www.classicToulouse.com
classic toulouse
Entretiens
 
Jean-Baptiste Fra
Orchestre nat. du Capitole
23/05/2022
Adèle Charvet
Le Barbier de Séville
G. Rossini
Théâtre nat. du Capitole
14/05/2022
Petr Nekoranec
Le Barbier de Séville
G. Rossini
Théâtre nat. du Capitole
12/05/2022
Mario Rojas
Jenůfa - L. Janáček
Théâtre nat. du Capitole
19/04/2022
Marie-Adeline Henry
Jenůfa - L. Janáček
Théâtre nat. du Capitole
17/04/2022
Catherine Hunold
Jenůfa - L. Janáček
Théâtre nat. du Capitole
16/04/2022
Corinne et Gilles Benizio
Platée - J. P. Rameau
Théâtre nat. du Capitole
19/03/2022
Mathias Vidal
Platée
Jean-Philippe Rameau
09/03/2022
Stéphane Delincak
Patrick Abéjean
Castor et Pollux
J. P. Rameau
Odyssud - L'Aria
01/03/2022
Antonio Najarro
Ballet du Capitole
Toiles Etoiles
15 au 20/02/2022
Anne Le Bozec
Sandrine Tilly
21/01/2022
Amadi Lagha
Théâtre nat. du Capitole
Carmen
14/01/2022
Francis Grass
Christophe Ghristi
Claire Roserot de Melin
Théâtre du Capitole
Label "national"
15/01/2022
Francis Grass
Christophe Ghristi
Claire Roserot de Melin
Théâtre du Capitole
Label "national"
15/01/2022
Valentin Thill
Théâtre du Capitole
La Flûte enchantée
17/12/2021
Michel Fau
Théâtre du Capitole
Wozzeck
16/11/2021
Stéphane Degout
Théâtre du Capitole
Wozzeck
15/11/2021
Sophie Koch
Théâtre du Capitole
Wozzeck
13/11/2021
Christophe Ghristi
La Gioconda
Théâtre du Capitole
15/09/2021
Michel Fau
Théâtre du Capitole
19/06/2021
Catherine Hunold
Théâtre du Capitole
19/05/2021
Bernard Minier
La Chasse
25/04/2021
Christophe Ghristi
Théâtre du Capitole
16/04/2021
Thierry d'Argoubet
Orchestre nat. du Capitole
15/04/2021
Franck Loiret
Les Franco-russes
Ciné-concert
Le Pré de Béjine
26/03/2021
Aurélien Gignoux
Révélation soliste
instrumental - Victoires de
la musique classique
01/03/2021
Alexandre Dratwicki
La Princesse jaune
Camille Saint-Saëns
25/02/2021
Mathias Vidal
La Princesse jaune
Camille Saint-Saëns
12/02/2021
Alfonso Caiani
Christophe Ghristi
Théâtre du Capitole
03/12/2020
Thierry d'Argoubet
Orchestre nat. du Capitole
13-11/2020
Jean-Marc Andrieu
Les Passions
30/09/2020
Francis Grass
Théâtre du Capitole
11/09/2020
Claire Roserot de Melin
Théâtre du Capitole
09/09/2020
Anne-Catherine Gillet
Théâtre du Capitole
09/09/2020
Christophe Ghristi
Théâtre du Capitole
09/09/2020
Antoine Maurice
Elections municipales
28/06/2020
Jean-Luc Moudenc
Elections municipales
28/06/2020
Sébastien Llinares
Musique en Dialogue
aux Carmélites
26/04/2020
Kader Belarbi
Ballet du Capitole
Confinement
15/04/2020
Christophe Ghristi
Théâtre du Capitole
02/04/2020
Claude Scavazza
Les Arts Renaissants
18/03/2020
Sophie Koch
Théâtre du Capitole
24/01/2020
Mélanie Laurent
Harpiste
05/10/2019
Jean-Marc Andrieu
Les Passions
23/09/2019
Catherine Hunold
Théâtre du Capitole
21/02/2019
Michel Fau
Théâtre du Capitole
19/02/2019
Annick Massis
Théâtre du Capitole
15/01/2019
Pierre Rambert
Théâtre du Capitole
30/08/2018
Antonio Najarro
Odyssud
30/05/2018
Béatrice Uria-Monzon
Théâtre du Capitole
10/05/2018
Charles Castronovo
Théâtre du Capitole
30/03/2018
Christophe Ghristi
Théâtre du Capitole
27/03/2018
Robin Johannsen
Grands Interprètes
08/03/2017
Karol Beffa
Théâtre du Capitole
Les Nibelungen
23/01/2018
Marie-Laure Garnier
Théâtre du Capitole
La Walkyrie
19/01/2018
Maxim Emelyanychev
Orchestre du Capitole
04/10/2017
Alexandre Kantorow
Piano aux Jacobins
01/09/2017
Elisabeth Leonskaja
Piano aux Jacobins
24/08/2017
Juan Diego Flórez
Grands Interprètes
09/06/2017
Francis Grass
Théâtre du Capitole
02/04/2017
Christophe Ghristi
Théâtre du Capitole
02/04/2017
Robin Ticciati
Grands Interprètes
21/01/2017
 

 

Entretien avec Stéphane Degout - Théâtre du Capitole - Wozzeck
15 novembre 2021
     

« Wozzeck n’est pas un rôle comme les autres »
Stéphane Degout

Christophe Ghristi frappe un grand coup en offrant à son public une prestigieuse prise de rôle, de celles dont les plus grands théâtres du monde se disputent la primeur : Stéphane Degout dans ce personnage complexe mais fascinant qu’est le Wozzeck d’Alban Berg. Absent de notre scène dans le répertoire lyrique depuis sa formidable incarnation de Thésée dans l’Hyppolite et Aricie de Rameau en 2009, ce récitaliste hors pair a bien voulu répondre à nos questions.

