www.classicToulouse.com
Articles
 
La Fille des Templiers
Mireille Calmel
Si on dansait...
Rachel Joyce
Click & Love
Cyril Massarotto
Winnaretta Singer-Polignac
- Princesse, mécène et
musicienne
Sylvia Kahan
Complot
Nicolas Beuglet
Maramisa
Vincent Engel
Mémoires d'un artiste
Charles Gounod
Brahms par ses lettres
Christophe Looten
Sœurs
Bernard Minier
Rêves de trappeur
Rock & Kathryn Boivin
Le Silence et la Fureur
Natalie Carter &
Nicolas d'Estienne d'Orves
Les 5/5 - Tome 2 :
Turbulences
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Les maîtres de l'espionnage
Rémi Kauffer
Les Lionnes de Venise/2
Mireille Calmel
De l'origine de l'univers à
l'origine de la vie
Sylvie Vauclair
Le Père David, l'Impératrice et le Panda
José Frèches
Les 5/5 - Tome 1 :
En équilibre
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Urgence absolue
Christian Jacq
Le Seigneur de Charny
Laurent Decaux
Cavale
Virginie Jouannet
Moi, Jean Pigasse, ouvrier
du Canal
Michèle Teysseyre
Les Lionnes de Venise
Mireille Calmel
Quelqu'un à qui parler
Cyril Massarotto
Madeleine Pauliac -
L'Insoumise
Philippe Maynial
Le soleil ne se cachera pas
pour mourir
Jean-Pierre Alaux et
Sylvie Vauclair
Gabriel Fauré
Jacques Bonnaure
La mort du nouveau nez
Jean-Pierre Alaux et
Noël Balen
Un appartement à Paris
Guillaume Musso
Lettre ouverte à ma main
gauche
Catherine David
Nuit
Bernard Minier
Paris la rouge
Rémi Kauffer
Dictionnaire amoureux
de la Montagne
Frédéric Thiriez
 

 

Livres/ Si on dansait... – Rachel Joyce
     
     

La petite musique du cœur

Le premier roman de Rachel Joyce (La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry / 2012) nous avait littéralement émerveillés. Les deux opus qui suivirent confirmèrent l’émergence d’un auteur d’une justesse de ton propre à bouleverser le lecteur. Impression confirmée ici avec un livre qui nous immerge dans Unity Street, une impasse délabrée d’un Londres loin des cartes postales.

C’est là que vit une petite communauté et quelques boutiques à bout de souffle. Surtout celle de Frank car celui-ci s’est mis en tête, envers et contre toute logique commerciale, de ne continuer à vendre que des disques vinyles ! A l’heure du déferlement numérique, le pari est totalement suicidaire. Mais Frank n’est pas un vendeur de musique comme les autres. Il a un don.


O

Il sait, dès que son regard accroche celui d’un client, quelle musique lui est nécessaire, soit pour lui faire plaisir, soit parfois… pour le soigner. C’est ainsi qu’il va se trouver, dans des circonstances un brin surprenante, face à Lisa, la mystérieuse femme au manteau vert qui, très rapidement, va devenir le centre d’intérêt de tous les habitants de l’impasse. D‘autant qu’ils ont vite compris que Lisa a fait renaître dans le cœur de Frank un sentiment dont ce dernier se croyait exclu à jamais : l’amour. Mais le mystère qui entoure Lisa s’épaissit de jour en jour. Chercher à le percer n’est-il pas dangereux ?
Le maître-mot de ce roman est l’empathie, celle qui relie les habitants de Unity Street comme celle qui guide la plume de Rachel Joyce.

C’est une caractéristique de son écriture, une écriture toujours aussi élégante, flirtant avec des univers parallèles, attachée aux gens simples mais attentive avec justesse au plus évident de la nature humaine, dont la solidarité n’est la moindre des caractéristiques.
Sûr que vous allez vous laisser séduire par cet univers d’une extrême simplicité que l’auteur peuple de personnages dignes de légendes urbaines, donnant ainsi à son récit une dimension cosmique.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 29 août 2018

 

infos
 
 

« Si on dansait… » roman de Rachel Joyce – XO Editions – 374 pages – 19,90 €

 

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index