www.classicToulouse.com
classic toulouse
Articles
 
J. Brahms
Concertos pour piano
et orchestre n° 1 et n° 2
Orchestra of the Age of
Enlightenment
András Schiff, piano et dir.
J. Valette de Montigny
Grands Motets
Ensemble Antiphona
Rolandas Muleika, direction
Jean Rondeau
Melancholy Grace
F. Schubert
Winterreise
Joyce Di Donato
Yannick Nézet-Séguin
Les Sacqueboutiers
Dominique Visse
La Lyre Amoureuse
Fatma Said
El Nour
Alexandre Tharaud
Le poète du piano
Lawrence Brownlee
Michael Spyres

Amici e Rivali
L. Godowsky
K. Szymanowsky
Mūza Rubackytė, piano
Thibaut Garcia, guitare
Aranjuez
Orchestre nat. du Capitole
Ben Glassberg, direction
Bertrand Chamayou, piano
Good Night
La Vanità del Mondo
Philippe Jaroussky
Artaserse
Chanson d'amour
Sabine Devieilhe
Alexandre Tharaud
N. Ludford
Heavenly Songes
La Quintina
L. van Beethoven
Fantaisie pour piano,
chœur et orchestre
Triple Concerto
Laurence Equilbey, dir.
G. F. Haendel
Agrippina
Il Pomo d'Oro
Maîtrise de Notre-Dame
de Paris
Notre-Dame, Cathédrale
d'émotion
D. Chostakovitch
Symphonie n° 8
Orchestre national du
Capitole de Toulouse
Tugan Sokhiev, direction
L. van Beethoven
Trios n° 5 et 7
Renaud Capuçon, violon
Gautier Capuçon, cello
Franck Braley, piano
J. S. Bach
Suites pour violoncelle
Maitane Sebastián
H. Berlioz
La Damnation de Faust
John Nelson, direction
C. Nougaro
Autour de minuit
Chœur Archipels
Claire Suhubiette, direction
D. Chostakovitch
M. Weinberg
Quintettes avec piano
Mūza Rubackytė
Mettis String Quartet
T. L. de Victoria
Requiem
La Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
Benjamin Bernheim
Récital
P. Burgan
Sphères, Le Lac, Vagues
L. van Beethoven
Quatuors à cordes
"Razumovsky" n° 7 et n° 8
Quatuor Ebène
H. Berlioz
Requiem
John Nelson, direction
Michael Fabiano
Verdi - Donizetti
G. B. Pergolesi, A. Scarlatti
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
D. Chostakovitch
Les quinze symphonies
Dresdner Philharmonie
Michael Sanderling, dir.
Lise Davidsen
Philharmonia Orchestra
Esa-Pekka Salonen, dir.
Songbook
Jan Vogler, violoncelle
Ismo Eskelinen, guitare
The Ear of Christopher
Colombus
Huelgas Ensemble
Paul Van Nevel
Les éléments
Joël Suhubiette, direction
Iberia
F. Liszt, Liszt/Schubert
B. Bartók
Mūza Rubackytė, piano
Mettis String Quartet
Lithuanian Symphony
Orchestra
Les Sacqueboutiers
Voyage musical en
Nouvelle-Espagne
P. I. Tchaïkovski,
A. Dvořák
Renaud Capuçon, violon
Lahav Shani, piano
Kian Soltani, violoncelle
D. Chostakovitch
Artemis Quartet
Elisabeth Leonskaja, piano
H. Berlioz
The complete work
W. A. Mozart, J. Haydn
MozHayique
Yves Rechsteiner, orgue
Henri-Charles Caget,
percussions
R. Schumann
Musique pour violoncelle
Gautier Capuçon
F. Schubert - F. Liszt
De la valse à l'abîme
Mūza Rubackytė
 

 

Disques/CD / Joseph Valette de Montigny - Grands Motets -
Ensemble Antiphona, Rolandas Muleika, direction
     

Antiphona et la résurrection de grands motets

Antiphona est un ensemble vocal et instrumental basé à Toulouse et dédié à la musique baroque. Il a été créé en 1996 par Rolandas Muleika qui en assure la direction artistique. La programmation de cet ensemble s’attache à faire découvrir, ou redécouvrir, des œuvres oubliées dignes d’intérêt, essentiellement de la période grégorienne jusqu’au XVIIIe siècle. Son noyau dur est composé de jeunes artistes formés par Rolandas Muleika et issus des institutions toulousaines de formation comme le Pôle des Arts Baroques, le Conservatoire, l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse et l’Université Toulouse II. Le travail stylistique et musicologique de l’ensemble s’inscrit donc dans la durée garantissant une véritable identité sonore.

Cette identité saute à l’oreille dès les premières mesures de ce récent album CD édité par le label Paraty et intitulé « Grands Motets ». L’originalité de cette parution réside dans le choix du compositeur unique des deux œuvres gravées. Il s’agit de Joseph Valette de Montigny. Gageons que son nom ne dira pas grand-chose à la plupart des mélomanes. Pourtant, la qualité de sa musique mérite largement la découverte. Né en 1665 à Béziers, ce pur produit d’Occitanie finira sa carrière en 1738 à Toulouse, comme chef de la Maîtrise de la collégiale Saint-Sernin. Entre ces deux points de chute, Valette de Montigny quitte le royaume de France pour entamer un périple européen le menant à Londres, à Amsterdam, à La Haye, avec quelques retours vers Paris, Bordeaux ou Perpignan. Très appréciée en son temps, sa musique lui attire les éloges de ses pairs.

O

Ainsi le grand compositeur Sébastien de Brossard dit de lui : « Ce Valette est un des plus excellents génies que nous ayons et sa musique est excellente. » L’essentiel de ses partitions appartient au domaine sacré. Les deux œuvres choisies par Rolandas Muleika sont de grands motets inédits pour voix et instruments, sans doute jamais entendus depuis le XVIIIe siècle.
Le motet Surge propera met en musique, à l’intention de la confrérie des Pénitents Bleus, une poésie néo-latine de Jean de Lopès (1673-1753), auteur couronné aux fameux Jeux Floraux de Toulouse.

L’importance et la richesse de la partie instrumentale (flûtes, hautbois, trompettes, timbales) témoigne de l’importance de l’événement qu’il célèbre avec faste. Six chanteurs solistes, un chœur à cinq voix et un orchestre à trois ou quatre parties sont requis.
L’autre motet, Salvum me fac Deus, a été composé pour célébrer, le 30 novembre 1730, la fête de Saint-Sernin. L’ampleur des moyens nécessaires à son exécution atteste là aussi de l’importance de la cérémonie. Comme pour le motet Surge propera, les parties vocales comme instrumentales s’avèrent d’une grande exigence et d’une belle richesse. Les alternances de solennité et d’intimité en font tout le prix.
La qualité des voix comme celle du dispositif instrumental mis au service de cette musique à découvrir doit être soulignée. Les timbres des huit solistes vocaux qui s’illustrent ici constituent un atout considérable, tant sur le plan individuel que sur celui de la richesse polyphonique qui émane de leur association. Voix de dessus, hautes-contre, tailles, basse-taille et basse composent un ensemble de toute beauté. La saveur des timbres instrumentaux confère un déploiement coloré à ces deux partitions dirigées avec vitalité et finesse par Rolandas Muleika.
Une belle découverte au programme !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 21 juin 2021

 

 

Infos
 


J. Valette de Montigny
Grands Motets
Ensemble Antiphona
Rolandas Muleika
PARATY 321262

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index