www.classicToulouse.com
Annonces
 
 
Critiques
 
Théâtre du Capitole
Concert de Noël
Chœur du Capitole
06/12/2017
Opéra de Paris/Bastille
La bohème
Giacomo Puccini
04/12/2017
Théâtre du Capitole
La Rondine, G. Puccini
17/11/2017
Théâtre du Capitole
Tiefland, E. d'Albert
29/09/2017
Odyssud
Anacréon - Actéon
22/09/2017
Théâtre du Capitole
Journées du Patrimoine
16/09/2017
Théâtre du Capitole
Le Prophète
Giacomo Meyerbeer
23/06/2017
Théâtre du Capitole
Lucia de Lammermoor
G. Donizetti
19/05/2017
Opéra Grand Avignon
Anna Bolena
G. Donizetti
14/05/2017
L'Opéra
Film documentaire de
Jean-Stéphane Bron
04/2017
Théâtre du Capitole
L'Ombre de Venceslao
M. Matalon
04/04/2017
Théâtre du Capitole
Ernani
G. Verdi
10/03/2017
Théâtre du Capitole
L'Enlèvement au Sérail
W. A. Mozart
27/01/2017
Théâtre du Capitole
Candide, L. Bernstein
20/12/2016
Théâtre du Capitole
Concert de Noël
Chœur du Capitole
06/12/2016
Théâtre du Capitole
Le Turc en Italie
Gioacchino Rossini
18/11/2016
Opéra de Paris/Bastille
Les Contes d'Hoffmann
Jacques Offenbach
03/11/2016
Opéra de Paris/Bastille
Samson et Dalila
Camille Saint-Saëns
24/10/2016
Théâtre du Capitole
Béatrice et Bénédict
Hector Berlioz
30/09/2016
Théâtre du Capitole
Concours International
de Chant de Toulouse
51ème édition
10/09/2016
Theatro São Pedro
São Paulo - Brésil
Le Nain, A. Von Zemlinsky
21/08/2016
Théâtre du Capitole
Faust, Charles Gounod
22/06/2016
Opéra de Paris/Bastille
Aïda, Giuseppe Verdi
16/06/2016
Théâtre du Capitole
L'Italienne à Alger
Gioacchino Rossini
17/05/2016
Théâtre du Capitole
Le Nozze di Figaro
Wolfgang Amadeus Mozart
15/04/2016
Théâtre du Capitole
Le Roi David
Arthur Honegger
08/03/2016
Théâtre du Capitole
Les Fêtes vénitiennes
André Campra
23/02/2016
Théâtre du Capitole
Les Caprices de Marianne
Henri Sauguet
22/01/2016
Opéra de Paris/Bastille
La Damnation de Faust
Hector Berlioz
11/12/2015
Théâtre du Capitole
Concert de Noël
Choeur du Capitole
08/12/2015
Théâtre Comoedia de
Marmande
Macbeth, Giuseppe Verdi
05/12/2015
Opéra de Paris/Garnier
Le Château de Barbe-Bleue
Béla Bartók
La Voix humaine
Francis Poulenc
02/12/2015
Théâtre du Capitole
Rigoletto, Giuseppe Verdi
17/11/2015
Théâtre de la Porte
Saint-Martin
Rigoletto, G. Verdi
05/10/2015
Théâtre du Capitole
Le Château de Barbe-Bleue
Béla Bartók
Le Prisonnier
Luigi Dallapiccola
02/10/2015
Théâtre du Capitole
Turandot, Giacomo Puccini
19/06/2015
Théâtre du Capitole
Italia mia
Chœur du Capitole
21/05/2015
Théâtre du Capitole
Les Fiançailles au couvent
Serge Prokofiev
15/05/2015
Opéra Grand Avignon
Hamlet
Ambroise Thomas
03/05/2015
Théâtre du Capitole
Massacre
Wolfgang Mitterer
12 et 14/04/2015
 

 

Opéra/ Théâtre du Capitole - La Rondine – Giacomo Puccini
17 novembre 2017
     

CRITIQUE

Buon compleanno, maestro Arrivabeni !

