www.classicToulouse.com
classic toulouse
ARCHIVES
 
 

 

Livres/ La Troupe de Jacques Offenbach – Dominique Ghesquière
     

Une incroyable effervescence lyrico-théâtrale

L’auteur est spécialiste d’Offenbach, tout autant d’ailleurs que d’Hervé et de Monsigny, deux compositeurs à la source même de l’opéra-comique français. Mais sa véritable passion musicale est dominée par l’œuvre de l’auteur des Contes d’Hoffmann. Ce livre va nous faire pénétrer les incroyables arcanes de ses ouvrages par un prisme très particulier, celui de ses interprètes, la fameuse Troupe de Jacques Offenbach qui s’illustra sur toutes les scènes françaises et étrangères durant la seconde moitié du 19ème siècle.

Et quand on évoque les interprètes de Jacques Offenbach, c’est le sulfureux souvenir d’Hortense Schneider qui s’impose à notre mémoire. A tort ! Non qu’elle ne fut une artiste de grande classe, mais surtout parce qu’elle ne fut pas la seule, loin de là, à faire briller le talent de ce compositeur. Le présent ouvrage, et grâce en soit rendue à son auteur, remet sur le devant de la scène les membres de cette Troupe hélas tombés dans l’oubli. Ils sont ainsi une trentaine, si l’on compte, et pourquoi pas, la Troupe viennoise, à émerger des limbes dans lesquels des artistes tapageurs les ont jetés.


OO

De Jean-François Berthelier, créateur de l’un des deux rôles de la bouffonnerie musicale Les Deux Aveugles, à Anna van Ghell, créatrice du rôle travesti du Prince Raphaël dans La Princesse de Trébizonde, de Zulma Bouffar, la première Gabrielle de ce chef-d’œuvre qu’est La Vie Parisienne, à Delphine Ugalde, créatrice du rôle travesti de Roland dans l’opéra bouffe Les Bavards, croisant au passage rien moins que le ténor toulousain Victor Capoul, premier Valentin de Vert-Vert, la route est aussi longue que passionnante et formidablement enrichissante.
Traversant la Révolution de 1848 et le Siège de Paris, ces artistes font souvent preuve d’une grande générosité, organisant des galas au profit des victimes.

Bien sûr, et c’est tout à fait piquant et amusant, Dominique Ghesquière ne fait pas l’économie de quelques bruits de coulisses, pour ne pas dire d’alcôve. Il nous montre surtout l’incroyable effervescence créatrice de cette époque-là dans le domaine du théâtre et de l’opéra-comique. Les créations sont nombreuses et lorsque le succès est au rendez-vous, les représentations se comptent parfois par centaines ! Il faut souligner également que les théâtres sont légion : Salle Favart, Théâtre des Bouffes-Parisiens, Théâtre des Folies-Dramatiques, Théâtre des Variétés, etc.
Nous apprenons en même temps que la plupart de ces artistes développaient, outre une carrière lyrique, celle de comédien de théâtre, ceci étant le corollaire du répertoire de l’opéra-comique qui, par définition, contient une grande partie « parlée ».
Ce livre est une mine extraordinaire d’enseignements. On n’ose imaginer le temps de compilation et de recherches dans les quotidiens de l’époque pour en arriver là. Ajoutons que l’écriture en est d’une élégante subtilité. Un vrai trésor indispensable à tous ceux qui veulent pénétrer tant soit peu un univers d’une incroyable fécondité hélas trop peu pris en considération aujourd’hui par les directeurs de théâtres lyriques alors qu’il contient d’authentiques pépites. Alors que nous fêtons ce mois-ci le deux centième anniversaire de la naissance de celui que Rossini appelait le petit Mozart des Champs Elysées. Celui qui a inventé le rire en musique. Un indiscutable génie. Tout simplement.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 19 juin 2019

 

infos
 
 

« La Troupe de Jacques Offenbach » – Dominique Ghesquière – Editions SYMETRIE – 460 pages – 29 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index