www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Grands Interprètes
Il Pomo d'Oro
Maxim Emelyanychev, dir.
Oreste - G. F. Haendel
01/07/2021
Les Arts Renaissants
La Saison 2021-2022
Les Clefs de Saint-Pierre
La Saison 2021-2022
Orchestre nat. du Capitole
La Saison 2021-2022
Grands Interprètes
La Saison 2021-2022
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Saison 2021
13/06 au 12/09/2021
 
Critiques
 
Les Arts Renaissants
Ensemble Masques
15/06/2021
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Thierry Huillet, piano
Clara Cernat, violon
Daniel Halm, récitant
13/06/2021
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Xavier de Maistre, harpe
12/06/2021
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Victor Julien-Laferrière,
violoncelle
Michel Bouvard, orgue
05/06/2021
Théâtre du Capitole
Matthias Goerne, baryton
Alexander Schmalcz, piano
02/06/2021
Orchestre nat. du Capitole
Josep Pons, direction
29/05/2021
Grands Interprètes
Philippe Jaroussky, chant
Ensemble Artaserse
28/05/2021
Grands Interprètes
David Fray, piano
Renaud Capuçon, violon
25/05/2021
Toulouse Guitare
Carlotta Dalia
Aimé Vu
22/05/2021
La Maîtrise de Toulouse
Mark Opstad, direction
Vidéo
Mars 2021
Orchestre nat. du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Baiba Skride, violon
23/04/2021
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Bertrand Chamayou, piano
Les Franco-russes
01/04/2021
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
Les Franco-russes
27/03/2021
Les Franco-russes
Association AÏDA
Quatuor de clarinettes
22/03/2021
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Aylen Pritchin, violon
Les Franco-russes
19/03/2021
Orchestre nat. du Capitole
Kirill Karabits, direction
Les Franco-russes
13/03/2021
Orchestre nat. du Capitole
Thomas Guggeis, direction
06/03/2021
Orchestre nat. du Capitole
Concert huis clos
Leo McFall, direction
David Fray, piano
06/02/2021
Orchestre nat. du Capitole
Concert huis clos
Kahchun Wong, direction
Daniel Lozakovich violon
30/01/2021
Toulouse Guitare
Concert huis clos
Quatuor Eclisses
Virgile Barthe
29/01/2021
Orchestre nat. du Capitole
Concert huis clos
Maxim Emelyanychev, dir.
Adam Laloum, piano
08/01/2021
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Concerts huis clos
18 et 31/12/2020
Orchestre nat. du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Nicholas Angelich, piano
05/12/2020
Orchestre nat. du Capitole
Gábor Káli, direction
István Várdai, violoncelle
28/11/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concerts huis clos
31/10/2020
14/11/2020
Grands Interprètes
Budapest Festival
Orchestra
Iván Fischer,direction
Alexandre Kantorow,piano
23/10/2020
Orchestre nat. du Capitole
Lio Kuokman, dir. et piano
Kristi Gjezi, violon
Marc Coppey, violoncelle
16/10/2020
Grands Interprètes
Cecilia Bartoli
Les Musiciens du Prince-
Monaco
Gianluca Capuano, dir.
13/10/2020
Orchestre nat. du Capitole
Nil Venditti, direction
Hugo Blacher, trompette
10/10/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Quatuor en héritage
05/10/2020
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole, Maxim Emelyanychev, direction,
Adam Laloum, piano - 8 janvier 2021
     

CRITIQUE

Maxim Emelyanychev et Adam Laloum exaltent Schumann

Le premier concert de l’Orchestre national du Capitole pour ce mois de janvier de la nouvelle année, prévu pour le 7 janvier à 20 h, a finalement été reporté au 8 janvier à 18 h. Toujours organisé sans public, du fait de la crise sanitaire, il a été diffusé en direct sur les chaînes Mezzo et Medici.tv. En outre, il fera l’objet d’une transmission en différé sur Radio classique, le samedi 16 janvier à 21 h. Les mélomanes toulousains et tous les autres ont donc encore la possibilité d’écouter cette belle soirée musicale consacrée à Robert Schumann et à laquelle l’auteur de ces lignes a eu le privilège d’assister en « présentiel ».

Pour animer ce programme musical signé du plus romantique des compositeurs allemands, deux grands musiciens déjà bien connus et appréciés des Toulousains étaient les invités de notre Orchestre. Le jeune et dynamique chef russe Maxim Emelyanychev retrouvait ce soir-là les musiciens avec lesquels il a tissé des liens solides et presque fraternels.


