www.classicToulouse.com
Annonces
 
Festival de la Vézère
Edition 2019
09/07 au 22/08/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
05 au 30/09/2019
 
Critiques
 
Festival de la Vézère
Madame Butterfly
G. Puccini
10/08/2019
Festival de la Vézère
L'Italienne à Alger
G. Rossini
09/08/2019
Festival Castell Peralada
El Quijote del Plata
26/07/2019
Passe ton Bach d'abord
12ème édition
07, 08 et 09/06/2019
Toulouse les Orgues
Jour de fête
Michel Bouvard
Christophe Coin
12/10/2018
Toulouse les Orgues
L'Amour divin
Le Rapt invisible
03/et 04/10/2018
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou, piano
Elodie Sicard, danse
19/09/2018
Piano aux Jacobins
Steven Osborne
14/09/2018
Piano aux Jacobins
Alexandre Tharaud
12/09/2018
Piano aux Jacobins
Nicolas Horvath-Moondog
08/09/2018
Piano aux Jacobins
Joseph Moog
06/09/2018
Piano aux Jacobins
Joaquín Achúcarro
05/09/2018
Festival Castell Peralada
Amore
Svetlana Zakharova
13/08/2018
Festival de la Vézère
La Chauve-Souris
Johann Strauss fils
11/08/2018
Festival de la Vézère
L'Enlèvement au Sérail
Wolfgang Amadeus Mozart
10/08/2018
Festival Castell Peralada
Récital Javier Camarena
29/07/2018
Festival Castell Peralada
Récital Jonas Kaufmann
28/07/2018
Festival Castell Peralada
Thaïs, Jules Massenet
27/07/2018
Toulouse d'été
15ème édition
18, 19 et 20/07/2018
Passe ton Bach d'abord
11ème édition
01/06 au 03/06/2018
Toulouse les Orgues
22ème édition
04 au 15/10/2017
Piano aux Jacobins
Nicholas Angelich
29/09/2017
Piano aux Jacobins
Pierre Rigal
François Dumont
25/09/2017
Piano aux Jacobins
Alexandre Kantorow
23/09/2017
Piano aux Jacobins
Arcadi Volodos
22/09/2017
Piano aux Jacobins
Juliana Steinbach
12/09/2017
Piano aux Jacobins
Elisabeth Leonskaja
06/09/2017
Festival Castell Peralada
Acosta Danza
17/08/2017
Festival de la Vézère
La bohème, G. Puccini
La Cenerentola, G. Rossini
12 et 13/08/2017
Festival Castell Peralada
Gregory Kunde, récital
06/08/2017
Chorégies d'Orange
Aïda, G. Verdi
05/08/2017
Toulouse d'été
Hervé Billaut, piano
Guillaume Coppola, piano
21/07/2017
Toulouse d'été
Trio Elégiaque
François Dumont, piano

Philippe Aïche, violon
Virginie Constant, cello
20/07/2017
Toulouse d'été
Orchestre de Chambre
Gilles Colliard, direction

Fabrice Millischer,
trombone
David Guerrier, cor

19/07/2017
Toulouse d'été
Orchestre du Capitole
Andris Poga, direction

Edgar Moreau, violoncelle
18/07/2017
Toulouse d'été
Anaïs Constans, soprano
Thibaut Garcia, guitare

13/07/2017
Musique en Chemin
Radio France Occitanie
Montpellier
La Main Harmonique
Les Sacqueboutiers
12/07/2017
 

 

Festivals/ Festival Castell Peralada 2019 - El Quijote del Plata – Blanca Li
26 juillet 2019
     

CRITIQUE

La force de l’enthousiasme

Coincé entre le Brésil au Nord et l’Argentine au Sud, l’Uruguay compte une population d’environ 3.5 millions d’âmes. On imagine à peine les problèmes sociaux, politiques, environnementaux, financiers et autres que ce petit pays doit affronter depuis toujours et encore aujourd’hui. Et d’en déduire trop rapidement que la Culture est le dernier des soucis de ses gouvernants.

C’est aller un peu vite en besogne en particulier dans le domaine de la danse classique. En effet, depuis bientôt 84 ans une Compagnie de Ballet vit et se développe en Uruguay sous le titre de Ballet SODRE (Servicio Oficial de Difusion Radio Electrica), un Service qui se transforme en 1983 et devient Servicio Oficial de Difusion, Radiotelevision y Espectaculos. Cette institution détient la tutelle de cette Compagnie mais également l’obligation de la soutenir financièrement. En fait il s’agit de la Compagnie nationale d’Uruguay, troisième en ancienneté du continent américain et seconde d’Amérique. Latine.



