www.classicToulouse.com
Entretiens
 
Maxim Emelyanychev
Orchestre du Capitole
04/10/2017
Alexandre Kantorow
Piano aux Jacobins
01/09/2017
Elisabeth Leonskaja
Piano aux Jacobins
24/08/2017
Juan Diego Flórez
Grands Interprètes
09/06/2017
Francis Grass
Théâtre du Capitole
02/04/2017
Christophe Ghristi
Théâtre du Capitole
02/04/2017
Robin Ticciati
Grands Interprètes
21/01/2017
Julia Lezhneva
Grands Interprètes
19/11/2016
Clara Cernat
Rencontres musicales
de Nailloux
15 au 23/10/2016
Joel Prieto
Théâtre du Capitole
Béatrice et Bénédict
05/10/2016
Jean-Jacques Groleau
Théâtre du Capitole
19/09/2016
Jean-Marc Andrieu
Les Passions
30ème anniversaire
07/06/2016
Kader Belarbi
Ballet du Capitole
Paradis Perdus
13 au 17/04/2016
Ángel Rodriguez
Ballet du Capitole
Thousand of Thoughts
13 au 17/04/2016
Kader Belarbi
Ballet du Capitole
Giselle
20 au 31/12/2015
Joël Suhubiette
Laurent Adnet
les éléments
Abendlied / Morgenlied
13/11/2015
Philippe Bianconi
Orchestre du Capitole
29/10/2015
Tugan Sokhiev
Orchestre du Capitole
10/10/2015
Aurélien Bory
Théâtre du Capitole
Le Château de Barbe-Bleue
Le Prisonnier
01/09/2015
Frédéric Chambert
Théâtre du Capitole
Teatro Municipal de
Santiago de Chile
28/08/2015
Gianandrea Noseda
Orchestre du Capitole
22/04/2015
Joël Suhubiette
Laurent Adnet
les éléments
¡ Viva Iberia !
24/02/2015
Joel Prieto
Théâtre du Capitole
Doña Francisquita
09/12/2014
Marianne Crebassa
Orchestre du Capitole
30/10/2014
Sophie Pacini
Piano Jacobins
06/08/2014
Etienne Mougeotte
Frédéric Chambert
Théâtre du Capitole
18/05/2014
Tanguy Viel
Théâtre du Capitole
09/04/2014
Clara Cernat
Violoniste et altiste
26/03/2014
Philippe Hurel
Théâtre du Capitole
19/03/2014
Benjamin Attahir
Olivier Stankiewicz
Orchestre du Capitole
28/02/2014
Bertrand Maon
Chœur de chambre
les éléments
20/02/2014
Josep Pons
Orchestre du Capitole
22/01/2014
Menahem Pressler
Orchestre du Capitole
03/12/2013
Natalie Dessay
Théâtre du Capitole
21/09/2013
Charles Castronovo
Théâtre du Capitole
17/09/2013
Tugan Sokhiev
Orchestre du Capitole
29/06/2013
Roberto Scandiuzzi
Théâtre du Capitole
30/05/2013
Kateryna Shalkina
Yoël Carreño
Ballet du Capitole
Le Corsaire
17/05/2013
Mark Opstad
Maîtrise de Toulouse
16/05/2013
 

 

Entretien avec Charles Castronovo - Théâtre du Capitole - 17/09/2013
     

« Mes rêves se nomment Hoffmann et Werther »

De New York à Berlin, de Paris à Londres, de Munich à Vienne, la carrière de Charles Castronovo croise les principales capitales lyriques de la planète. Ce qui n’est pas évident lorsqu’on est marié à la soprano Ekaterina Siurina. Celle-ci fréquente en effet les mêmes lieux, à des dates parfois différentes. Le challenge est d’autant plus difficile que ce jeune couple a un petit garçon et que, d’ici la fin de cette année, le cercle de famille va s’agrandir… mais voilà, une passion, c’est une passion.
Rencontre.



Charles Castronovo - Photo Pia Clodi -

Classictoulouse : Bien que vous soyez américain de naissance, le timbre de votre voix est merveilleusement ensoleillé.

Charles Castronovo : Merci beaucoup mais c’est un fait physiologique. Alors qu’il avait 16 ans, mon père a immigré de Sicile aux Etats Unis. Au même âge, ma mère a fait la même chose en venant d’Equateur. Je suis donc le premier de ma famille à être né sur le sol américain. J’ai du sang latin dans mes veines. C’est amusant que vous me posiez cette question car en ce moment je suis sur mon arbre généalogique pour lequel j’ai même fait des tests ADN. Résultat j’ai dans mon sang des origines turques, moyenne- orientales et même nord- américaines d’origine indienne !

: Votre répertoire est très éclectique. Vous incluez dans celui-ci tous les rôles majeurs du répertoire français de votre tessiture. Après Des Grieux, quels autres rôles français voulez-vous aborder ?

