www.classicToulouse.com
Annonces
 
 
Critiques
 
Toulouse les Orgues
24ème édition
1er au 13/10/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Boris Berezovski
30/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Elisabeth Leonskaja
25/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
David Fray
18/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nicholas Angelich
17/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nelson Goerner
12/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Christian Zacharias
Alexandre Kantorow
05 et 06/09/2019
Festival de la Vézère
Madame Butterfly
G. Puccini
10/08/2019
Festival de la Vézère
L'Italienne à Alger
G. Rossini
09/08/2019
Festival Castell Peralada
El Quijote del Plata
26/07/2019
Passe ton Bach d'abord
12ème édition
07, 08 et 09/06/2019
Toulouse les Orgues
Jour de fête
Michel Bouvard
Christophe Coin
12/10/2018
Toulouse les Orgues
L'Amour divin
Le Rapt invisible
03/et 04/10/2018
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou, piano
Elodie Sicard, danse
19/09/2018
Piano aux Jacobins
Steven Osborne
14/09/2018
Piano aux Jacobins
Alexandre Tharaud
12/09/2018
Piano aux Jacobins
Nicolas Horvath-Moondog
08/09/2018
Piano aux Jacobins
Joseph Moog
06/09/2018
Piano aux Jacobins
Joaquín Achúcarro
05/09/2018
Festival Castell Peralada
Amore
Svetlana Zakharova
13/08/2018
Festival de la Vézère
La Chauve-Souris
Johann Strauss fils
11/08/2018
Festival de la Vézère
L'Enlèvement au Sérail
Wolfgang Amadeus Mozart
10/08/2018
Festival Castell Peralada
Récital Javier Camarena
29/07/2018
Festival Castell Peralada
Récital Jonas Kaufmann
28/07/2018
Festival Castell Peralada
Thaïs, Jules Massenet
27/07/2018
Toulouse d'été
15ème édition
18, 19 et 20/07/2018
Passe ton Bach d'abord
11ème édition
01/06 au 03/06/2018
Toulouse les Orgues
22ème édition
04 au 15/10/2017
Piano aux Jacobins
Nicholas Angelich
29/09/2017
Piano aux Jacobins
Pierre Rigal
François Dumont
25/09/2017
Piano aux Jacobins
Alexandre Kantorow
23/09/2017
Piano aux Jacobins
Arcadi Volodos
22/09/2017
Piano aux Jacobins
Juliana Steinbach
12/09/2017
Piano aux Jacobins
Elisabeth Leonskaja
06/09/2017
Festival Castell Peralada
Acosta Danza
17/08/2017
Festival de la Vézère
La bohème, G. Puccini
La Cenerentola, G. Rossini
12 et 13/08/2017
Festival Castell Peralada
Gregory Kunde, récital
06/08/2017
Chorégies d'Orange
Aïda, G. Verdi
05/08/2017
Toulouse d'été
Hervé Billaut, piano
Guillaume Coppola, piano
21/07/2017
Toulouse d'été
Trio Elégiaque
François Dumont, piano

Philippe Aïche, violon
Virginie Constant, cello
20/07/2017
Toulouse d'été
Orchestre de Chambre
Gilles Colliard, direction

Fabrice Millischer,
trombone
David Guerrier, cor

19/07/2017
Toulouse d'été
Orchestre du Capitole
Andris Poga, direction

Edgar Moreau, violoncelle
18/07/2017
Toulouse d'été
Anaïs Constans, soprano
Thibaut Garcia, guitare

13/07/2017
Musique en Chemin
Radio France Occitanie
Montpellier
La Main Harmonique
Les Sacqueboutiers
12/07/2017
 

 

Festivals/ Piano aux Jacobins - 40ème festival
Nelson Goerner - 11 septembre 2019
     

CRITIQUE

Le retour bienvenu de Nelson Goerner

Le grand pianiste argentin Nelson Goerner reste l’un des grands « habitués » du festival Piano aux Jacobins. Régulièrement invité à se produire dans la salle capitulaire du cloître, il apporte à chacune de ses apparitions sa science de la sonorité, son sens du partage avec le public, l’extrême musicalité de ses interprétations. Le 11 septembre dernier, il a enchanté ce public qui lui a manifesté, comme il l’avait fait pour le jeune Alexandre Kantorow, son enthousiasme par une autre ovation debout. Décidemment, cette 40ème édition du festival se hisse sur des sommets.

C’est encore le choix d’un programme intelligemment conçu qui se fait remarquer. Nelson Goerner choisit cette fois d’encadrer deux grandes pièces à variations par quelques-unes des poétiques incantations de Frédéric Chopin, qui reste le grand témoin des confidences pianistiques.
Les deux Nocturnes de l’opus 48 ouvrent la soirée. Dès les premières mesures, d’une douceur douloureuse, la rondeur du timbre qui émane des doigts du musicien font oublier le mode percussif de production du son. Puis la révolte se lève et les couleurs quasi-orchestrales du piano emplissent toute la salle. Est-ce une caractéristique de la grande école sud-américaine du piano qui se manifeste là ? Comment ne pas évoquer en effet les sonorités d’orgue jadis du Chilien Claudio Arrau, ou l’énergie implacable du jeu de l'Argentine Martha Argerich ? Nelson Goerner appartient bien à cette élite.


