www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Théâtre du Capitole
Wozzeck
Alban Berg
19 au 25/11/2021
Opéra, ballet, théâtre
au cinéma
Saison 2021-2022
 
Critiques
 
Théâtre du Capitole
Wozzeck
Alban Berg
19/11/2021
Théâtre du Capitole
Sophie Koch, mezzo-sop.
Bertrand Chamayou, piano
21/10/2021
Théâtre du Capitole
La Gioconda
Amilcare Ponchielli
24/09/2021
Théâtre du Capitole
Nuits d'été au Capitole
Sonya Yoncheva
Emiliano Gonzalez Toro
Jakub Jozef Orlinski
19 au 21/07/2021
Théâtre du Capitole
Nuits d'été au Capitole
Capella Reial de Catalunya
Hespèrion XXI, Jordi Savall
06/07/2021
Théâtre du Capitole
Elektra
Richard Strauss
25/06/2021
Théâtre du Capitole
La Force du destin
Giuseppe Verdi
23/05/2021
Grand Théâtre de Genève
Pelléas et Mélisande
Claude Debussy
Streaming
18/01/2021
Théâtre du Capitole
Pénélope - Gabriel Fauré
23/10/2020
Théâtre du Capitole
Marina Rebeka
Récital
15/10/2020
Théâtre du Capitole
Cosi fan tutte,
Version piano
Wolfgang Amadeus Mozart
09/10/2020
Théâtre du Capitole
Cosi fan tutte
Wolfgang Amadeus Mozart
26/09/2020
Théâtre du Capitole
Sabine Devieilhe
Alexandre Tharaud
25/09/2020
Théâtre du Capitole
Hommage à Mady Mesplé
25/06/2020
Théâtre du Capitole
L'Elixir d'amour
Gaetano Donizetti
06/03/2020
Théâtre du Capitole
L'Elixir d'amour
Gaetano Donizetti
27 et 28/02/2020
Théâtre du Capitole
Parsifal, R. Wagner
26/02/2020
Théâtre du Capitole
L'Orfeo
Claudio Monteverdi
05/12/2019
Théâtre du Capitole
L'Annonce faite à Marie
Marc Bleuse
23/11/2019
Théâtre du Capitole
Dialogues des Carmélites
Francis Poulenc
22/11/2019
Théâtre du Capitole
Norma, Vincenzo Bellini
26 et 27/09/2019
Théâtre du Capitole
Finale du Concours de
Chant de Toulouse
07/09/2019
Théâtre Municipal de
São Paulo
Rigoletto, Giuseppe Verdi
26/07/2019
Théâtre du Capitole
Werther
Jules Massenet
20/06/2019
Théâtre du Capitole
Béatrice Uria-Monzon
Thibaut Garcia
Marcelo Amaral
07/06/2019
Théâtre du Capitole
Mam'zelle Nitouche
Hervé
12/05/2019
Théâtre du Capitole
Ariane et Barbe-Bleue
P. Dukas
04/04/2019
Théâtre du Capitole
Ariane à Naxos
R. Strauss
01/03/2019
Théâtre du Capitole
Lucrezia Borgia
G. Donizetti
24/01/2019
Opéra de Paris/Bastille
La traviata
Giuseppe Verdi
11/12/2018
Théâtre du Capitole
Théâtre Garonne
Kopernikus, Claude Vivier
11/12/2018
Opéra de Paris/Bastille
Simon Boccanegra
Giuseppe Verdi
04/12/2018
Théâtre du Capitole
La Ville morte
E. W. Korngold
22/11/2018
Théâtre du Capitole
Marie-Nicole Lemieux
mezzo-soprano
25/10/2018
Théâtre du Capitole
La traviata
Giuseppe Verdi
26/09 et 07/10/2018
 

 

Opéra/ Théâtre du Capitole - Nuits d’été au Capitole - La Capella Reial de Catalunya, Hespèrion XXI, Jordi Savall - 6 juillet 2021
     
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Jordi Savall ouvre en majesté les Nuits d’Eté
du Théâtre du Capitole

La belle initiative de Christophe Ghristi, directeur artistique du Théâtre du Capitole, de prolonger la saison cruellement amputée de sa vénérable institution a connu, ce 6 juillet, une éclatante mise en orbite. Jordi Savall et deux de ses ensembles ont attiré un public assoiffé de musique qui a, pour la plupart, découvert et acclamé un répertoire rare et flamboyant, ressuscité par le grand musicien catalan et ses brillants compagnons.

