www.classicToulouse.com
Annonces
 
Chorégies d'Orange
Edition 2017
08/07 au 05/08/2017
 
Critiques
 
Les Passions
Passion selon Saint-Jean
J. S. Bach
26/02/2017
Toulouse les Orgues
Les Passions, les éléments
Jean-Marc Andrieu, dir.
06/10/2016
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou
27/09/2016
Piano aux Jacobins
Philippe Bianconi
23/09/2016
Piano aux Jacobins
Nelson Goerner
15/09/2016
Piano aux Jacobins
Lucas Debargue
13/09/2016
Piano aux Jacobins
Teo Gheorghiu
08/09/2016
Piano aux Jacobins
Christian Zacharias
07/09/2016
Piano aux Jacobins
Richard Goode
06/09/2016
Festival de la Vézère
Don Pasquale, G. Donizetti
13/08/2016
Festival de Peralada
Turandot, G. Puccini
08/08/2016
Festival de Peralada
Robert Bolle and Friends
29/07/2016
Toulouse d'été
Orchestre de Chambre
Gilles Colliard, direction
Anaïs Constans, soprano
26/07/2016
Toulouse d'été
Orchestre N. du Capitole
Pierre Dumoussaud, dir.
Thibaut Garcia, guitare
22/07/2016
Toulouse d'été
Quatuor Modigliani
Adam Laloum, piano

20/07/2016
Toulouse d'été
La nuit des cordes
13/07/2016
Chorégies d'Orange
Madama Butterfly
Giacomo Puccini

12/07/2016
Passe ton Bach d'abord
Edition 2016
03 au 05/06/2016
Odyssud
Rencontres des Musiques
Baroques et Anciennes
Présences Vocales
Arvo Pärt : 80 by 8

23/05/2016
Déodat de Séverac
Christine de Suède
Les Sacqueboutiers
Quintet Philippe Léogé

14/05/2016
Odyssud
Rencontres des Musiques
Baroques et Anciennes
Caravane Baroque
09/05/2016
Toulouse les Orgues
Concert d'ouverture
07/10/2015
Piano aux Jacobins
Varduhi Yeritsyan
29/09/2015
Piano aux Jacobins
Christian Zacharias
25/09/2015
Piano aux Jacobins
Dana Ciocarlie
21/09/2015
Piano aux Jacobins
Elisabeth Leonskaja
14/09/2015
Piano aux Jacobins
Amir Katz
10/09/2015
Piano aux Jacobins
Nicholas Angelich
08/09/2015
Fresques musicales
de Fontainebleau
29/08/2015
Festival de la Vézère
Lucia di Lamermoor
G. Donizetti
08/08/2015
Toulouse d'été
François Dumont, piano
Intégrale Ravel

24/07/2015
Toulouse d'été
Orchestre de Chambre
Gilles Colliard, direction

Anaïs Constans, soprano
21/07/2015
Toulouse d'été
Ensemble Organum
Marcel Pérès, direction

17/07/2015
Toulouse d'été
Orchestre du Capitole
Maxime Pascal, direction
Jacques Deleplancque, cor
16/07/2015
Chorégies d'Orange
Carmen, G. Bizet
11/07/2015
 

 

Festivals/ Piano aux Jacobins - Bertrand Chamayou - 27 septembre 2016
     
COUP DE CŒUR
     

CRITIQUE

Le grand défi Ravel de Bertrand Chamayou

Piano aux Jacobins nous réserve toujours de belles surprises et de surprenantes confirmations. Après avoir offert en 2011, dans ce même cadre, l’intégrale des trois Années de Pèlerinage de Franz Liszt en une seule journée, Bertrand Chamayou se lance un nouveau défi en exécutant toute l’œuvre pour piano seul de Maurice Ravel… en un seul et même concert ! Grande soirée musicale que celle du 27 septembre qui permet ainsi une vision globale de ce répertoire, abordé, la plupart du temps, de manière sporadique. Les principales lignes de force apparaissent ainsi, de même que la diversité des chemins de traverse.

Structuré en trois parties successives, l’incroyable marathon de Bertrand Chamayou tient de la performance lorsqu’on réalise que le pianiste joue cette intégrale sans partition ! Mais au-delà de l’exploit que le jeune musicien accomplit ce soir-là, il faut voir dans cet événement la volonté de rendre un hommage cohérent à un compositeur majeur du patrimoine musical français.
Tout au long de cette soirée, le jeune pianiste aborde Ravel avec une technique parfaitement maîtrisée, une sonorité généreuse, mais surtout un engagement et une vision qui confèrent à ce corpus son unité dans la diversité. L’ordre dans lequel les pièces se succèdent ne suit pas la chronologie de composition mais semble obéir à une volonté de tracer un chemin tonal et expressif, recherchant tantôt la continuité, tantôt le contraste. Ainsi s’exprime le jeu de l’interprète, imprégné de rigueur, de finesse et de belles couleurs orchestrales.



