www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Toulouse les Orgues
27ème édition
05 au 16/10/2022
 
Critiques
 
Piano aux Jacobins
Nelson Goerner
30/09/2022
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou
29/09/2022
Piano aux Jacobins
Christian Zacharias
14/09/2022
Piano aux Jacobins
Salome Jordania
13/09/2022
Festival de la Vézère
41ème édition

Cosi fan tutte
W.A. Mozart
06/08/2022
Festival de la Vézère
41ème édition
Tosca - G. Puccini
05/08/2022
Festival Castell Peralada
Nabucco
Giuseppe Verdi
30/07/2022
Festival Castell Peralada
Hadrian
Rufus Wainwright
29/07/2022
Festival de Toulouse
Concerts sous les étoiles
Théotime Langlois de
Swarte, violon
Justin Taylor , clavecin
21/07/2022
Toulouse les Orgues
Les Quartiers d'été
11/07/2022
Festival de Toulouse
Concerts sous les étoiles
10 et 12/07/2022
Festival Castell Peralada
Bayerisches Staatsballett
08 et 09/07/2022
Passe ton Bach d'abord
14ème édition
10, 11 et 12/06/2022
Camon en Musiques
5ème édition
14/05/2022
Toulouse les Orgues
26ème édition
05 au 17/10/2021
Passe ton Bach d'abord
13ème édition
24, 25 et 26/09/2021
Piano aux Jacobins
Alexandre Kantorow
14/09/2021
Piano aux Jacobins
Simone Dinnerstein
08/09/2021
Festival de Prades
Les Sacqueboutiers
10/08/2021
Festival de la Vézère
Don Giovanni
Wolfgang Amadeus Mozart
Carmen
Georges Bizet
07 et 08/08/2021
Opéra des Landes
Pelléas et Mélisande
Claude Debussy
18/07/2021
Camon en Musiques
4ème édition
17 au 19/04/2021
Toulouse les Orgues
25ème édition
Concert de la Loge
Benjamin Alard, orgue
18/10/2020
Piano aux Jacobins
41ème édition
David Kadouch
23/09/2020
Piano aux Jacobins
41ème édition
Bertrand Chamayou
09/09/2020
Toulouse les Orgues
25ème édition
Raconte-moi l'orgue
26/08/2020
Toulouse les Orgues
24ème édition
1er au 13/10/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Boris Berezovski
30/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Elisabeth Leonskaja
25/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
David Fray
18/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nicholas Angelich
17/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nelson Goerner
12/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Christian Zacharias
Alexandre Kantorow
05 et 06/09/2019
Festival de la Vézère
Madame Butterfly
G. Puccini
10/08/2019
Festival de la Vézère
L'Italienne à Alger
G. Rossini
09/08/2019
Festival Castell Peralada
El Quijote del Plata
26/07/2019
Passe ton Bach d'abord
12ème édition
07, 08 et 09/06/2019
Toulouse les Orgues
Jour de fête
Michel Bouvard
Christophe Coin
12/10/2018
Toulouse les Orgues
L'Amour divin
Le Rapt invisible
03/et 04/10/2018
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou, piano
Elodie Sicard, danse
19/09/2018
Piano aux Jacobins
Steven Osborne
14/09/2018
Piano aux Jacobins
Alexandre Tharaud
12/09/2018
Piano aux Jacobins
Nicolas Horvath-Moondog
08/09/2018
Piano aux Jacobins
Joseph Moog
06/09/2018
Piano aux Jacobins
Joaquín Achúcarro
05/09/2018
Festival Castell Peralada
Amore
Svetlana Zakharova
13/08/2018
Festival de la Vézère
La Chauve-Souris
Johann Strauss fils
11/08/2018
Festival de la Vézère
L'Enlèvement au Sérail
Wolfgang Amadeus Mozart
10/08/2018
Festival Castell Peralada
Récital Javier Camarena
29/07/2018
Festival Castell Peralada
Récital Jonas Kaufmann
28/07/2018
Festival Castell Peralada
Thaïs, Jules Massenet
27/07/2018
Toulouse d'été
15ème édition
18, 19 et 20/07/2018
Passe ton Bach d'abord
11ème édition
01/06 au 03/06/2018
 

 

Festivals/ Festival Castell Peralada 2022 - Bayerisches Staatsballett
8 et 9 juillet 2022
     

CRITIQUE

Nuits d’ivresses chorégraphiques

La 36e édition du désormais célèbre Festival Castell de Peralada, qui se tient à deux pas de la frontière espagnole après Perpignan, retrouve les fastes que le Covid lui a fait abandonner pendant un temps bien sûr trop long. Avant une série impressionnante de soirées lyriques à venir, c’est à la danse, un autre axe majeur de la programmation de ce festival, qu’étaient confiées les deux soirées inaugurales de cette édition. Pour la première fois, le Festival accueillait la Compagnie de ballet de l’Opéra de Munich, le Bayerisches Staatsballett.