Quijote (Damian Torio) - Crédit photo : Toti Ferrer -

Originaire de Bilbao et danseur de classe internationale, Igor Yebra en est le directeur artistique actuel. Pour la première fois invité au Festival Castell Peralada, le Ballet SODRE vient y présenter une chorégraphie de Blanca Li créée à Montevideo le 25 octobre 2018 et intitulée El Quijote del Plata. Dans un savant jeu de miroir, deux personnages vont se croiser tout le long de la soirée. D’un côté Arturo E. Xalambri (1888-1975), écrivain et bibliophile uruguayen dont la véritable passion pour Miguel de Cervantes l’a amené à constituer une collection unique au monde des œuvres du romancier espagnol, dont pas moins de 1056 éditions du Don Quichotte. Le ballet nous le montre dans un véritable état de transe, malade, littéralement possédé par le personnage à la triste figure. Pour le calmer, sa fille lui lit les aventures de Don Quichotte et, dès qu’elle ouvre un livre, un paragraphe, nous passons de l’immense chambre bibliothèque de Xalambri au décor accueillant les aventures du célèbre chevalier.



Scène d’ensemble - Crédit photo : Toti Ferrer -

Cinq chapitres de ce génial roman, le premier de l’histoire littéraire faut-il souligner, vont se succéder, s’entrecroisant avec les accès de délire de ce pauvre bibliophile, complètement hanté. Parmi ceux-ci, l’épisode des moulins bien sûr, mais aussi celui des Noces de Camacho. Entre autres. Sur une dramaturgie subtile et d’une parfaite fluidité de Santiago Sanguinetti ainsi qu’une scénographie superbe et des costumes littéralement luxueux signés Hugo Millan, Blanca Li a imaginé une chorégraphie parfaitement lisible, ce qui, pour un ballet narratif, est fondamental. Cette lisibilité se traduit par un recours sans limites à toute la grammaire chorégraphique classique, à laquelle Blanca Li ajoute cette énergie dans le mouvement si caractéristique de son style. Il n’est rien de dire qu’elle met ses 33 danseurs à rude épreuve, d’autant que le spectacle est donné non-stop.



Scène des moulins – Premier plan gauche Quijote (Damian Torio) et droite Sancho (Kauan  Soares) - Crédit photo : Toti Ferrer -

S’il faut féliciter le Corps de ballet pour sa perfection technique, sa discipline et son enthousiasme aveuglant, il convient également de souligner l’excellente tenue des solistes dont certains ont vraiment une partition écrasante à dérouler, partition dans laquelle l’engagement dramatique est omniprésent. Il en est ainsi du superbe Quijote de Damian Torio, fier hidalgo en toute situation, accompagné du non moins ébouriffant Sancho de Kauan Soares, celui-ci se situant d’emblée dans une vision burlesque du personnage.
Autre rôle écrasant, celui de Xalambri. C’est Sergio Muzzio qui revêt le costume de douleurs du « possédé cervantin », lui conférant une acuité dramatique de la plus haute intensité conjuguée à une maîtrise stupéfiante des pires difficultés techniques posées sur son rôle. Comment ne pas citer également les trois comparses des Noces de Camacho. C’est Gustavo Carvalho qui danse, tout en puissance, l’ex futur jeune marié, face à la magnifique Quiteria de Mel Oliveira, véritable paradigme de souplesse, de musicalité et de féminité.



Xalambri (Sergio Muzzio) - Crédit photo : Toti Ferrer -

Au milieu de ce duo, le Basilio de Brian Waldrep se fraie un chemin de malice jubilatoire. Petit clin d’œil au Corps de ballet lors d’une séquence intégrée à la dramaturgie, Blanca Li a donné à chaque membre de la troupe son moment de célébrité en soliste avec une très courte variation qui nous a permis d’apprécier individuellement le haut degré de technicité, d’engagement et d’enthousiasme de tout un chacun. Un moment festif chaleureusement ovationné.
C’est l’Orchestre symphonique du SODRE, ici enregistré, qui accompagne cette « navrante » histoire sur des musiques signées Teleman, Koechlin, Debussy, Ravel, Glinka, Saint-Saëns, Rimski-Korsakov et Glazounov. Un medley musical aux tonalités et rythmes subtilement ibériques habilement articulé pour épouser les mille aventures de ces héros tout à la fois pathétiques et grandioses.
Triomphe au rideau final. Mérité. Largement ! 
Le Festival se poursuit jusqu’à la mi-août avec, entre autres rendez-vous précieux, le retour d’Acosta Danza le 15 août !!!! Yuli en chair et en os !

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 3 août 2019

 

infos
 
Renseignements et réservations :

www.festivalperalada.com
 
 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index