Classictoulouse  : Quel a été votre premier contact avec le Wozzeck d’Alban Berg ? 

Stéphane Degout : Le premier contact fut avec le Woyzeck de Büchner, vu au TNP de Villeurbanne quand j’étais lycéen, en 1993 je crois. Je garde des souvenirs assez forts de ce spectacle et de cette pièce qui m’avait beaucoup intrigué. Je l’ai lue dans plusieurs traductions, chacune essayant de donner un ordre plus cohérent des scènes. J’ai découvert l’opéra plus tard, au disque d’abord, puis vu plusieurs fois sur scène. Mais j’ai longtemps pensé que ce rôle n’était pas à ma portée, et puis j’ai vu Simon Keenlyside le chanter à Bastille en 2006. Ce fut une sorte de révélation.

 : Quelle a été votre réaction lorsque Christophe Ghristi vous a offert cette prise de rôle ? 

SD : Réaction de joie d’abord mais surtout de reconnaissance pour la fidélité de Christophe. On avait évoqué ces rôles (Onéguine aussi) bien avant qu’il ne prenne la direction au Capitole. A peine nommé, il m’appelle pour me demander si ces rôles sont toujours dans ma liste d’envies et il a programmé ces productions. 
J’avoue avoir ressenti une sorte d’inquiétude aussi. Wozzeck n’est pas un rôle comme les autres, il est une vraie étape dans une carrière.



Stéphane Degout - Photo Jean-Baptiste Millot -

: Entre Pelléas, votre rôle-signature, et Hamlet, autre personnage souvent invité dans votre carrière, vous habitez des emplois qui se singularisent par leur complexité dramatique. Quel portrait souhaitez-vous tracer de Wozzeck ? Ce dernier fait-il écho avec notre temps ? 

SD : La complexité dramatique de ces rôles, leur richesse et leur épaisseur, font qu’il est difficile de décider ce qu’on veut en montrer. Je souhaite être au plus près de l’œuvre, des indications musicales et dramatiques, qu’elles viennent de Georg Büchner, d’Alban Berg ou de Michel Fau (ndlr : metteur en scène). Et c’est d’ailleurs à lui essentiellement de choisir ce qu’il faut montrer des personnages pour que le spectacle soit cohérent et fort.
On voit des Wozzeck chaque jour dans la rue, partout. Des écorchés, des victimes. Aussi des personnes dont on peut sentir une fêlure ou une folie à fleur de peau. La pièce a un écho à notre temps, c’est évident. L’opéra également et je pense que le spectacle de Michel ne laissera pas indifférent. En tout cas, on peut lire tout cela au travers de différents filtres.

 : L’ambitus requis pour ce rôle est totalement diabolique, dépassant largement les deux octaves. De plus, les mots doivent avoir ici un poids dramatique profond. Comment gérez-vous un tel rôle ?

SD : Oui, quand on regarde l’ambitus tel qu’il est écrit, trois octaves, on peut avoir des bouffées de chaleur mais il faut aussi et surtout considérer comment ces notes sont écrites. Ces extrêmes sont toujours dans des parties de « Sprechgesang » et suggèrent des hauteurs de notes parlées et non pas chantées. Les parties chantées, elles, sont au contraire très lyriques, très bien écrites pour la voix. Si on respecte scrupuleusement les indications de Berg, il n’y a aucune raison d’avoir peur de la partition. Le poids des mots, leurs sonorités, sont autant de matériaux bruts et d’outils à la disposition du chanteur, tout autant que chez Rameau ou Debussy d’ailleurs. J’ai déjà interprété des rôles dans lesquels on passait du chanté au parlé, parfois même dans une même phrase. Mais encore une fois, Berg est tellement clair dans ses indications qu’il n’y a « pas grand-chose à faire ».

: De nombreux barytons ont marqué ce rôle. Que ce soit au disque ou sur scène, en est-il un ou plusieurs qui vous aient particulièrement impressionné ? 

SD : Walter Berry, (au disque), Simon Keenlyside et Christian Gerhaher (à la scène)

 : Vous deviez prendre le rôle-titre d’Eugène Onéguine de Piotr Ilitch Tchaïkovski au Capitole début 2021. Pour des raisons de pandémie, le projet a été annulé... ou reporté ? 

SD : Reporté ! Christophe Ghristi vous en dira plus !

 : Entre Wozzeck et Onéguine, le Théâtre du Capitole semble être celui de vos prises de rôle majeures aujourd’hui... Quels autres rôles nouveaux ambitionnez-vous dans l’avenir ? 

SD : Sur ma liste se trouvent Nilakantha (Lakmé de Léo Delibes), Saint François (Saint François d’Assise d’Olivier Messiaen), Guercœur dans l’opéra éponyme d’Alberic Magnard, Mathis (Mathis le peintre de Paul Hindemith) et deux créations.

Propos recueillis par Robert Pénavayre le 15 novembre 2021

 

infos
 

Renseignements sur la saison du Théâtre du Capitole :

www.theatre-du-capitole.fr

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index