www.classicToulouse.com
classic toulouse
ARCHIVES
 
 

 

Festivals/ Festival de la Vézère - 11 juillet au 22 août 2013
     

ANNONCE

Musiques au fil de l’eau

A tout juste 200km d’autoroute de Toulouse, le Festival de La Vézère propose, pour sa 33ème édition, tout un programme extrêmement varié, propre à satisfaire les goûts de chacun et, chaque fois, dans des cadres pour la plupart classés monuments historiques. Cette année, les festivités se dérouleront du 11 juillet au 22 août et offriront pas moins de 19 spectacles assurés par des ensembles et des solistes dont la réputation n’est plus à faire. Voilà ce qui vous attend en suivant de plus ou moins loin la riante rivière de La Vézère.

Jeudi 11 juillet – Théâtre de Brive-la-Gaillarde – 20h30
Pour un spectacle musical intitulé : « Le pianiste aux 50 doigts », le festival invite l’un des plus prestigieux musiciens français : Pascal Amoyel.

Le pianiste Pascal Amoyel dans
"Le pianiste aux 50 doigts"
O

Ce spectacle convoque autant la musique que la littérature puisque Pascal Amoyel a écrit pour cette occasion un texte d’accompagnement. Des pièces particulièrement virtuoses de Liszt, Schumann, Khatchatourian, Gershwin et Duke Ellington sont au programme.

Mardi 16 juillet – Abbatiale Terrasson-Lavilledieu – 20h30
Créé en 2000, l’Ensemble Contraste, un quatuor de virtuoses, aime à jouer ses propres arrangements et des compositions allant du tango à la comédie musicale, en passant par le jazz, la musique contemporaine et sa grande sœur, celle que l’on nomme classique. C’est un « Hommage à Bach » qui est à l’affiche de cette soirée, avec des transcriptions d’œuvres du Cantor de Leipzig, mais aussi des compositions de Purcell, Piazzolla et Karol Beffa, musicien qui était, il y a encore peu de temps, en résidence à Toulouse.

Jeudi 18 juillet – Théâtre de Brive-la-Gaillarde – 15h et 20h30
C’est à une « Journée russe » que nous convie le festival en ce jeudi, jour des enfants s’il en… était et qui débute à 15h par un film d’animation délicieux de Suzie Templeton ayant pour sujet le célébrissime « Pierre et le Loup » de Serge Prokofiev. Ce court métrage d’animation a été récompensé par un Oscar en 2008. La journée se poursuit à 20h30 avec l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon Provence Méditerranée. Sous la direction de Philippe Bernold, cet orchestre interprète Tchaïkovski et Prokofiev. Le soliste invité de ce concert est le jeune violoniste saint-pétersbourgeois Kirill Troussov. A 31 ans, il a déjà accompli un très beau parcours international et affronte ce soir-là l’une des plus célèbres et virtuoses partitions de Tchaïkovski, son concerto pour violon.

Samedi 20 juillet – Château du Saillant – 20h
Pour commémorer le centenaire de la création du sulfureux Sacre du Printemps de Stravinski, voici le duo explosif des sœurs serbes Lidija et Sanja Bizjak. Depuis une dizaine d’années elles se produisent dans un répertoire pour quatre mains et ont mis au programme de cette soirée Onslow, Bizet et, bien sûr, Stravinski et son célèbre Sacre.


Les sœurs Lidija et Sanja Bizjak - Photo www.anjou-maine.fr -

Lundi 22 juillet – Abbatiale Uzerche – 20h30
Créé en 2004, couvert de prix internationaux, sensible à se produire en dehors des lieux habituels de concerts, le Quatuor Voce a mis au programme de sa soirée deux immenses chefs d’œuvre : le Quatuor n° 19 de Mozart et le n° 15 de Schubert. Une soirée exceptionnelle !

Jeudi 25 juillet – Abbatiale Beaulieu – 20h30
Voilà maintenant sept ans que ces étoiles du violoncelle français se sont réunies en un somptueux octuor. Parmi eux, Roland Pidoux fait fonction de transcripteur de partitions célèbres. L’abbatiale va donc résonner des musiques de Wagner, Mahler, Puccini, Ravel et Bizet. Un rendez-vous précieux et original à ne pas manquer.

