www.classicToulouse.com
Annonces
 
 
Critiques
 
Théâtre du Capitole
Tiefland, E. d'Albert
29/09/2017
Odyssud
Anacréon - Actéon
22/09/2017
Théâtre du Capitole
Journées du Patrimoine
16/09/2017
Théâtre du Capitole
Le Prophète
Giacomo Meyerbeer
23/06/2017
Théâtre du Capitole
Lucia de Lammermoor
G. Donizetti
19/05/2017
Opéra Grand Avignon
Anna Bolena
G. Donizetti
14/05/2017
L'Opéra
Film documentaire de
Jean-Stéphane Bron
04/2017
Théâtre du Capitole
L'Ombre de Venceslao
M. Matalon
04/04/2017
Théâtre du Capitole
Ernani
G. Verdi
10/03/2017
Théâtre du Capitole
L'Enlèvement au Sérail
W. A. Mozart
27/01/2017
Théâtre du Capitole
Candide, L. Bernstein
20/12/2016
Théâtre du Capitole
Concert de Noël
Chœur du Capitole
06/12/2016
Théâtre du Capitole
Le Turc en Italie
Gioacchino Rossini
18/11/2016
Opéra de Paris/Bastille
Les Contes d'Hoffmann
Jacques Offenbach
03/11/2016
Opéra de Paris/Bastille
Samson et Dalila
Camille Saint-Saëns
24/10/2016
Théâtre du Capitole
Béatrice et Bénédict
Hector Berlioz
30/09/2016
Théâtre du Capitole
Concours International
de Chant de Toulouse
51ème édition
10/09/2016
Theatro São Pedro
São Paulo - Brésil
Le Nain, A. Von Zemlinsky
21/08/2016
Théâtre du Capitole
Faust, Charles Gounod
22/06/2016
Opéra de Paris/Bastille
Aïda, Giuseppe Verdi
16/06/2016
Théâtre du Capitole
L'Italienne à Alger
Gioacchino Rossini
17/05/2016
Théâtre du Capitole
Le Nozze di Figaro
Wolfgang Amadeus Mozart
15/04/2016
Théâtre du Capitole
Le Roi David
Arthur Honegger
08/03/2016
Théâtre du Capitole
Les Fêtes vénitiennes
André Campra
23/02/2016
Théâtre du Capitole
Les Caprices de Marianne
Henri Sauguet
22/01/2016
Opéra de Paris/Bastille
La Damnation de Faust
Hector Berlioz
11/12/2015
Théâtre du Capitole
Concert de Noël
Choeur du Capitole
08/12/2015
Théâtre Comoedia de
Marmande
Macbeth, Giuseppe Verdi
05/12/2015
Opéra de Paris/Garnier
Le Château de Barbe-Bleue
Béla Bartók
La Voix humaine
Francis Poulenc
02/12/2015
Théâtre du Capitole
Rigoletto, Giuseppe Verdi
17/11/2015
Théâtre de la Porte
Saint-Martin
Rigoletto, G. Verdi
05/10/2015
Théâtre du Capitole
Le Château de Barbe-Bleue
Béla Bartók
Le Prisonnier
Luigi Dallapiccola
02/10/2015
Théâtre du Capitole
Turandot, Giacomo Puccini
19/06/2015
Théâtre du Capitole
Italia mia
Chœur du Capitole
21/05/2015
Théâtre du Capitole
Les Fiançailles au couvent
Serge Prokofiev
15/05/2015
Opéra Grand Avignon
Hamlet
Ambroise Thomas
03/05/2015
Théâtre du Capitole
Massacre
Wolfgang Mitterer
12 et 14/04/2015
 

 

Opéra/ Théâtre du Capitole - Faust, Charles Gounod
22 juin 2016
     

CRITIQUE

Faust, l’opéra des adieux

Ironie du sort, c’est avec une nouvelle production du Faust de Gounod qu’en juin 2009, Nicolas Joel prenait congés du Théâtre du Capitole, du moins en tant que Directeur artistique. Il partait diriger alors l’Opéra de Paris. Juin 2016, la dernière saison, in situ, de Frédéric Chambert, s’achève avec… ce même Faust. Celui qui n’est plus Directeur de la prestigieuse scène toulousaine que pour quelques semaines encore, part diriger le Théâtre municipal de Santiago du Chili. De là à conclure que « l’école toulousaine »  forge des tempéraments de haut niveau, il n’y a qu’un pas que l’évidence même nous amène à franchir.