C’est sous des applaudissements nourris, au rideau final, que l’orchestre, les chœurs et les solistes de l’actuelle reprise de La Rondine ont souhaité un bon anniversaire au maestro Paolo Arrivabeni. Séquence émotion donc pour clôturer un spectacle qui nous a offert son lot de découvertes ainsi que le bonheur de revoir les somptueux décors d’Ezio Frigerio.



O
Vue d’ensemble du 1er acte - Photo Patrice Nin -

Cette coproduction avec le Royal Opera House Covent Garden, mise en scène par Nicolas Joel, avec les costumes de Franca Squarciapino et les lumières de Vinicio Cheli, présentée à Toulouse en mars 2005, a déjà fait le tour du monde des plus grandes salles de la planète lyrique. Il faut dire que les décors en question sont à couper le souffle, d’élégance, de richesse, d’authenticité Art Déco. Réalisée par Stephen Barlow, la mise en scène de cet ouvrage, sans véritable action, nécessite des artistes incarnant des personnages sans grand relief à vrai dire. Pour cette première en ce vendredi 17 novembre, il a semblé que tout ce petit monde de semi-mondains était, à différents degrés, surtout fixés sur le chef d’orchestre, poussant la note sur le devant de la scène, laissant au public le soin d’imaginer les tourments intimes d’un univers rongé par l’argent.
Le soprano d’Ekaterina Bakanova va s’affirmer au fur et à mesure de la soirée. Un rien tendu dans son air du 1er acte, le trac peut-être, il va se déployer plus ardemment par la suite, montrant tout de même quelques limites en termes de projection face à un orchestre brillantissime qui ne fit pas beaucoup de cadeaux au plateau. Cela dit, bien que la comédienne soit un rien empruntée, on peut imaginer, vue la jeunesse de l’artiste et les qualités intrinsèques de cette voix (homogénéité, longueur, phrasé, musicalité) qu’un beau parcourt l’attend.



Dmytro Popov (Ruggero) et Ekaterina Bakanova (Magda) - Photo Patrice Nin -

A ses côtés, le ténor Dmytro Popov, dans le rôle de Ruggero, qui fut, faut-il le rappeler, créé par Tito Schipa, est quasiment surdimensionné dans cet emploi. Coutumier des accents héroïques du Prince de Rusalka (qu’il vient tout juste de chanter à Vienne) ou de Don José, ce ténor a du mal avec la légèreté d’émission requise ici pour traduire toute la gamme d’émotion qui va s’emparer de ce jeune provincial. L’autre ténor, le poète Prunier, avatar d’un Rodolphe ayant abandonné ses guenilles de La Bohème, n’est autre que Marius Brenciu, déjà présent dans ce rôle en 2005. Force est de reconnaître qu’il est le plus à l’aise, autant avec la partition qu’avec le personnage, même si le timbre aux sonorités nasales de cet artiste n’est pas exactement le même que dans notre souvenir. Elena Galitskaya est virevoltante dans le personnage de Lisette, lui manque cependant un brin de présence vocale et un peu plus de rondeur dans le registre supérieur pour prétendre incarner vocalement cette soubrette. Nous découvrions le baryton Gezim Myshketa (Rambaldo). Belle prestance, voix au timbre magnifique, une projection puissante qui anticipe des rôles autrement calibrés, une très belle ligne de chant pour le peu que la partition lui offre de nous la faire entendre. Un artiste à suivre sûrement. Excellent trio des amies de Magda (Norma Nahoum, Aurélie Ligerot, Romie Esteves). Mention spéciale aux chœurs dirigés par Alfonso Caiani pour leur participation déterminante au succès du fameux Bal Bullier.
Nul doute qu’au cours des quatre autres représentations, un certain nombre de réserves faites ici vont tomber, il en est ainsi du spectacle vivant et de sa magie. Dans tous les cas, énorme succès public ! N’est-ce pas l’essentiel ?

.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 18 novembre 2017

 

infos
 

Renseignements et réservations  :

www.theatreducapitole.fr

 

 

Représentations 
suivantes :


19, 21, 24 et 26 novembre 2017

 

 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2017-2018
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index