Ch. C. : Bien que je ne parle pas le français de manière courante, pas encore du moins, le répertoire français est celui qui convient le mieux à ma voix par sa douceur. De plus le style français est celui que j’appréhende le mieux. J’ai fait déjà Nadir, Vincent, Faust, Roméo, Mylio. Dans mes rêves il y a encore Hoffmann et Werther. Vue l’évolution actuelle de ma voix, je pense pouvoir réaliser ces deux rêves assez rapidement à présent. Et pourquoi pas un jour, dans un autre répertoire, le Riccardo de Un Ballo in maschera. Mais je prends mon temps. Je ne veux pas être à l’image de ces chanteurs qui veulent tout et tout de suite.

: Depuis votre Fenton à Toulouse en 2002, comment votre voix a-t-elle évolué ?

Ch. C. : J’ai eu deux professeurs. Pendant de longues années l’un d’eux, qui reste un excellent enseignant, me faisait focaliser sur une émission très haute. L’utilisation de résonances « dans la tête » est idéale pour des rôles mozartiens ou, par exemple, Fenton que vous citez. Mais en mûrissant, j’ai éprouvé la nécessité et l’envie d’utiliser tout mon corps pour chanter. J’ai donc pris un autre professeur qui m’a aidé à chanter plus relax et accepter de chanter avec l’ensemble de mon corps et d’utiliser toute la profondeur de ma voix. Au lieu d’être dans le contrôle, accepter de se relâcher. Au début je trouvais la couleur trop sombre puis je m’y suis fait, d’autant que l’aigu sortait bien et que je pouvais toujours chanter pianissimo.
Cela  dit je n’ai pas abandonné de chanter Mozart. Mais, clairement, je ne chante plus Ferrando aujourd’hui comme il y a dix ans. Je lui donne beaucoup plus de couleurs.


: Il semble que vous ayez une véritable admiration pour Nicolaï Gedda. Qu’est-ce qui vous fascine chez ce ténor ?

Ch. C. : Oui, pour moi c’est un grand modèle car d’une part il ne s’est pas spécialisé dans un répertoire. Il est célèbre pour son éclectisme, il chantait aussi bien le français que l’allemand, l’italien, l’anglais et le russe. Je ne veux pas me spécialiser, à son image, mais cependant, si je devais choisir, ce serait le répertoire français, même si je chante Mozart, Stravinski, etc. Nicolaï Gedda avait de la facilité en tout : aigu, grave, legato, les langues sont parfaites. C’est ce genre de modèle que je compte suivre. Malheureusement je ne l’ai jamais rencontré. Je sais qu’il enseigne et j’aimerais beaucoup bénéficier de son enseignement. En fait chaque voix est intéressante, c’est la raison pour laquelle, au travers des biographies, je tente de m’inspirer des bons modèles. Je vérifie en permanence les dates de prises de rôles afin de savoir comment gérer les miennes sans trop de problème. Je dois reconnaître que, quand je ne chante pas, je deviens fou, aussi  je souhaite chanter le plus longtemps possible. Voilà pourquoi je m’inspire de modèles comme Gedda, ou encore Kraus et Vanzo.

: Pouvez-vous nous faire un portrait vocal de Des Grieux. Quels sont les plaisirs et les contraintes de ce rôle ?

Ch. C. : Ce sera mon premier Des Grieux. Cela fait un moment que j’y pense. Je crois qu’aujourd’hui le moment est arrivé. Je suis venu au Théâtre du Capitole deux fois. Je trouve que l’acoustique est très bonne et les conditions de travail y sont idéales. En fait je réfléchis avant une prise de rôle à deux  questions : quand et où et il me semble que c’est le moment pour moi d’aborder ce rôle. De plus je connais bien Natalie qui a déjà chanté Manon et elle ne peut que m’aider. C’est un rôle difficile car il est long. Il est typique de ces rôles français à la fois lyrique et dramatique. Certes le rôle n’est pas très aigu, il ne dépasse pas le si bémol mais le ténor est souvent sollicité sur cette note. L’autre challenge est qu’il fait conjuguer style et passion, et cette passion ne doit être jamais vulgaire.

: Natalie Dessay dit que Manon serait aujourd’hui une starlette de tv réalité. Que serait Des Grieux ?

Ch. C. : Je crois que le Des Grieux d’aujourd’hui, devenu fou amoureux d’une Manon qui le quitterait, irait méditer dans la montagne, mais pas devenir prêtre. Il partirait peut-être en Indes. Plus jeune j’aurais pu faire ça.

Propos recueillis par Robert Pénavayre 17 septembre 2013

 

infos
 

Renseignements sur la saison du Théâtre du Capitole :

www.theatre-du-capitole.fr

Représentations de
Manon  :

Théâtre du Capitole -
29 septembre, 3, 6, 10, 13 et 15 octobre



 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index