Mardi 30 juillet – Abbatiale Arnac-Pompadour – 20h30
Chef d’orchestre, claveciniste et baryton-basse, Jérôme Corréas crée l’ensemble Les Paladins en 1997. Dans un répertoire qui conjugue Scarlatti, Durante, Porpora, Mercadante et des chansons populaires des derniers siècles passés, cet orchestre accompagne le ténor marseillais Carl Ghazarossian et le haute-contre rouennais Jean-François Lombard pour une ballade dans les rues de Naples.


Les membres du Quatuor Voce -Photo Sophie Pawlak -

Jeudi 1er août – Collégiale Turenne – 20h30
Il était difficile de trouver mieux comme titre à ce programme que « Incandescente virtuosité ». En effet, non seulement le public est invité à écouter l’ensemble « Les Trilles du Diable », déjà tout un programme, mais en plus son fondateur, un jeune franco-serbe de 28 ans, bardé de récompenses internationales : Nemanja Radulovic. Sarasate, Mozart, Bach et Sedlar sont au programme d’une soirée sous haute tension, n’en doutons pas une seconde.

Mardi 6 août – Eglise Saint-Ybard – 20h30
C’est l’une des caractéristiques essentielles de ce festival : ouvrir son affiche à de jeunes talents. 2ème Prix du fameux Concours Reine Elisabeth, le violoniste japonais Tatsuki Narita a 21 ans. Il se produit ce soir avec le pianiste niçois Théo Fouchenneret, 19 ans, dans un programme de sonates. Des talents, non plus à découvrir, mais à saluer.

Du 8 août au 11 août – Château du Saillant – Week-end Opéra
Cette année le festival reçoit, comme à son habitude, la troupe britannique Diva Opéra, troupe dont l’une des originalités est de chanter, certes en costumes et dans une version scénique, mais accompagnée… au piano. Cela peut surprendre, voire effrayer. Mais dans le cadre intime de la grange du château, je vous garantis, c’est une vraie expérience et un vrai moment de partage lyrique. Bicentenaire de la naissance oblige, Verdi est à l’honneur avec l’un de ses standards : La Traviata. Ce célèbre opéra alterne pour le week-end avec le non moins célèbre Barbier de Séville de Rossini.


La Traviata au Festival de la Vézère
O

Mardi 13 août – Eglise Allassac – 20h30
Cymbalum et violon pour une fête tzigane menée à un train d’enfer par le violoniste tchèque Pavel Sporcl et son violon bleu. Sous les allures décontractées qui forment son image, se cache l’un des plus fameux virtuoses de sa génération. Avec l’ensemble Tzigane Orchestra, il a mis à son programme Brahms, Sarasate, Khatchatourian et des airs traditionnels de sa bohème natale.

Vendredi 16 août – Château du Saillant – 20h
Il est superflu de présenter la pianiste française Claire-Marie Le Guay tant son talent et son calendrier parlent pour elle. Elle nous présente ici un répertoire qu’elle a intitulé « Voyage de Leipzig à Moscou », un répertoire somptueux convoquant Bach, Haydn, Liszt et Rachmaninov.

Mardi 20 août – Cathédrale de Tulle – 20h30
Quatre garçons et une fille dans le vent, ainsi pourrait-on nommer l’Ensemble vocal Calmus, créé en 1999. Interprétant plus d’un demi-millénaire de musique, ils n’hésitent pas à aborder le jazz et la musique folk. Pour l’heure, le titre de leur soirée : « Music made in Leipzig », signifie combien il s’agit de rendre ici hommage non seulement à Bach mais à tous les compositeurs de motets et de psaumes.

Jeudi 22 août – Abbatiale Vigeois – 20h30
C’est son tout nouveau Directeur Artistique et Chef Principal qui dirige l’Orchestre d’Auvergne, l’Espagnol Roberto Forès Veses. Il a comme soliste invité, dans ce programme incluant Donizetti, Bach, Beethoven et Fuchs, la flûtiste super soliste de l’Orchestre Philharmonique de Radio France : Magali Mosnier. Un concert en forme d’apothéose musicale pour une édition de ce festival remplie de promesses.

Robert Pénavayre

 

infos
 
Renseignements et réservations :

www.festival-vezere.com
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index