www.classicToulouse.com
Articles
 
Complot
Nicolas Beuglet
Maramisa
Vincent Engel
Mémoires d'un artiste
Charles Gounod
Brahms par ses lettres
Christophe Looten
Sœurs
Bernard Minier
Rêves de trappeur
Rock & Kathryn Boivin
Le Silence et la Fureur
Natalie Carter &
Nicolas d'Estienne d'Orves
Les 5/5 - Tome 2 :
Turbulences
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Les maîtres de l'espionnage
Rémi Kauffer
Les Lionnes de Venise/2
Mireille Calmel
De l'origine de l'univers à
l'origine de la vie
Sylvie Vauclair
Le Père David, l'Impératrice et le Panda
José Frèches
Les 5/5 - Tome 1 :
En équilibre
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Urgence absolue
Christian Jacq
Le Seigneur de Charny
Laurent Decaux
Cavale
Virginie Jouannet
Moi, Jean Pigasse, ouvrier
du Canal
Michèle Teysseyre
Les Lionnes de Venise
Mireille Calmel
Quelqu'un à qui parler
Cyril Massarotto
Madeleine Pauliac -
L'Insoumise
Philippe Maynial
Le soleil ne se cachera pas
pour mourir
Jean-Pierre Alaux et
Sylvie Vauclair
Gabriel Fauré
Jacques Bonnaure
La mort du nouveau nez
Jean-Pierre Alaux et
Noël Balen
Un appartement à Paris
Guillaume Musso
Lettre ouverte à ma main
gauche
Catherine David
Nuit
Bernard Minier
Paris la rouge
Rémi Kauffer
Dictionnaire amoureux
de la Montagne
Frédéric Thiriez
Horowitz, l’Intranquille
Jean-Jacques Groleau
L'Orient derrière soi
André Tubeuf
La Bible racontée comme
un roman - Tome 2
Christine Pedotti
Sphinx
Christian Jacq
Les Parisiens
Olivier Py
Dictionnaire amoureux
de la Chanson française
Bernard Dicale
Le cri
Nicolas Beuglet
Dictionnaire amoureux
de l'Orient
René Guitton
Loin de Venise
Michèle Teysseyre
Le Corps de la Liberté
Jorge Coli
 

 

Livres/ Maramisa - Vincent Engel
     

Variation sur une quête éternelle

Le dernier opus de l’auteur belge Vincent Engel s’ouvre sur une citation extraite du Discours de la servitude humaine publié en 1574 sous la signature du très jeune La Boétie. La voici : « C’est un malheur extrême que d’être assujetti à un maître dont on ne peut jamais être assuré de la bonté, et qui a toujours le pouvoir d’être méchant quand il le voudra. »

O

Cela résumait, il y a près d’un demi-millénaire, la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui Charles Vinel, archéologue et professeur d’université. Ce savant a eu le « malheur » d’écrire une thèse sur les techniques de momifications. Le « malheur » car ce travail très pointu n’a pas échappé à un richissime et mystérieux homme d’affaires, Hermann Kopf. Celui-ci est à la recherche d’une cité perdue, Maramisa, inconnue du monde, une cité qui détiendrait la clé de l’éternité. En mal de reconnaissance dans son milieu universitaire, Charles Vinel voit là l’occasion de devenir célèbre. Pour le moins. Sans trop réfléchir, il se livre corps et âmes aux délires de ce nabab énigmatique. Charles va vite se transformer, à son corps défendant, en véritable Indiana Jones. Les énigmes qu’il va avoir à résoudre renvoient celles du Da Vinci Code à des sujets pour gamins de maternelle. C’est dire !

Mais les choses sont-elles en fait aussi « simples » ? Même pas ! Derrière la quête officielle d’Hermann Kopf se cache un secret inavouable au fond duquel se love le gène d’éternité.
Bienvenu dans un roman aux méandres aussi nombreux que ses rebondissements, aussi troublant que les thèmes abordés, un exemple parfait de page turner qui va vous agripper dès les premières lignes pour vous laisser sans souffle au bout de la nuit.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 10 juillet 2018

 

infos
 
 

« Maramisa » roman de Vincent Engel – 528 pages – 21,90 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index