www.classicToulouse.com
classic toulouse
Articles
 
Recuerdos
Augustin Hadelich, violon
WDR Sinfonieorchester
Cristian Măcelaru, direction
C. Franck
L'œuvre pour orgue
Michel Bouvard
M. Ravel
Musique de chambre
instrumentale intégrale
Ensemble Sésame
O. Messiaen
Vingt Regards sur
sur l'Enfant-Jésus
Bertrand Chamayou, piano
Quatuors pour trois...
Antoine Mourlas,
Marie Olivon, pianos
Hector Burgan, violon
Cyrielle Golin, violoncelle
K. Weill - D. Chostakovitch
Rotterdam Philharmonic
Orchestra
Lahav Shani, direction
W. A. Mozart
Sonates pour piano,
Intégrale
Elisabeth Leonskaja
L. Godowsky
K. Szymanowsky
Dmitri Makhtin, violon
Mūza Rubackytė, piano
S. Prokofiev, E. Denisov
P. Juon, Y Kornakov
Sandrine Tilly, flûte
Anne Le Bozec, piano
Edgar Moreau
Transmission
Luzerner Sinfonieorchester
Michael Sanderling, dir.
J. S. Bach
Variations Goldberg
Jean Rondeau
J. Brahms
Concertos n° 1 et 2 pour
piano et orchestre
Mūza Rubackytė, piano
Lithuanian National
Symphony Orchestra,
Renato Balsadonna
Stefan Lano, direction
Andreas Bauer Kanabas
Récital "Love and Despair"
E. Pénicaud
Les 4 saisons d'un
musicien ermite
Toulouse Wind Orchestra
Best of
J. S. Bach - G. F. Haendel
Sabine Devieilhe, soprano
Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
D. Chostakovitch
24 Préludes et Fugues
R. Stevenson
Passacaglia on DSCH
Igor Levit, piano
F. Chopin
Etudes op. 25 - 4 Scherzi
Beatrice Rana, piano
A. Vivaldi
Ensemble Baroque de
Toulouse, Michel Brun, dir.
Caroline Champy Tursun,
mezzo-soprano
J. Brahms
Concertos pour piano
et orchestre n° 1 et 2
Orchestra of the Age of
Enlightenment
András Schiff, piano et dir.
J. Valette de Montigny
Grands Motets
Ensemble Antiphona
Rolandas Muleika, direction
Jean Rondeau
Melancholy Grace
F. Schubert
Winterreise
Joyce Di Donato
Yannick Nézet-Séguin
Les Sacqueboutiers
Dominique Visse
La Lyre Amoureuse
Fatma Said
El Nour
Alexandre Tharaud
Le poète du piano
Lawrence Brownlee
Michael Spyres

Amici e Rivali
L. Godowsky
K. Szymanowsky
Mūza Rubackytė, piano
Thibaut Garcia, guitare
Aranjuez
Orchestre nat. du Capitole
Ben Glassberg, direction
Bertrand Chamayou, piano
Good Night
La Vanità del Mondo
Philippe Jaroussky
Artaserse
Chanson d'amour
Sabine Devieilhe
Alexandre Tharaud
N. Ludford
Heavenly Songes
La Quintina
L. van Beethoven
Fantaisie pour piano,
chœur et orchestre
Triple Concerto
Laurence Equilbey, dir.
G. F. Haendel
Agrippina
Il Pomo d'Oro
Maîtrise de Notre-Dame
de Paris
Notre-Dame, Cathédrale
d'émotion
D. Chostakovitch
Symphonie n° 8
Orchestre national du
Capitole de Toulouse
Tugan Sokhiev, direction
L. van Beethoven
Trios n° 5 et 7
Renaud Capuçon, violon
Gautier Capuçon, cello
Franck Braley, piano
J. S. Bach
Suites pour violoncelle
Maitane Sebastián
H. Berlioz
La Damnation de Faust
John Nelson, direction
C. Nougaro
Autour de minuit
Chœur Archipels
Claire Suhubiette, direction
D. Chostakovitch
M. Weinberg
Quintettes avec piano
Mūza Rubackytė
Mettis String Quartet
T. L. de Victoria
Requiem
La Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
 

 

Disques/CD / Johannes Brahms - Les deux concertos pour piano et orchestre - Mūza Rubackytė - Lithuanian National Symphony Orchestra - Renato Balsadonna, Stefan Lano, direction
     

Brahms en pays balte avec Mūza Rubackytė

La grande pianiste lituanienne Mūza Rubackytė occupe une place privilégiée dans l’interprétation de la littérature pour clavier d’Europe centrale. Son implication dans le répertoire lisztien reste attachée à son jeu à la fois virtuose et profond. Rien d’étonnant à la voir s’investir dans le monde intérieur de Johannes Brahms.

La présente parution des deux concertos du compositeur hanséatique correspond au profond attachement qui lie Mūza Rubackytė à son pays de naissance, la Lituanie. Les enregistrements de ces deux partitions emblématiques ont été effectués lors de grands concerts publics donnés au Vilnius National Philharmonic Hall avec le Lithuanian National Symphony Orchestra. Le premier concerto a été capté le 23 novembre 2019, le second le 25 novembre 2006.
Près d'un quart de siècle sépare la création des deux œuvres dont les dimensions dépassent celles des concertos composés jusque là. Le Concerto n° 1 en ré mineur reflète le romantisme passionné du jeune Brahms, fasciné par Clara, l’épouse de celui qui l’a aidé et soutenu dès ses débuts, le grand Robert Schumann. Sa dimension orchestrale témoigne de son appréhension à composer une véritable symphonie (stricto sensu) inhibé par son admiration pour l’œuvre de Beethoven.

O

La longue et intense introduction orchestrale du Maestoso précède une entrée tout aussi tempétueuse du piano. La soliste dialogue ici d’égal à égal avec une formation symphonique homogène et disciplinée, habilement dirigée par le chef vénitien Renato Balsadonna.
Mūza Rubackytė confère toute sa profondeur à la méditation de l’Adagio, sans pathos, mais avec une sensibilité touchante. Dans le Rondo final, le jeu du piano bénéficie du toucher contrasté de la soliste, entre grâce légère et intensité expressive.

D’un tout autre caractère, le Concerto n° 2 en si bémol majeur, avec sa structure inhabituelle en quatre mouvements, n’hésite plus à afficher son caractère symphonique. Entre le piano et l’orchestre, ici dirigé par Stefan Lano, s’établit un partenariat étonnant et fécond, entre dialogue et combat. A la suite des intenses contrastes de l’Allegro non troppo initial, la succession des emportements et de la réflexion de l’Allegro appassionato prolonge cette atmosphère effervescente. L’intense poésie de l’Andante repose sur le beau dialogue entre la piano et le violoncelle solo. On ne peut qu’admirer la variété du toucher de la pianiste, ainsi que l’épanchement pudique de son jeu. L’élégance souriante de l’Allegro grazioso final illumine tout le mouvement.
La présence discrète mais fervente d’un public qui ne ménage pas ses applaudissements finaux n’est vraisemblablement pas étrangère à la vitalité qui émane de ces interprétations.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 28 décembre 2021

 

Infos
 


J. Brahms
Concertos n° 1 et 2 pour piano et orchestre
Mūza Rubackytė, piano
Lithuanian National Symphony Orchestra,
Renato Balsadonna
Stefan Lano, dir.
Great Lihuanian Live Recordings
DORON Music
DRC 3081/82
Enr. 2006 et 2019
Prix FNAC : 22 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index