Nelson Goerner - Photo Classictoulouse -
O

Dans les deux pièces, également de Chopin, qui referment ce programme, le même engagement expressif, la même imagination se manifestent. La Barcarolle en fa dièse majeur déroule sa trajectoire avec éloquence. Le compositeur invite là son auditoire à participer à une aventure. Et son interprète devient le guide du voyage.
L’Andante spianato et Grande Polonaise brillante constitue une sorte d’aboutissement de l’art du compositeur. Nelson Goerner lui confère une grandeur, un relief, une ferveur admirables. La profondeur avec laquelle il aborde l’Andante donne le frisson.
Cette belle méditation initiale évoque irrésistiblement le bel canto bellinien souligné par l’interprète. La Grande Polonaise prend des allures d’hymne rageur à la Pologne chérie et martyrisée.

On pense à l’infinie justesse avec laquelle Marcel Proust a su caractériser l’art du compositeur : Chopin, mer de soupirs, de larmes, de sanglots / Qu’un vol de papillons sans se poser traverse/ Jouant sur la tristesse ou dansant sur les flots…
Entre ces deux épisodes chopiniens, deux thèmes et variations explorent deux mondes musicaux différents. Les 20 Variations et Fugue en mi bémol mineur d’Ignacy Paderewski constituent, pour la plupart des auditeurs présents (y compris pour le signataire de ces lignes), une véritable découverte. Le compositeur polonais, mort en 1941, fut non seulement pianiste, mais également homme d'État et diplomate. A l’écoute de ces variations, et celle des quelques enregistrements qu’il a laissés, sa virtuosité devait être éblouissante. C’est également le cas de son interprète. La succession des variations ressemble à une accumulation démoniaque de difficultés techniques. Certaines variations semblent dépasser les possibilités humaines ! Néanmoins, Nelson Goerner franchit les obstacles avec panache mais également sensibilité. Ce délire des doigts s’ouvre sur un thème quelque peu martial pour évoluer dans les directions les plus diverses et subir les transformations les plus extrêmes. La fugue finale ressemble à un point d’ordre, un retour à une structure plus ordonnée. On peut enfin reprendre sa respiration !
Bien différente apparaît la pièce de Gabriel Fauré : Thème et Variations en do dièse mineur. Une sorte de marche funèbre ouvre la séquence. Une marche à laquelle l’interprète confère un poids, une substance qui annonce les élans dramatiques de quelques-unes des onze variations qui suivent. Les plages de calme et de poésie alternent avec les épisodes exaltés dans lesquels s’exerce la science contrapuntique du compositeur. Les exigences techniques accompagnent chaque étape de ce vaste itinéraire.
Le succès de ce programme est tel que le pianiste doit offrir trois bis supplémentaires. Le premier, intitulé Bailecito, est signé du compositeur argentin Carlos Guastavino, disparu en 2000. Hommage touchant du compatriote. Suit une incroyable pièce de virtuosité du compositeur polonais Adolf Schulz-Evler. Il s’agit de : Arabesques sur un thème du Beau Danube bleu. On reconnaît certes le fameux thème de Johann Strauss. Mais l’explosion technique est telle qu’on s’étonne presque que l’interprète ne soit pas obligé, en même temps, de pratiquer un saut périlleux arrière !
La dernière pièce offerte généreusement vient opportunément calmer un peu les esprits. Il s’agit d’un beau Nocturne de Paderewski, idéal pour cette fin de soirée.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 12 septembre 2019

 

infos
 
Informations sur le
Festival International,
Piano aux Jacobins -
page d'accueil :


www.pianojacobins.com


Réservations par téléphone :


05 61 22 40 05

par Email :

contact@pianojacobins.com


ou sur le site internet :

www.pianojacobins.com
.

Ouverture de la billetterie : 13 mai 2019

Pour les abonnements, réservations uniquement au bureau du festival, 56 rue Gambetta 31000 Toulouse ou au
08 26 30 36 36


Programme du concert donné le 11 septembre au cloître des Jacobins

* F. Chopin
- Nocturne en do mineur, op. 48 n°1
- Nocturne en fa dièse mineur, op. 48 n°2

* I. Paderewski
- 20 Variations et Fugue en mi bémol mineur, op. 23

* G. Fauré
- Thème et Variations en do dièse mineur, op. 73

* F. Chopin
- Barcarolle en fa dièse majeur, op. 60
- Andante spianato et Grande Polonaise brillante en mi bémol majeur, op. 22

 

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2019-2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index