www.classicToulouse.com
Articles
 
Paris la rouge
Rémi Kauffer
Dictionnaire amoureux
de la Montagne
Frédéric Thiriez
Horowitz, l’Intranquille
Jean-Jacques Groleau
L'Orient derrière soi
André Tubeuf
La Bible racontée comme
un roman - Tome 2
Christine Pedotti
Sphinx
Christian Jacq
Les Parisiens
Olivier Py
Dictionnaire amoureux
de la Chanson française
Bernard Dicale
Le cri
Nicolas Beuglet
Dictionnaire amoureux
de l'Orient
René Guitton
Loin de Venise
Michèle Teysseyre
Le Corps de la Liberté
Jorge Coli
La Fille de Brooklyn
Guillaume Musso
Arsène Lupin/Les héritiers
Benoît Abtey
Pierre Deschodt
Rival
Kathy Reichs
Brendan Reichs
Gengis Khan -
Le Conquérant
José Frèches
Henri Dutilleux
Pierre Gervasoni
Gengis Khan - L'Homme qui aimait le vent
José Frèches
Aliénor - Un dernier baiser
avant le silence
Mireille Calmel
La Bible racontée comme
un roman
Christine Pedotti
Tugdual/La Terre des
origines
Anne Plichota,
Cendrine Wolf
Adolf Busch - Le premier
des justes
André Tubeuf
Surtout ne mens pas
Elena Sender
Changer des vies par la
pratique de l'orchestre
Tricia Tunstall
Histoire mondiale des
Services secrets
Rémi Kauffer
Georges Bizet
Jérôme Bastianelli
Risque
Kathy Reichs
Brendan Reichs
La Lettre de Queenie
Rachel Joyce
La regrettable importance
de la beauté
Amanda Filipacchi
Tugdual/ Les Serviteurs
de l'Ordre
Anne Plichota,
Cendrine Wolf
Une putain d'histoire
Bernard Minier
 

 

Livres/ Surtout ne mens pas – Elena Sender
     

Dans l’enfer des humains augmentés

Depuis son premier roman en 2010, Intrusion, Elena Sender nous est connue pour ses connaissances scientifiques et son talent d’écrivain. Elle est d’ailleurs journaliste à Sciences et Avenir. Avec cet opus liminaire, Elena Sender nous faisait pénétrer les secrets du cerveau, de la psyché et des émotions. Un vrai coup de maître. Suit en 2012 Le sang des dauphins noirs.


O

Au travers de ce roman qui, au passage, relate l’authentique et monstrueux massacre annuel des globicéphales pratiqué par les habitants des Îles Féroé, la romancière abordait le problème des cellules souches.
Aujourd’hui, dans ce dernier livre, il est question des humains augmentés, des humains dont les capacités de toutes sortes sont formidablement accrues par l’adjonction dans leur corps de microprocesseurs ou bien de molécules allant régénérer, voire développer, leur cerveau. C’est de la science-fiction. Ou presque…
Laura est une violoncelliste de talent, bien sûr. Elle vit le parfait amour avec un chercheur islandais spécialisé dans l’étude du cerveau, Erik. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’à cette soirée au cours de laquelle Erik est retrouvé pendu à un fil de fer barbelé.

Suicide ? Meurtre ? Y-a-t-il vraiment une autre possibilité ? La vie de Laura va devenir un vrai enfer car Erik avait trouvé une molécule de régénérescence des cellules du cerveau, trouvaille que se disputent plusieurs groupes pas nécessairement bien intentionnés quant à l’utilisation de ladite molécule. C’est un vrai thriller, dans la plus pure des traditions, efficace, avec ce qu’il faut d’humour aussi, mais également de suspense, de violence, de rebondissements et d’énormes coups de théâtre ! Avec un brin d’émotion aussi qui filtre via une relation sentimentale inattendue.

Robert Pénavayre

 

infos
 
 

« Surtout ne mens pas », d’Elena Sender – XO Editions – 350 pages – 19,90 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index