www.classicToulouse.com
Annonces
 
Chorégies d'Orange
Edition 2017
08/07 au 05/08/2017
 
Critiques
 
Les Passions
Passion selon Saint-Jean
J. S. Bach
26/02/2017
Toulouse les Orgues
Les Passions, les éléments
Jean-Marc Andrieu, dir.
06/10/2016
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou
27/09/2016
Piano aux Jacobins
Philippe Bianconi
23/09/2016
Piano aux Jacobins
Nelson Goerner
15/09/2016
Piano aux Jacobins
Lucas Debargue
13/09/2016
Piano aux Jacobins
Teo Gheorghiu
08/09/2016
Piano aux Jacobins
Christian Zacharias
07/09/2016
Piano aux Jacobins
Richard Goode
06/09/2016
Festival de la Vézère
Don Pasquale, G. Donizetti
13/08/2016
Festival de Peralada
Turandot, G. Puccini
08/08/2016
Festival de Peralada
Robert Bolle and Friends
29/07/2016
Toulouse d'été
Orchestre de Chambre
Gilles Colliard, direction
Anaïs Constans, soprano
26/07/2016
Toulouse d'été
Orchestre N. du Capitole
Pierre Dumoussaud, dir.
Thibaut Garcia, guitare
22/07/2016
Toulouse d'été
Quatuor Modigliani
Adam Laloum, piano

20/07/2016
Toulouse d'été
La nuit des cordes
13/07/2016
Chorégies d'Orange
Madama Butterfly
Giacomo Puccini

12/07/2016
Passe ton Bach d'abord
Edition 2016
03 au 05/06/2016
Odyssud
Rencontres des Musiques
Baroques et Anciennes
Présences Vocales
Arvo Pärt : 80 by 8

23/05/2016
Déodat de Séverac
Christine de Suède
Les Sacqueboutiers
Quintet Philippe Léogé

14/05/2016
Odyssud
Rencontres des Musiques
Baroques et Anciennes
Caravane Baroque
09/05/2016
Toulouse les Orgues
Concert d'ouverture
07/10/2015
Piano aux Jacobins
Varduhi Yeritsyan
29/09/2015
Piano aux Jacobins
Christian Zacharias
25/09/2015
Piano aux Jacobins
Dana Ciocarlie
21/09/2015
Piano aux Jacobins
Elisabeth Leonskaja
14/09/2015
Piano aux Jacobins
Amir Katz
10/09/2015
Piano aux Jacobins
Nicholas Angelich
08/09/2015
Fresques musicales
de Fontainebleau
29/08/2015
Festival de la Vézère
Lucia di Lamermoor
G. Donizetti
08/08/2015
Toulouse d'été
François Dumont, piano
Intégrale Ravel

24/07/2015
Toulouse d'été
Orchestre de Chambre
Gilles Colliard, direction

Anaïs Constans, soprano
21/07/2015
Toulouse d'été
Ensemble Organum
Marcel Pérès, direction

17/07/2015
Toulouse d'été
Orchestre du Capitole
Maxime Pascal, direction
Jacques Deleplancque, cor
16/07/2015
Chorégies d'Orange
Carmen, G. Bizet
11/07/2015
 

 

Festivals/ Piano aux Jacobins - 36ème édition - Varduhi Yeritsyan
29 septembre 2015
     
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Scriabine, l’extase poétique

Trop rare dans les programmes de concerts, l’œuvre d’Alexandre Scriabine occupe une place à part dans le panorama pianistique. Saluons d’autant plus le choix de la très talentueuse pianiste Varduhi Yeritsyan de consacrer l’intégralité de son récital du 29 septembre au compositeur russe dont on célèbre cette année le centenaire de la disparition. Voici qui souligne un autre volet de la réussite de ce 36ème festival Piano aux Jacobins.