Bertrand Chamayou au cloître des Jacobins - Photo Classictoulouse -

La première partie de soirée s’ouvre sous le signe de l’eau. La fluidité raffinée et exaltante de Jeux d’eau est suivie des ombres et de la lumière de la poétique Pavane pour une infante défunte qui n’est pas exempte d’une sorte de révolte contre la mort. Nettement moins familières, les pièces A la manière de…, Chabrier ici, Borodine plus tard, révèlent un talent de caricaturiste que l’interprète souligne avec esprit. Après une Sérénade grotesque bien nommée, les Miroirs témoignent du génie poétique du compositeur porté à son paroxysme. Le contraste entre l’inquiétant Noctuelle et les ombres d’Oiseaux tristes se retrouve entre la furia hispanique d’Alborada del gracioso et l’horizon chimérique de La vallée des cloches. Mais c’est l’exceptionnelle vision marine développée dans Une barque sur l’océan qui sidère le plus. Bertrand Chamayou brosse là un tableau d’une beauté formelle, d’une intensité musicale exceptionnelles. La succession des vagues donne le vertige, les embruns frappent les visages…
Après un court entracte, la deuxième partie rassemble, outre trois courtes pièces dont deux menuets élégants et parfois parodiques (le Menuet antique et le très bref Menuet en do dièse mineur), deux cycles majeurs de toute l’œuvre pour piano. Dans la Sonatine résonnent les accents subtils qui lient Ravel au monde antique. La joie éclate dans l’animation du mouvement final. Enfin, avec Gaspard de la nuit, on atteint le sommet de l’édifice. Dans ce fantastique triptyque illustrant les poèmes d’inspiration gothique et picturale d’Aloysius Bertrand, l’interprète se livre complètement. L’extrême fluidité d’Ondine culmine sur un impressionnant crescendo, comme porté par la vague. Le glas sinistre du Gibet, incarné par la répétition obsessionnelle d’un envahissant si bémol, glace le sang. Dans l’emblématique Scarbo, enfin, la virtuosité digitale atteint un paroxysme placé ici au service de l’expression. Effrayante, sinistre, l’évocation du gnome fantasque et maléfique procède d’une maîtrise parfaite du clavier, de ses couleurs quasiment orchestrales. Une absolue réussite !
Le dernier tableau du triptyque illustre les références au monde antique dont Ravel se sent l’héritier. Le recueil célèbre des Valses nobles et sentimentales, ouvertement inspiré des pièces quasiment éponymes de Franz Schubert, s’imprègne d’une certaine élégance tournoyante. L’interprète en souligne les contrastes, en exalte l’énergie rythmique. Deux courtes pièces, le Prélude en la mineur (à peine plus d’une minute !) et le Menuet sur le nom de Haydn (moins de deux) donnent toute la mesure de la concision dont Ravel est capable. Le tombeau de Couperin conclut ce voyage chez Ravel sur la verve, l’effervescence et l’esprit de cet hommage au Grand Siècle. Bertrand Chamayou insuffle une énergie rythmique irrésistible aux pièces vives du recueil, en particulier au Prélude, pris dans un tempo vertigineux, et à la Toccata qui explose de joie et de bonheur.
L’exploit, vivement acclamé par un public conquis par l’engagement sans bornes de l’enfant du pays, obtient un bis signé Ravel, bien qu’il ne reste pas grand-chose qui n’ait été joué ce soir-là, comme le remarque le pianiste lui-même. Il s’agit cette fois de la transcription pour piano de la mélodie Kaddisch, extraite de l’émouvant recueil des Mélodies hébraïques, transcription due à Alexander Siloti, (l’un des élèves de Liszt).
On peut fort heureusement prolonger le bonheur de l’écoute grâce au disque. Bertrand Chamayou vient en effet d’enregistrer cette intégrale en un coffret de deux CDs chez Erato. A déguster sans modération…

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 28 septembre 2016

 

infos
 
Informations sur le
Festival International,
Piano aux Jacobins -
page d'accueil :


www.pianojacobins.com


Le programme général :


www.pianojacobins.com
/programme-festival.html

Réservations par téléphone :

05 61 22 40 05

par Email :

contact@pianojacobins.com


ou sur le site internet :

www.pianojacobins.com
.

 
Programme du concert donné le 27 septembre 2016 à 20 h dans le cloître des Jacobins

* M. Ravel

- Jeux d’eau
- Pavane pour une infante défunte
- À la manière de Chabrier
- Sérénade grotesque
- Miroirs
1. Noctuelles
2. Oiseaux tristes
3. Une barque sur l'océan
4. Alborada del gracioso
5. La vallée des cloches

- Menuet antique
- À la manière de Borodine
- Menuet en do dièse mineur
- Sonatine
1. Modéré
2. Mouvement de menuet
3. Animé

- Gaspard de la nuit
1. Ondine
2. Le Gibet
3. Scarbo

- Valses nobles et sentimentales
Modéré/Assezlent/
Modéré/Assez animé/
Presque lent/Assez vif/
Moins vif/Lent

- Menuet sur le nom de Haydn
- Prélude en la mineur
- Le tombeau de Couperin
Prélude
Fugue
Forlane
Rigaudon
Menuet
Toccata

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2016-2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index