www.classicToulouse.com
Articles
 
Le soleil ne se cachera pas
pour mourir
Jean-Pierre Alaux et
Sylvie Vauclair
Gabriel Fauré
Jacques Bonnaure
La mort du nouveau nez
Jean-Pierre Alaux et
Noël Balen
Un appartement à Paris
Guillaume Musso
Lettre ouverte à ma main
gauche
Catherine David
Nuit
Bernard Minier
Paris la rouge
Rémi Kauffer
Dictionnaire amoureux
de la Montagne
Frédéric Thiriez
Horowitz, l’Intranquille
Jean-Jacques Groleau
L'Orient derrière soi
André Tubeuf
La Bible racontée comme
un roman - Tome 2
Christine Pedotti
Sphinx
Christian Jacq
Les Parisiens
Olivier Py
Dictionnaire amoureux
de la Chanson française
Bernard Dicale
Le cri
Nicolas Beuglet
Dictionnaire amoureux
de l'Orient
René Guitton
Loin de Venise
Michèle Teysseyre
Le Corps de la Liberté
Jorge Coli
La Fille de Brooklyn
Guillaume Musso
Arsène Lupin/Les héritiers
Benoît Abtey
Pierre Deschodt
Rival
Kathy Reichs
Brendan Reichs
Gengis Khan -
Le Conquérant
José Frèches
Henri Dutilleux
Pierre Gervasoni
Gengis Khan - L'Homme qui aimait le vent
José Frèches
Aliénor - Un dernier baiser
avant le silence
Mireille Calmel
La Bible racontée comme
un roman
Christine Pedotti
Tugdual/La Terre des
origines
Anne Plichota,
Cendrine Wolf
Adolf Busch - Le premier
des justes
André Tubeuf
Surtout ne mens pas
Elena Sender
Changer des vies par la
pratique de l'orchestre
Tricia Tunstall
Histoire mondiale des
Services secrets
Rémi Kauffer
Georges Bizet
Jérôme Bastianelli
Risque
Kathy Reichs
Brendan Reichs
La Lettre de Queenie
Rachel Joyce
La regrettable importance
de la beauté
Amanda Filipacchi
Tugdual/ Les Serviteurs
de l'Ordre
Anne Plichota,
Cendrine Wolf
Une putain d'histoire
Bernard Minier
 

 

Livres/ Le cri – Nicolas Beuglet
     
COUP DE CŒUR    
     

Un chef d’œuvre du genre !

Sitôt la première page lue, ne vous faites aucune illusion, vous allez vous retrouver pris dans les mailles de ce thriller, des mailles extrêmement serrées qui ne vous laisseront plus de répit et qui vous feront coucher à pas d’heure.

Pour son second roman, Nicolas Beuglet nous fait frémir. Pour plusieurs raisons dont la moindre n’est pas d’avoir documenté son récit à partir de faits réels.


O

En effet, la grande majorité des informations dévoilées dans ce roman sont historiques et, de plus, ont fait l’objet de recoupements journalistiques. Entre rapport officiel du Sénat américain en date du 3 août 1977 dévoilant la nature des expérimentations secrètes du projet MK-Ultra, l’histoire militaire de l’île de l’Ascension et le triste passé de l’hôpital psychiatrique de Gaustad, sans oublier la vie secrète d’agent secret de Carl Gustav Jung, l’inventeur, entre autres choses, du concept de l’inconscient collectif, pierre angulaire du présent roman, abandonnez tout espoir d’une nuit tranquille. Bien sûr, il ne serait pas très charitable de vous dévoiler quoi que ce soit car le suspense naît immédiatement et n’en finit pas de rebondir pratiquement à chaque page, vous laissant dans l’incapacité à refermer votre livre avant la fin.

J’exagère… à peine ! De plus, Nicolas Beuglet a savamment introduit dans la structure de son roman la notion de temps, ce qui ajoute évidemment à l’angoisse permanente qu’il instille à chaque ligne. L’enquête est d’autant plus effrayante que l’on est confronté à des événements authentiques pour la plupart. Effrayante aussi car elle ouvre des horizons vertigineux dans lesquels se conjuguent en un maelstrom hallucinant religion et science.
Bon courage, mais vous ne le regretterez pas.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 16 septembre 2016

 

infos
 
 

« Le cri », roman de Nicolas Beuglet – XO Editions – 494 pages – 19,90 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index