La disposition de la salle de concert et du rideau de scène de Pablo Picasso
- Photo Classictoulouse -

Née à Erevan, la pianiste franco-arménienne Varduhi Yeritsyan occupe une position singulière dans le paysage pianistique actuel. Aussi à l’aise dans la musique de Johann Sebastian Bach que dans la création contemporaine, elle vit en France depuis l’âge de vingt ans. La grande Brigitte Engerer la considérait comme « … une pianiste de grand talent, une vraie musicienne dotée de grandes facilités techniques, d’une personnalité affirmée, et d’un vaste répertoire, brillante, talentueuse, intelligente… » Son récital toulousain vient largement confirmer cette opinion.
Accueilli dans la salle mythique d’exposition du rideau de scène de Picasso du musée Les Abattoirs, son programme Scriabine ne pouvait trouver meilleure correspondance visuelle. Souvenons-nous que le compositeur russe considérait comme fondamentales les associations couleurs-musique. Varduhi Yeritsyan réalise ainsi, dans ce lieu magique, une sorte de convergence des impressions.
Marqué, à ses débuts, par l’influence de Chopin et de Liszt, Scriabine a finalement adopté un langage musical si personnel, si caractéristique, que quelques notes, quelques accords surtout, suffisent à le dévoiler, à l’identifier. Le panorama pianistique imaginé par Varduhi Yeritsyan brosse un portrait étonnant de richesse de ce créateur original. Construit autour de cinq de ses dix sonates publiées, cet itinéraire musical intègre, en guise de transitions, une série de courtes pièces intercalées entre ces sonates. Après un premier Feuillet d’album, la Sonate n° 4 en fa dièse majeur traduit admirablement le programme imaginé par le compositeur : « Le vol de l'homme vers l'étoile, symbole du bonheur ». L’exaltation extrême du second volet de l’œuvre Prestissimo volando, porté à l’incandescence par l’interprète, coupe le souffle !



La pianiste Varduhi Yeritsyan - Photo Classictoulouse -

La dernière des Trois pièces op. 49 introduit la 10ème et dernière sonate, considérée par Scriabine comme la « Sonate des insectes », titre justifié par l’interprétation du compositeur lui-même : « Les insectes sont nés du soleil qui les nourrit. Ils sont les baisers du soleil… » Une large houle irisée par la multiplication de trilles étincelants parcourt cette courte pièce. Les sonates n° 7 et n° 9 portent bien leur sous-titre respectif de « Messe blanche » et « Messe noire ». Comme animées par un mysticisme lumineux, elles déploient ces accords suspendus, ces intervalles inattendus, ces harmonies inquiétantes qui caractérisent l’écriture de Scriabine, indissolublement associée à l’expression d’une passion dévorante. Les Deux pièces de l’opus 57, Désir et Caresse dansée, qui relient les deux « Messes » apportent leur douce lumière, s’opposant ainsi aux déchaînements expressifs de ces dernières.
Enfin, après la poésie de Nuances, 3ème des Quatre pièces op. 56, la Sonate n° 5 conclut ce programme dans une apothéose orgasmique. Conçue peu après le fameux Poème de l’extase, elle en possède l’essentiel des caractéristiques : les contrastes expressifs, l’exaltation, la démesure. De vastes crescendos, un déploiement foisonnant de couleurs, de brusques ruptures construisent une œuvre d’une énergie confondante. Les redoutables difficultés d’exécution de cette pièce aux multiples facettes n’impressionnent pas la pianiste qui, du bout de ses doigts, semble déchaîner un orchestre complet .
Acclamée comme il se doit, Varduhi Yeritsyan offre encore la transcription d’un chant traditionnel arménien intitulé « Le ciel est couvert », puis une Toccata enflammée du compositeur également arménien Aram Khatchaturian. Couleurs et sonorités sont comme inspirées par le lieu et le fameux rideau de scène de Picasso : « La dépouille de Minotaure en costume d'Arlequin », luxueuse toile de fond de cette scène musicale.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 30 septembre 2015

 

infos
 
Informations sur le
Festival International,
Piano aux Jacobins -
page d'accueil :


www.pianojacobins.com


Le programme général :


www.pianojacobins.com
/programme-festival.html

Réservations par téléphone :

05 61 22 40 05

par Email :

contact@pianojacobins.com


ou sur le site internet :

www.pianojacobins.com
.

 
Programme du concert du 29 septembre 2015 à 20 h au musée Les Abattoirs

* A. Scriabine

- Feuillet d’album (1ère des Trois pièces op.45)

- Sonate n°4 en fa dièse majeur, op.30
Andante
Prestissimo volando

- Rêverie (3ème des Trois pièces op.49)

- Sonate n°10 op.70

- Sonate n°7 op.64
(Messe blanche)

- Deux pièces op.57
Désir
Caresse dansée

- Sonate n°9 op.68
(Messe noire)

- Nuances (3ème des Quatre pièces op.56)

- Sonate n°5 en fa dièse majeur, op.53

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2016-2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index