www.classicToulouse.com
Annonces
 
Piano aux Jacobins
39ème édition
05 au 29/09/2018
Toulouse les Orgues
23ème édition
02 au 14/10/2018
 
Critiques
 
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou, piano
Elodie Sicard, danse
19/09/2018
Piano aux Jacobins
Steven Osborne
14/09/2018
Piano aux Jacobins
Alexandre Tharaud
12/09/2018
Piano aux Jacobins
Nicolas Horvath -Moondog
08/09/2018
Piano aux Jacobins
Joseph Moog
06/09/2018
Piano aux Jacobins
Joaquín Achúcarro
05/09/2018
Festival Castell Peralada
Amore
Svetlana Zakharova
13/08/2018
Festival de la Vézère
La Chauve-Souris
Johann Strauss fils
11/08/2018
Festival de la Vézère
L'Enlèvement au Sérail
Wolfgang Amadeus Mozart
10/08/2018
Festival Castell Peralada
Récital Javier Camarena
29/07/2018
Festival Castell Peralada
Récital Jonas Kaufmann
28/07/2018
Festival Castell Peralada
Thaïs, Jules Massenet
27/07/2018
Toulouse d'été
15ème édition
18, 19 et 20/07/2018
Passe ton Bach d'abord
11ème édition
01/06 au 03/06/2018
Toulouse les Orgues
22ème édition
04 au 15/10/2017
Piano aux Jacobins
Nicholas Angelich
29/09/2017
Piano aux Jacobins
Pierre Rigal
François Dumont
25/09/2017
Piano aux Jacobins
Alexandre Kantorow
23/09/2017
Piano aux Jacobins
Arcadi Volodos
22/09/2017
Piano aux Jacobins
Juliana Steinbach
12/09/2017
Piano aux Jacobins
Elisabeth Leonskaja
06/09/2017
Festival Castell Peralada
Acosta Danza
17/08/2017
Festival de la Vézère
La bohème, G. Puccini
La Cenerentola, G. Rossini
12 et 13/08/2017
Festival Castell Peralada
Gregory Kunde, récital
06/08/2017
Chorégies d'Orange
Aïda, G. Verdi
05/08/2017
Toulouse d'été
Hervé Billaut, piano
Guillaume Coppola, piano
21/07/2017
Toulouse d'été
Trio Elégiaque
François Dumont, piano

Philippe Aïche, violon
Virginie Constant, cello
20/07/2017
Toulouse d'été
Orchestre de Chambre
Gilles Colliard, direction

Fabrice Millischer,
trombone
David Guerrier, cor

19/07/2017
Toulouse d'été
Orchestre du Capitole
Andris Poga, direction

Edgar Moreau, violoncelle
18/07/2017
Toulouse d'été
Anaïs Constans, soprano
Thibaut Garcia, guitare

13/07/2017
Musique en Chemin
Radio France Occitanie
Montpellier
La Main Harmonique
Les Sacqueboutiers
12/07/2017
 

 

Festivals/ Piano aux Jacobins - Nicolas Horvath - Soirée Moondog
8 septembre 2018
     

CRITIQUE

L’ouverture de la saison Moondog

L’année 2019 marque le vingtième anniversaire de la disparition de Louis Thomas Hardin, plus connu sous le nom de Moondog (chien de lune). Ce personnage extraordinaire qui a marqué le vingtième siècle est l’objet d’une célébration particulière du milieu musical toulousain tout au long de la saison 2018-2019. Chaque institution musicale de la cité dédie un événement au « Clochard céleste », également baptisé « le Viking de la 6ème avenue » ! L’ouverture de cette célébration a fait l’objet, le 8 septembre dernier d’un concert donné dans le cadre du festival international Piano aux Jacobins précédé d’une conférence sur l’ensemble des manifestations de cette saison Moondog.

Le 8 septembre 1999 disparait à Münster ce musicien hors norme né 83 ans plus tôt à Marysville. Le 8 septembre 2018 s’ouvre l’hommage que Toulouse lui rend. En prélude au récital donné par le pianiste et compositeur électroacoustique français Nicolas Horvath, la librairie Ombres Blanches accueille les artisans les plus impliqués dans la réalisation de cette saison d’hommage, Hervé Bordier, fondateur du Métronum, animateur du festival Rio Loco et directeur artistique de la manifestation, ainsi qu’Amaury Cornut, musicien, producteur et conférencier, auteur d’un ouvrage fondateur sur le personnage et le mythe Moondog et conseiller artistique de l’année Moondog.



