www.classicToulouse.com
Annonces
 
Théâtre du Capitole
L'Elixir d'amour
Gaetano Donizetti
27/02 à 06/03/2020
Cinéma ABC Toulouse
Saison 2019-2020
Cinéma CGR Blagnac
Saison 2019-2020
Gaumont Wilson Labège
Cinéma MET New York
Saison 2019-2020
 
Critiques
 
Théâtre du Capitole
Parsifal, R. Wagner
26/02/2020
Théâtre du Capitole
L'Orfeo
Claudio Monteverdi
05/12/2019
Théâtre du Capitole
L'Annonce faite à Marie
Marc Bleuse
23/11/2019
Théâtre du Capitole
Dialogues des Carmélites
Francis Poulenc
22/11/2019
Théâtre du Capitole
Norma, Vincenzo Bellini
26 et 27/09/2019
Théâtre du Capitole
Finale du Concours de
Chant de Toulouse
07/09/2019
Théâtre Municipal de
São Paulo
Rigoletto, Giuseppe Verdi
26/07/2019
Théâtre du Capitole
Werther
Jules Massenet
20/06/2019
Théâtre du Capitole
Béatrice Uria-Monzon
Thibaut Garcia
Marcelo Amaral
07/06/2019
Théâtre du Capitole
Mam'zelle Nitouche
Hervé
12/05/2019
Théâtre du Capitole
Ariane et Barbe-Bleue
P. Dukas
04/04/2019
Théâtre du Capitole
Ariane à Naxos
R. Strauss
01/03/2019
Théâtre du Capitole
Lucrezia Borgia
G. Donizetti
24/01/2019
Opéra de Paris/Bastille
La traviata
Giuseppe Verdi
11/12/2018
Théâtre du Capitole
Théâtre Garonne
Kopernikus, Claude Vivier
11/12/2018
Opéra de Paris/Bastille
Simon Boccanegra
Giuseppe Verdi
04/12/2018
Théâtre du Capitole
La Ville morte
E. W. Korngold
22/11/2018
Théâtre du Capitole
Marie-Nicole Lemieux
mezzo-soprano
25/10/2018
Théâtre du Capitole
La traviata
Giuseppe Verdi
26/09 et 07/10/2018
Théâtre du Capitole
Chœur du Capitole
27/06/2018
Théâtre du Capitole
La Clémence de Titus
Wolfgang Amadeus Mozart
22/06/2018
Théâtre du Capitole
Macbeth, Giuseppe Verdi
18/05/2018
Théâtre du Capitole
Carmen, Georges Bizet
06/04/2018
Théâtre du Capitole
Orphée et Eurydice
Christophe Willibald Gluck
23/02/2018
Théâtre du Capitole
La Walkyrie
Richard Wagner
30/01/2018
Opéra Grand Avignon
Les Mousquetaires
au couvent
Louis Varney
29/12/2017
Théâtre du Capitole
Concert de Noël
Chœur du Capitole
06/12/2017
Opéra de Paris/Bastille
La bohème
Giacomo Puccini
04/12/2017
Théâtre du Capitole
La Rondine, G. Puccini
17/11/2017
 

 

Opéra/ Théâtre du Capitole - L'Orfeo, Claudio Monteverdi
5 décembre 2019

     

CRITIQUE

L’Orfeo, enfin !

C’est un peu le cri du cœur de la foule des mélomanes qui se pressent en ce 6 décembre 2019 au Théâtre du Capitole pour, enfin, entendre in loco l’œuvre fondatrice de l’art lyrique tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Créé en 1607, il y a donc 412 ans, cet ouvrage aussi génial que novateur, disparaît assez rapidement, même si l’on trouve trace de représentations en Italie en 1610. C’est la Schola Cantorum qui « ressuscite » l’œuvre en français à Paris en 1904. Depuis, le monde entier a pris conscience de l’importance de cet Orfeo et tous les théâtres de la planète l’affichent régulièrement, surfant en cela au passage sur l’engouement moderne pour le renouveau de la période baroque.
Donc, sans risquer le bûcher, il convient d’écrire que ce 6 décembre 2019 est à marquer d‘une pierre blanche pour le Théâtre du Capitole car c’est le soir de la création à Toulouse de l’incroyable chef-d’œuvre de Claudio Monteverdi. Un immense événement, formidablement émouvant et pour lequel saluons bien bas Christophe Ghristi qui en a pris l’initiative.



Emöke Barath (La Musica) - Photo Patrice Nn -

Pour ce faire, le Directeur artistique du Théâtre du Capitole n’a pas engagé les frais d’une nouvelle production mais a invité l’ensemble I Gemelli, toute jeune formation historiquement informée et jouant sur instruments anciens, créée en 2018. C’est le ténor suisse d’origine chilienne Emiliano Gonzalez Toro (souvent entendu au Capitole les ans passés) qui en est le fondateur et directeur musical. Directeur musical car cet artiste veut renouer avec les principes des 16ème et 17ème siècles selon lesquels les dynamiques sont dictées par les chanteurs, le continuo et l’orchestre étant considérés alors comme de simples expansions du chant et de la rhétorique du texte. Il n’est rien de dire combien cette respiration commune est flagrante en cette soirée. Pas de nouvelle production donc mais une mise en espace sommaire mais efficace réglée par Mathilde Etienne, celle-là même qui chante Proserpine avec un soprano d’une belle couleur et d’une parfaite rondeur. D’une distribution en parfaite adéquation avec le style si exigeant de ce compositeur, nous retiendrons plus particulièrement le Caronte de la basse Jérôme Varnier dont l’émission puissante et le timbre de bronze donnent un relief presque inattendu, dans un milieu baroque plutôt feutré vocalement, au gardien des enfers. Conformément à la création, le rôle-titre est confié à un ténor, ici bien sûr Emiliano Gonzalez Toro. Ce dernier défend avec beaucoup d’engagement ce rôle long et redoutablement difficile, non pas en termes d’ambitus mais en termes d’écriture et de virtuosité (voir l’infernal Possente Spirto, véritable climax de l’œuvre au 3ème acte). Son timbre lumineux se plie avec aisance aux élans de vaillance comme à ceux qui expriment la douleur.
D’un orchestre qui donne de cet Orfeo une version chambriste, un Orfeo da camera, il convient de souligner le magnifique continuo dont l’accompagnement multiple, vibrant de mille couleurs et d’autant de sonorités pincées, glissées ou frappées est le grand bonheur d’une soirée entrée d’ores et déjà dans les annales du Capitole.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 7 décembre 2019

 

infos
 

Renseignements concernant les distributions, les dates et les abonnements :

www.theatreducapitole.fr

 

Représentations les 5 et 6 décembre à 20 h au Théâtre du Capitole

 

 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2019-2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index