Sous le titre « Villancicos Criollos », Jordi Savall offre un feu d’artifice de pièces musicales et vocales datant de 1550 à 1780 et nées de la rencontre des cultures dans la péninsule ibérique et en Amérique latine. Comme il l’indique lui-même avec passion et générosité, ce « Métissage musical » porte encore de nos jours un message signifiant d’humanité et d’entente mutuelle. La fusion inespérée de la culture des colonisateurs et celle des colonisés ne cesse de surprendre et d’éblouir. Comme le dit Jordi Savall en fin de concert, on peut s’étonner de la gaieté des chants créés par les peuples soumis à un esclavage souvent cruel. Néanmoins cette expression culturelle était la seule qui leur permettait de s’échapper vers une liberté intérieure. Sage remarque !
Afin de rendre justice à ces témoignages hauts en couleurs Jordi Savall réunit deux de ses ensembles spécifiquement créés pour chaque répertoire, ici les voix de la Capella Reial de Catalunya et les instruments d’Hespèrion XXI. Le nec plus ultra de ces musiciens se place ainsi au service d’un programme à la fois intelligent et sensible. Présentée sous la forme de quatre modules mixtes alternant pièces instrumentales et pièces vocales, cette succession de partitions habilement reconstituées par le grand musicien catalan aborde des territoires variés et des couleurs d’une incroyable richesse expressive.



Jordi Savall, direction et dessus de viole - Photo Geri Born -

A noter l’implication personnelle et virtuose de Jordi Savall et son dessus de viole dans les improvisations qui épicent ce programme exigeant. Saluons les qualités, déjà bien connues, des musiciens qui composent Hespèrion XXI, rompus à ce type d’exercices. Les mêmes niveaux d’excellence sont tutoyés par les chanteurs de la Capella Reial de Catalunya. Un cas particulier doit néanmoins être souligné, celui de la jeune soprano Lixsania Fernández qui joue également le ténor de viole et rejoint ainsi les traditions anciennes d’exécution de ces musiques. Bravo à elle !
Le premier groupe de pièces mixtes qui ouvre le concert souligne la joie de la danse avec des noms de compositeurs assez connus, comme Antonio de Cabezón, Mateo Flecha ou encore Luis Milán. Une certaine nostalgie émane de la section suivante au cours de laquelle la langue quechua s’introduit dans un rituel signé d’un certain Juan Pérez Bocanegra. Jordi Savall improvise là sur sa viole d’étranges et subtils chants d’oiseau.
L’émotion caractérise la chanson rituelle indienne en langue Moche déclamée avec sensibilité par le ténor Victor Sordo, alors que la chacona mieux connue, « A la vida bona », ramène la bonne humeur. La dernière section, essentiellement chantée, se conclut sur la savoureuse guaracha (genre musical né à Cuba) : « Ay, que me abraso, ay », agrémenté d’un solo tonitruant de sacqueboute, délivré avec autorité par Daniel Lassalle. Un sourire parcourt toute la salle qui éclate en applaudissements enthousiastes.
Le succès est tel que les musiciens se lancent dans un doublet de bis, dont un de nouveau en langue quechua. Le bis final rend honneur à Mateo Flecha et l’une de ses Insaladas, ces pièces aussi variées que le plat dont elle tire son nom.
Cette première soirée de bonheur des Nuits d’Eté, acclamée pendant de longues minutes, constitue la meilleure des introductions de ce nouveau festival qui devrait connaître un grand succès.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 7 juillet 2021


 

infos
 

Renseignements et réservations :

www.theatreducapitole.fr

Tél : 0561631313

 

Programme du concert donné le 6 juillet 2021
à 20 h au Théâtre du Capitole de Toulouse

Musiques du Portugal, d'Espagne et d'Amérique latine

 

 
 
Les saisons musicales
lyriques et
chorégraphiques
toulousaines

 
2021-2022
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index