Encadrant la photo de Moondog, de gauche à droite : Hervé Bordier et Amaury Cornut
- Photo Classictoulouse -

En quelques minutes, Amaury Cornut parvient à résumer l’existence ahurissante de ce fils d’un pasteur et d’une organiste du Kansas, qu’une explosion rend aveugle à l’âge de seize ans. On suit ainsi les étapes d’une vie incroyable qui se déroule tout d’abord à New York, où il passe ses jours et ses nuits dans la rue, sous des porches, comme un « homeless », et finit par adopter une tenue extravagante de Viking (casque et lance !) qui le rend célèbre. Les liens qu’il tisse avec le milieu musical classique new-yorkais s’avèrent déterminants pour son travail de compositeur. Puis, au milieu des années 70, il part pour l’Europe et réside en particulier en Allemagne, pays de son idole, Johann Sebastian Bach. Il connait alors la célébrité qui l’incite à composer de plus en plus dans tous les styles, y compris par ordinateur. Des extraits musicaux significatifs permettent au public présent et captivé de se familiariser avec les diverses facettes de la production musicale de ce personnage caméléon.
Amaury Cornut évoque ensuite la trentaine d’événements Moondog de la saison 2018-2019, à commencer par l’implication des deux festivals internationaux qui ouvrent la saison toulousaine, Piano aux Jacobins et Toulouse les Orgues.
C’est à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines que s’ouvre ensuite le premier concert de cette manifestation.



Le pianiste Nicolas Horvath - Photo Classictoulouse -

Nicolas Horvath et l’Art du Canon

A l’image de Moondog, Nicolas Horvath est considéré comme un artiste hors norme au parcours atypique. Outre des études académiques riches débutées à l’Académie de musique Prince Rainier III de Monaco, il côtoie de grands représentants du piano comme Bruno-Leonardo Gelber ou Philippe Entremont. Lauréat d’une dizaine de concours internationaux, il se passionne pour la musique de notre temps et en particulier pour les compositeurs minimalistes américains comme Steve Reich, Philip Glass ou Terry Riley.
Il choisit pour son récital toulousain d’investir la musique conçue par Moondog lors de son séjour sur les trottoirs new-yorkais, une série de « canons » regroupés en trois livres intitulés « Art of the Canon, Book 1, Book 2, Book 3 ». La recherche, de la part du compositeur, d’une analogie assumée avec « L’Art de la Fugue » de Johann Sebastian Bach apparaît évidente.
Et en effet, chaque pièce, parfois très courte, explore le monde du contrepoint, de manière académique certes, mais avec quelques spécificités étranges, notamment concernant la superposition de cellules rythmiques particulièrement originales.
Une certaine austérité se dégage du jeu de Nicolas Horvath qui, au-delà de quelques notes manquées, se garde de tout romantisme. Les trois recueils sont ainsi délivrés dans une certaine contance des phrasés, essentiellement détachés. L’aboutissement de cette démarche se conclut sur « The great Canon », une pièce très développée, contrairement aux autre canons. Virtuose et, comme l’indique l’interprète, proche de la manière dont Ferruccio Busoni a « adapté » Bach. Ce grand développement conclut avec éclat le premier événement Moondog. Néanmoins, Nicolas Horvath offre un bis qui reste fidèle au monde du minimalisme américain, avec la 2ème Etude de Phil Glass, dans laquelle il déploie une belle énergie et un sens admirable de la couleur.
La suite de l’hommage permettra d’explorer les multiples facettes d’un monde musical à redécouvrir.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 9 septembre 2018

 

infos
 
Informations sur le
Festival International,
Piano aux Jacobins -
page d'accueil :


www.pianojacobins.com


Réservations par téléphone :


05 61 22 40 05

par Email :

contact@pianojacobins.com


ou sur le site internet :

www.pianojacobins.com
.

Ouverture de la billetterie :

Pour les abonnements, à partir du 2 mai
Pour les places à l’unité, à partir du 9 mai


Programme du concert donné le 8 septembre 2018 à 20 h à l'auditorium Saint-Pierre des Cuisines de Toulouse

* Moondog

- Art of the Canon Book 1
- Art of the Canon Book 2
- Art of the Canon Book 3
- The Great Canon


 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index