Département indépendant de l’Opéra d’état de Bavière (Munich), cette Compagnie est créée en 1990. Depuis elle ne cesse d’enrichir son répertoire, conjuguant classique et contemporain. Elle vient à Peralada avec deux programmes regroupant les signatures de cinq chorégraphes de notre temps.


Capriccio for piano and orchestra - Photo Miquel Gonzalez -

Clin d’œil pour le public qui n’a pas assisté aux deux soirées, la première s’ouvre sur Rubis et la seconde se fermera sur le même ouvrage créé par George Balanchine (1904-1983) pour le New York City Ballet en 1967 sur le Capriccio for Piano and Orchestra qu’Igor Stravinski compose en 1929. Le rythme jazzy de cette musique et les déhanchés de la chorégraphie ne laissent aucun doute sur l’écho que fait cette œuvre aux comédies musicales alors en vogue à Broadway. Ceci étant, la grammaire chorégraphique de celui que l’on nomme toujours Mister B. est d’une facture d’une extrême exigence, réclamant des interprètes une rigueur de tous les instants. La Compagnie munichoise coche toutes les cases d’un tel challenge et se fait d’entrée longuement applaudir.


With A Chance Of Rain - Photo Toti Ferrer -
Le ballet qui suit est du sulfureux autant que regretté chorégraphe britannique Liam Scarlett (1986-2021). Intitulé With A Chance of Rain, il fut créé par l’American Ballet Theatre en 2014 sur les Six Préludes de Serguei Rachmaninov joués ici en direct par le pianiste russe Dmitry Mayboroda, musicien attaché à la Compagnie depuis deux ans aujourd’hui. Ce sont huit danseurs qui font ici assaut d’élégance, de grâce, de poésie en une savante et subtile alchimie entre la musique et la danse. Les corps s’élèvent, se portent, s’enroulent dans un mouvement continu à la plastique somptueuse.

Bedroom Folk - Photo Toti Ferrer -

La première soirée s’achève sur un coup de poing, le Bedroom Folk de l’israélienne Sharon Eyal (née en 1971). Sur une musique d’une des stars de la scène techno-électro israélienne, Ori Lichtik, et créée par le Nederland Dance Theatre, la chorégraphie nous met en présence d’une hallucinante et hypnotisante danse tribale. Les danseurs forment un groupe qui, à lui seul, est un organisme vivant, phagocytant rapidement toute tentative d’évasion, celui/celle essayant de reprendre son autonomie se retrouvant vite repris(e) par l’individualité organique formant une identité globale. Vêtus de noir et savamment éclairés, les danseurs restituent une animalité littéralement angoissante.


Affairs Of The Heart - Photo Toti Ferrer -

Affairs Of The Heart ouvre la seconde soirée du festival. Signé du chorégraphe britannique David Dawson (né en 1972), c’est la Compagnie de Munich qui a eu le privilège de créer ce ballet en mars 2022 sur une partition du compositeur canadien Marjan Mozetich (né en 1948), son Concerto pour alto et orchestre à cordes (1997). Treize danseurs ont ici pour mission de transmuter leurs corps en une mélodie continue se développant dans un univers d’un bleu apaisant. Transformés en véritables ondes musicales, les interprètes de cette symphonie de lumière éblouissent par la souplesse de leurs bras comme par leurs élévations évanescentes et leurs portés d’une souplesse et d’une sûreté confondantes.


Pictures at an exhibition - Photo Toti Ferrer -

Ultime ballet en ce soir de fête chorégraphique, ce sont les Tableaux d’une Exposition, le célèbre poème symphonique de Modeste Moussorgski composé en 1874. Il est signé Alexeï Ratmansky (né en 1968) et fut créé en 2014 par le New York City Ballet. Plus connu dans son orchestration de Maurice Ravel, c’est en fait l’original pour piano de cette partition qui sert d’accompagnement ce soir à la Compagnie bavaroise. Encore une fois Dmitry Mayboroda (piano) se montre un musicien accompli, plein d’énergie, de sensibilité et d’attention aux danseurs. Ces derniers évoluent devant des projections de toiles de Vassili Kandinsky datant de 1913, toiles dont les motifs ont un écho dans l’élégant vestiaire des danseurs. Tous les mélomanes le savent, cette suite de tableaux se termine par la monumentale, à tous les sens du terme, Grande Porte de... Kiev. Il n’en faudra pas plus à la Compagnie pour rendre un vibrant et émouvant hommage à ce pays martyrisé à l’heure actuelle par la Russie (voir photo).
Des tonnerres d ‘applaudissements viendront saluer le Bayerisches Staatsballett dont la première apparition à ce festival constitue d’ores et déjà un jalon mémorable dans l’histoire de cette manifestation.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 13 juillet 2022

 

 

infos
 
Renseignements et réservations :

www.festivalperalada.com
 
 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2022-2023
 
 
 
 
Les Clefs de Saint-
Pierre
 
Grands Interprètes
 

Les Arts
Renaissants

 
Odyssud-Blagnac
 
 
 
 
 
 
 
Toulouse Guitare
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index