Frédéric Lepage
Le Rêve d'un autre monde
La Tour de l'espoir
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Que Dieu lui pardonne
Laurent Malot
Les trois crimes de Noël
Christian Jacq
Une seconde avant Noël
Romain Sardou
La Louve cathare
Mireille Calmel
Le mystère de
la Main rouge
Henri Lœvenbruck
Le dernier message
Nicolas Beuglet
Egypte, l'ultime espoir
Christian Jacq
Les Garçons de l'amour
Ghazi Rabihavi
Confessions inachevées
Ye Lingfeng
Babylone / Le Réveil des
Passions
Catherine David et
Françoise Bouron
La Chambre des Dupes
Camille Pascal
Bénie soit Sixtine
Maylis Adhémar
Patagonie
Michèle Teysseyre
Le Fou d'Ariane
Myrielle Marc
Le Code et la Diva
Christian Grenier
Un homme averti ne
vaut rien
Romain Sardou
La Vallée
Bernard Minier
La Cité de Feu
Kate Mosse
Jeanne d'Arc
Pauline de Préval
Et passe le souffle
des dieux
Philippe Séguy
Domenico Scarlatti
Martin Mirabel
L'Affaire Clara Miller
Olivier Bal
Selon Bach
Michel Brun
 

 

Livres/ La Forêt des Disparus - Olivier Bal
     
COUP DE CŒUR

Le salaire de la peur

La lecture de son précédent opus : L’Affaire Clara Miller, nous avait carrément mis la puce à l’oreille. Ce jeune quadra parisien développait une maîtrise stupéfiante des arcanes du thriller, cette fois-là sur le thème de la célébrité. Au passage, il nous mettait dans les pas d’un journaliste d’investigation au passé douloureux mais d’une extraordinaire pugnacité : Paul Green.

Ce personnage formidablement complexe autant qu’attachant nous revient ici. Il vit en véritable ermite, au cœur d’une forêt de séquoias géants, dans l’Oregon. Cela fait plusieurs années qu’il s’est réfugié dans ce biotope aussi grandiose que terrifiant. Les habitants d’une petite ville voisine, Redwoods, le surnomment d’ailleurs l’Etranger.


O

Au cœur de cette forêt millénaire s’élèvent les ruines de ce que fut l’ancienne Redwoods, subitement disparue dans les profondeurs de la terre, une terre tellement creusée par les mineurs qu’elle s’est effondrée. Triste et douloureux souvenir pour tous les habitants ayant survécus à cette catastrophe. Mais cette selve gigantesque et rouge affiche aussi un triste record, celui des disparus qui l’ont sillonnée. Impossible de retrouver leurs traces. Volatilisés !
Cette sinistre particularité est d’ailleurs devenue dans la région une attraction et nombreux sont celles et ceux qui s’aventurent sous ces frondaisons vertigineuses pour ressentir le grand frisson. Sauf qu’un soir, Paul voit arriver dans sa cabane la jeune Charlie. Epouvantée, elle qui connait cette forêt comme sa poche, habitante de Redwoods, demande protection à l’Etranger, lui affirmant avoir vu l’Homme-rouge.

Démarre alors un formidable roman choral dans lequel chacun des principaux protagonistes prendra la parole au cours de chapitres qui s’entrecroisent avec une redoutable virtuosité. Sur le thème de la peur et du refus de « l’autre », Olivier Bal met à jour un terrible secret plus que centenaire, remontant à l’époque de la Ruée vers l’or, alors que les massacres des populations autochtones construisent sans remords aucun l’Amérique d’aujourd’hui...
D’une structure aussi haletante que diabolique, le dernier roman de cet écrivain pointe aussi du doigt une triste réalité du pays de l’Oncle Sam actuel : des dizaines de milliers de personnes disparaissent tous les ans et à jamais. Pour faire simple, disons que tous les quatre ans, l’équivalent d’une ville comme Toulouse disparait aux Etats Unis. Flippant, non ?

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 1er mai 2021

 

infos
 
 

« La Forêt des Disparus » Olivier Bal – XO Editions –
480 pages – 19,90 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index