Maxim Emelyanychev
- Photo Romain Alcaraz -
O
Il retrouvait également le jeune et déjà grand artiste du clavier Adam Laloum en compagnie duquel il avait dirigé pour la première fois l’Orchestre national du Capitole !
La gestique enthousiaste et animée de Maxim Emelyanytchev, proche d’une chorégraphie expressive, fonctionne parfaitement avec le jeu de tous les pupitres.
Signalons d’ailleurs que la disposition instrumentale obéit à un déploiement particulier pratiqué dans les pays de l’Est de l’Europe. En particulier, les premiers et seconds violons se font face, respectivement à la gauche et à la droite du chef et les contrebasses occupent le fond du plateau.
Cet agencement, lié à l’acoustique particulière d’une Halle aux Grains privée de public ainsi que des fauteuils du parterre, confère à l’ensemble une sonorité à la fois plus précise et plus ample de l’orchestre.

Il est vrai également que l’éloignement des musiciens entre eux (distanciation oblige) permet à la formation symphonique d’occuper un plateau largement agrandi. Cette nouvelle acoustique et l’élan passionné de la direction du chef se manifestent immédiatement dans l’ouverture de l’unique opéra de Schumann, Genoveva, par laquelle débute le concert. Les contrastes expressifs sont habilement soulignés, de l’attente inquiète des premières mesures Langsam (Lent) à la fébrilité du Leidenschaftlich bewegt (animé avec passion) si spécifiquement schumannien. Le pupitre de quatre cors, à la fonction libératrice, joue ici un rôle important, comme souvent chez Schumann, rôle magnifiquement tenu ici.
Adam Laoum est ensuite le soliste du mythique Concerto pour piano et orchestre en la majeur, du même Schumann, LE concerto romantique par excellence. Dès les premières mesures, on admire le beau dialogue qui s’établit entre le soliste et l’orchestre. Le sens des nuances d’Adam Laloum, de la ferveur à la poésie, fait ici merveille. Le déroulement passionné et contrasté de l’Allegro affettuoso initial obéit bien à ce que Schumann appelait « Fantasie », plus « Imagination » que « Fantaisie » d’ailleurs. La grâce légère de l’Intermezzo revêt sous les doigts du pianiste une fraîcheur rassurante bientôt tempérée par une sorte d’inquiétude, là aussi tellement schumannienne !



Adam Laloum, soliste du concerto de Schumann - Photo Classictoulouse -

Le final Allegro vivace explose littéralement après une transition en forme de suspense. Grâce à une soutien attentif et lumineux de l’orchestre, le propos du soliste avance avec une ardeur souriante. La coda, pleine d’un enthousiasme juvénile, fait chaud au cœur. Une belle exécution qui eut déclenché une salve d’applaudissements du public en d’autres circonstances… Néanmoins les musiciens de l’orchestre et leur chef ne se privent pas d’acclamer le soliste.
La Symphonie n° 4 en ré mineur, la dernière des quatre que Schumann lègue à la postérité, complète parfaitement ce voyage stimulant. D’autant plus que Maxim Emelyanychev, par le choix de tempi soutenus et parfaitement assumés, semble tracer ici un chemin vers la lumière, vers le bonheur. Encore une fois, l’imagination est au pouvoir. Les alternances d’atmosphère, à l’image du tempérament fantasque du compositeur, sont admirablement agencées, édifiées avec finesse. Le chef construit peu à peu son chemin, jouant sur les couleurs d’un orchestre caméléon. Mouvement après mouvement, l’ascension irrésistible se poursuit. Jusqu’à cet instant magique qui introduit le final (Langsam – Lebhaft) évoquant un lever de soleil. Un crescendo qui donne la chair de poule ! Une passion frénétique imprègne légitimement tout le final et emporte l’adhésion. Après un tel final l’acclamation du public manque cruellement ! D’autant plus que chaque pupitre, un a un remercié chaleureusement par Maxim Emelyanychev, a réalisé une vraie performance. Constatons seulement qu’un tel enthousiasme musical représente le vaccin le plus efficace contre la morosité ambiante…

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 10 janvier 2021

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 

Programme du concert donné le 8 janvier 2021 à 18 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* R. Schumann

- Genoveva, ouverture
- Concerto pour piano et orchestre en la majeur
- Symphonie n° 4 en ré mineur

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2020-2021
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index