Alex Esposito (Méphisto) dans la
scène du Veau d’or
- Photo Patrice Nin -
O

Pour ses « adieux », tout en sachant que les deux prochaines saisons sont de sa main, ainsi en va-t-il dans ce métier, Frédéric Chambert nous offre une reprise de la production de Faust signée Nicolas Joel (mise en scène), Ezio Frigerio (décors), Franca Squarciapino (costumes) et Vinicio Cheli (lumières), un quatuor déjà responsable de très grandes soirées capitolines.
Ces mêmes colonnes ont été l’écho de tout le bien que nous pensons de cette production, de sa fluidité, de son esthétique, de son respect du livret et des chanteurs. Sous la conduite de Nicolas Joel, Stéphane Roche insuffle à ce spectacle beaucoup d’émotion, de sensibilité et de subtilité.
La direction de Claus Peter Flor n’est pas des plus enivrantes, lente à mourir au début, elle n’arrive pas à créer le moindre climat tout au long de l’ouvrage. Mozartien reconnu, ce chef d’orchestre allemand revient la saison prochaine dans un autre opéra symbolique d’un certain style français : Le Prophète de Meyerbeer…

Avant de passer en revue les solistes, il convient de souligner tout d’abord l’excellence du Chœur de ce théâtre. Autant dans la dynamique, que dans la musicalité, la discipline, la rondeur, la prosodie, la couleur, cette formation est digne des plus mérités éloges. Sous la direction d’Alfonso Caiani, elle a constitué, ce soir-là particulièrement, la clé de voûte du succès de cette reprise.

Anita Hartig, une découverte sensationnelle

C’est à une jeune roumaine de 33 ans que Frédéric Chambert confie le rôle écrasant de Marguerite. Qui plus est pour une prise de rôle. Une vraie prise de risque aussi. Challenge relevé haut la main par Anita Hartig, pensionnaire des plus grandes scènes de la planète (New York, Vienne, Milan Londres, Paris, etc.). Cette cantatrice déploie un soprano de grand lyrique au timbre magnifiquement charnu et lumineux, somptueusement conduit au travers d’une ligne de chant dans laquelle la virtuosité le dispute à la musicalité et à la dynamique. Un français surprenant de justesse d’accent ainsi qu’un engagement dramatique impressionnant achèvent le portrait d’une Marguerite de niveau international. Une découverte sensationnelle !



Teodor Ilincai (Faust) et Anita Hartig (Marguerite) dans la scène du jardin
- Photo Patrice Nin -

Depuis La Bohème en 2010 et Butterfly en 2012, ici même, Tosca et Cavalleria Rusticana sont venus s’ajouter au répertoire du ténor Teodor Ilincai. Clairement, le Faust que nous attendions de lui n’est pas au rendez-vous. Même si le chanteur interprète certaines phrases avec une infinie musicalité, il est triste de constater que le registre aigu n’est plus aujourd’hui qu’émis en force, droit et fixe. Outre que cette émission est dangereuse pour son avenir, elle nous prive de toute l’émotion et de la grâce que contiennent les magnifiques pages que Gounod consacre à ce personnage.
Prise de rôle cette fois encore pour la basse Alex Esposito. Si son tempérament de comédien est éblouissant, il n’en demeure pas moins que son interprétation vocale complète à la perfection le profil haut en couleurs de ce personnage trop souvent cantonné aux intentions méphistophéliques. Certes la voix n’est pas des plus gigantesques, mais quelle qualité ! Homogène, ronde, des registres parfaitement soudés, une prosodie française encore une fois ici sans faute aucune, et quelle musicalité ! Il n’est que d’écouter la célèbre sérénade pour comprendre ce que sa fréquentation du répertoire mozartien lui apporte de maîtrise dans la conduite de son chant. Splendide.



Anita Hartig (Marguerite), Teodor Ilincai (Faust) et Alex Esposito (Méphisto) : trio final
- Photo Patrice Nin -

Le baryton américain John Chest faisait également ses débuts, non seulement à Toulouse mais également dans le rôle de Valentin, un Valentin du meilleur métal, avec une voix souple, aux harmoniques chatoyantes et veloutées, la ligne de chant est châtiée, stylée, tout comme une prosodie qui ne laisse place à aucune faute de prononciation. Le comédien, habile, impose une scène de la mort d’une grande intensité. Dire que Maité Beaumont est un Siébel de luxe c’est tout dire de son timbre mordoré et d’un phrasé dans lequel on entend bien d’autres rôles beaucoup plus importants. L’Allemande Constance Heller (Marthe) et le Polonais Rafal Pawnuk (Wagner) complètent au mieux cette distribution. Rappelons que cette jeune basse, membre de la troupe de l’Opéra de Munich, sera le dernier invité de cette saison des Midis du Capitole le 30 juin 2016, accompagné par Christophe Larrieu au piano.
Voilà, une page se tourne, elle fut belle, incontestablement, et aura fait grandir autant le Théâtre du Capitole que son public. Nous y reviendrons.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 25 juin 2016

 

infos
 

Renseignements concernant les distributions, les dates et les abonnements :

www.theatreducapitole.fr

 

Représentations suivantes :

26 et 28 juin, 1er et 3 juillet 2016

 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2017-2018
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index