www.classicToulouse.com
Articles
 
Winnaretta Singer-Polignac
- Princesse, mécène et
musicienne
Sylvia Kahan
Complot
Nicolas Beuglet
Maramisa
Vincent Engel
Mémoires d'un artiste
Charles Gounod
Brahms par ses lettres
Christophe Looten
Sœurs
Bernard Minier
Rêves de trappeur
Rock & Kathryn Boivin
Le Silence et la Fureur
Natalie Carter &
Nicolas d'Estienne d'Orves
Les 5/5 - Tome 2 :
Turbulences
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Les maîtres de l'espionnage
Rémi Kauffer
Les Lionnes de Venise/2
Mireille Calmel
De l'origine de l'univers à
l'origine de la vie
Sylvie Vauclair
Le Père David, l'Impératrice et le Panda
José Frèches
Les 5/5 - Tome 1 :
En équilibre
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Urgence absolue
Christian Jacq
Le Seigneur de Charny
Laurent Decaux
Cavale
Virginie Jouannet
Moi, Jean Pigasse, ouvrier
du Canal
Michèle Teysseyre
Les Lionnes de Venise
Mireille Calmel
Quelqu'un à qui parler
Cyril Massarotto
Madeleine Pauliac -
L'Insoumise
Philippe Maynial
Le soleil ne se cachera pas
pour mourir
Jean-Pierre Alaux et
Sylvie Vauclair
Gabriel Fauré
Jacques Bonnaure
La mort du nouveau nez
Jean-Pierre Alaux et
Noël Balen
Un appartement à Paris
Guillaume Musso
Lettre ouverte à ma main
gauche
Catherine David
Nuit
Bernard Minier
Paris la rouge
Rémi Kauffer
Dictionnaire amoureux
de la Montagne
Frédéric Thiriez
Horowitz, l’Intranquille
Jean-Jacques Groleau
L'Orient derrière soi
André Tubeuf
La Bible racontée comme
un roman - Tome 2
Christine Pedotti
Sphinx
Christian Jacq
Les Parisiens
Olivier Py
Dictionnaire amoureux
de la Chanson française
Bernard Dicale
Le cri
Nicolas Beuglet
Dictionnaire amoureux
de l'Orient
René Guitton
Loin de Venise
Michèle Teysseyre
Le Corps de la Liberté
Jorge Coli
 

 

Livres/ Winnaretta Singer-Polignac - Princesse, mécène et musicienne - Sylvia Kahan
     
COUP DE CŒUR
     

Winnaretta Singer-Polignac, la princesse et les arts

Incroyable destinée que celle de cette femme hors normes dont la vie se confond avec le développement artistique et surtout musical dans la France du début du XXème siècle. La musicologue, universitaire et pianiste américaine Sylvia Kahan est l’auteure d’une biographie détaillée et passionnante de Winnaretta Singer-Polignac qui consacra son immense fortune au soutien des créateurs, des artistes les plus importants de son époque. On reste sidéré devant la liste des noms et des œuvres qui lui doivent leur postérité !

C’est dans le prolongement de sa thèse de doctorat du Graduate Center, City University of New York sur la vie de la princesse Singer-Polignac que Sylvia Kahan rédigea cet ouvrage dont vient enfin de paraître la traduction française, enrichie d’éléments supplémentaires à la version originale. Que le lecteur se rassure, rien de rébarbatif ni de strictement universitaire dans les quelques 800 pages de cet ouvrage qui se lit comme un grand roman fourmillant d’informations et d’anecdotes passionnantes. Tous les amateurs de musique auront du mal à interrompre la lecture de ce récit tellement plus édifiant qu’une simple encyclopédie ou qu’un curriculum vitae, si exact soit-il.

O

Les 540 premières pages décrivent par le menu la vie étonnante de richesse et de rencontres de cette héritière de la famille Singer, celle de l’industriel qui eut l’idée de génie de perfectionner l’usage de la machine à coudre ! Si la jeune Winnaretta eut du mal à assumer son lesbianisme, elle n’en mena pas moins une vie libre et pleine. Ses amours croisèrent ses goûts musicaux, assurément d’une impressionnante clairvoyance. Paradoxalement, l’amour de sa vie fut celui qui la lia au Prince Edmond de Polignac, homosexuel lui-même, avec lequel elle contracta un mariage chaste (un mariage blanc) basé sur une profonde estime mutuelle. On apprend également que le prince fut lui-même un compositeur respecté dont on ne demande qu’à découvrir les œuvres.

Née aux Etats-Unis, Winnaretta vécut la majeure partie de son existence à Paris, avec quelques échappées vers Venise. L’essentiel de ses activités fut consacré au mécénat des compositeurs et des interprètes majeurs de son temps. Elle passa commande d’œuvres qui sont devenues des jalons de l’Histoire de la musique dont un grand nombre lui fut dédié. La succession des grands noms qu’elle subventionna, qu’elle aida à faire découvrir, impressionne par l’intelligence et la finesse de sa clairvoyance. Claude Debussy, Gabriel Fauré (qui fut amoureux de la princesse), Maurice Ravel (dont elle fut la dédicataire de la Pavane pour une infante défunte), Igor Stravinsky, Erik Satie, Manuel de Falla, Francis Poulenc, Germaine Tailleferre, Reynaldo Hahn, Igor Markevitch… ne constituent qu’une partie de ceux qu’elle contribua à révéler. Parmi les grands interprètes qui bénéficièrent de son soutien, il faut citer notamment Vladimir Horowitz, et celle avec laquelle elle tissa une forte relation affective, la grande pédagogue et musicienne Nadia Boulanger. Winnaretta fut elle-même pianiste et organiste. Un orgue Cavaillé-Coll occupait même une place de choix dans son salon. Elle s'adonna également au dessin, à la peinture et fut en contact avec Pablo Picasso... !
De nombreuses œuvres majeures de son temps, de la fin du XIXème siècle jusqu’à la seconde guerre mondiale, furent créées dans son hôtel particulier ouvert à l’élite de l’époque. Si la musique contemporaine constituait l’essentiel des programmes de ces soirées, Winnaretta s’intéressait beaucoup à la musique ancienne, aussi bien Johann Sebastian Bach qu’elle révérait, que Claudio Monteverdi dont on redécouvrait les œuvres.
Elle fut très proche des grands esprits de son temps, comme Marcel Proust, dont on dit qu’elle fut le modèle de Madame Verdurin de À la recherche du temps perdu ! L’architecte Le Corbusier a également été un proche de Winnaretta qui sollicita sa participation à la construction d’édifices destinés au logement des plus démunis. Ses œuvres caritatives furent également nombreuses et significatives.
Au récit lui-même, agrémenté d'illustrations photographiques originales, succède une série d’appendices qui recensent les programmes musicaux et les invités du célèbre salon de la princesse. On prend également connaissance de l’ensemble des œuvres commandées par elle ou qui lui sont dédiées. Les notes relatives aux citations occupent à elles-seules quelques 125 pages. C’est dire le sérieux de cette exceptionnelle publication !
Retenez ce titre indispensable à tout mélomane : Winnaretta Singer-Polignac – Princesse, mécène et musicienne.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 30 juillet 2018

 

infos
 
 

Winnaretta Singer-Polignac - Princesse, mécène et musicienne
par Sylvia Kahan
Editions Les presses du réel
801 pages
Prix FNAC : 42 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index