www.classicToulouse.com
Articles
 
Horemheb
Christian Jacq
Le Roi fol
Laurent Decaux
L'Île du Diable
Nicolas Beuglet
Donne-moi des ailes
Nicolas Vanier
Ces femmes qui ont fait
l'Egypte
Christian Jacq
La Prisonnière du diable
Mireille Calmel
M, le bord de l'abîme
Bernard Minier
La Troupe Offenbach
Dominique Ghesquière
Les Cœurs aimants
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Les Hommes du Président
Rémi Kauffer
Berlioz
Bruno Messina
Elle voulait voir la mer
Gilbert Bordes
La Fille des Templiers II
Mireille Calmel
Erectus
Xavier Müller
Pharaon
Christian Jacq
Meyerbeer
Jean-Philippe Thiellay
La Fille des Templiers
Mireille Calmel
Si on dansait...
Rachel Joyce
Click & Love
Cyril Massarotto
Winnaretta Singer-Polignac
- Princesse, mécène et
musicienne
Sylvia Kahan
Complot
Nicolas Beuglet
Maramisa
Vincent Engel
Mémoires d'un artiste
Charles Gounod
Brahms par ses lettres
Christophe Looten
Sœurs
Bernard Minier
Rêves de trappeur
Rock & Kathryn Boivin
Le Silence et la Fureur
Natalie Carter &
Nicolas d'Estienne d'Orves
Les 5/5 - Tome 2 :
Turbulences
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Les maîtres de l'espionnage
Rémi Kauffer
Les Lionnes de Venise/2
Mireille Calmel
De l'origine de l'univers à
l'origine de la vie
Sylvie Vauclair
Le Père David, l'Impératrice et le Panda
José Frèches
Les 5/5 - Tome 1 :
En équilibre
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Urgence absolue
Christian Jacq
Le Seigneur de Charny
Laurent Decaux
Cavale
Virginie Jouannet
Moi, Jean Pigasse, ouvrier
du Canal
Michèle Teysseyre
Les Lionnes de Venise
Mireille Calmel
Quelqu'un à qui parler
Cyril Massarotto
Madeleine Pauliac -
L'Insoumise
Philippe Maynial
Le soleil ne se cachera pas
pour mourir
Jean-Pierre Alaux et
Sylvie Vauclair
Gabriel Fauré
Jacques Bonnaure
La mort du nouveau nez
Jean-Pierre Alaux et
Noël Balen
Un appartement à Paris
Guillaume Musso
Lettre ouverte à ma main
gauche
Catherine David
Nuit
Bernard Minier
Paris la rouge
Rémi Kauffer
Dictionnaire amoureux
de la Montagne
Frédéric Thiriez
 

 

Livres/ Le Roi fol- Laurent Decaux
     
COUP DE CŒUR
   
     

Une France à l’ombre des marmousets

Laurent Decaux nous a plus qu’agréablement passionné avec son premier roman autour du Saint Suaire : Le Seigneur de Charny (2017). Pour notre plus grand bonheur, le fils d’Alain Decaux continue sur sa lancée médiéviste et nous plonge cette fois au cœur d’un règne dont l’issue fut fatale à la France, celui de Charles VI, le Roi fou surnommé aussi le Bien Aimé.

A la mort de son père, Charles V, ce fils devenu Roi de France à l’âge de 12 ans, va se montrer particulièrement habile en termes de gouvernance en appelant à ses côtés ce que l’on nomme aujourd’hui la société civile. Ni manants (quand même !), ni princes, ni fonctionnaires, ils étaient simplement des proches du Roi, ses intimes, ses conseillers.


O

Pour leur donner du pouvoir dans l’administration du pays, Charles VI évince ses oncles. Ce que ceux-ci ne lui pardonneront jamais, nommant par dérision ces intimes les marmousets. Cela dit, la France de Charles VI retrouve le chemin de la prospérité. Tout irait pour le mieux en cette fin du XIVème siècle français malgré des tensions toujours latentes avec les Anglais. Mais voilà qu’un scandale d’adultère au plus haut sommet du pouvoir fait bruisser le Royaume des plus folles rumeurs. Suit un attentat contre le Premier ministre, l’un des marmousets. Plus grave encore, Charles VI commence à ressentir les premiers effets d’une terrible maladie que lui a léguée sa mère Jeanne de Bourbon : l’aliénation mentale. La suite nous la connaissons tous. Le Royaume replonge dans le chaos de près d’un demi-siècle de guerre civile. Mais une jeune fille est née à Domrémy….

Nous n’en sommes pas là. Pour l’heure Laurent Decaux nous met dans les pas de ces fameux marmousets et d’une poignée de personnages historiques de tous bords tels le spéculateur et légendairement chimiste Nicolas Flamel, le peintre Paul de Limbourg, génie de l’enluminure, le cuisinier Taillevent, le premier « queux » de l’Histoire, la redoutable Valentine Visconti, virtuose italienne dans l’art du poison. Tous ont leur place dans ce long et finalement douloureux épisode de notre Histoire. Ajoutez à cela une touche de roman afin de fluidifier des événements en eux-mêmes déjà juste incroyables, plus la somme d’une gigantesque documentation et vous avez à nouveau un livre passionnant qui va vous entraîner dans ce Paris de la fin du XIVème siècle, siècle que l’auteur définit lui-même comme celui des trois fléaux : la Peste noire, la Guerre de Cent ans et le Schisme d’Occident.
Quelques événements vers la fin de ce livre tendraient à nous faire attendre une suite. Il n’est rien de dire combien nous l’espérons !

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 20 octobre 2019

 

infos
 
 

« Le Roi fol », roman de Laurent Decaux – XO Editions – 336 pages –
19,90 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index