www.classicToulouse.com
Articles
 
Le Pêcheurs de perles
G. Bizet
Metropolitan de New-York
Turandot
G. Puccini
Scala de Milan
New Year's concert 2017
Wiener Philharmoniker
Gustavo Dudamel
Andrea Chénier
U. Giordano
Royal Opera House London
Les petits plaisirs du
Seicento
Les Passions
Orangerie de Rochemontès
La Donna del lago
G. Rossini
Metropolitan de New-York
Macbeth
G. Verdi
Metropolitan de New-York
Maurizio Pollini
De main de maître
La Traviata
G. Verdi
Opéra national de Paris
La Finta Giardiniera
W. A. Mozart
Opéra de Lille
Viva Verdi
The La Scala Concert
Riccardo Chailly
Les Parapluies de
Cherbourg
M. Legrand
Théâtre du Châtelet
Otello
G. Verdi
METde New York
Pavarotti Plus at the
Royal Albert Hall
20th Anniversary Edition
Guillaume Tell
G. Rossini
Festival de Pesaro
La Favorite
G. Donizetti
Théâtre du Capitole
Rigoletto
G. Verdi
MET New York
Les Vêpres siciliennes
G. Verdi
Royal Opera House
Dialogues des Carmélites
F. Poulenc
Théâtre Champs-Elysées
Hippolyte et Aricie
J.-P. Rameau
Opéra de Paris
Natalie Dessay
Michel Legrand
Entre elle et lui
Métamorphose Bach
Axel Arno, Edouard Ferlet
Maurice Salaün
Il trovatore
G. Verdi
Berlin
Maria Stuarda
G. Donizetti
Metropolitan Opera NY
Parsifal
R. Wagner
Metropolitan Opera NY
Le Comte Ory
G. Rossini
Opernhaus Zürich
Eugène Onéguine
P. I. Tchaïkovski
Metropolitan Opera NY
Faust
Ch. Gounod
Metropolitan Opera NY
Sleeping Beauty
P. I. Tchaïkovski
Ballet de Matthew Bourne
Live from Moscow
Anna Netrebko
Dmitri Hvorostovsky
Les Contes d'Hoffmann
J. Offenbach
Stéphane Denève
Der Ring des Nibelungen
R. Wagner
Metropolitan Opera
Adriana Lecouvreur
F. Cilea
The Royal Opera House
A. Gheorghiu, J. Kaufmann
L'Incoronazione di Poppea
C. Monteverdi
Le Concert d'Astrée
Emmanuelle Haïm
Königskinder
E. Humperdinck
Opernhaus Zürich
Zelmira
G. Rossini
Festival de Pesaro
Anna Bolena
G. Donizetti
Wiener Staatsoper
L'Aire du Dire
Pierre Jodlowski
 

 

DVD/Les Parapluies de Cherbourg – Michel Legrand
     

« Michel Legrand, une fontaine à musique »
Jacques Demy

Michel Legrand l’avait promis à Jacques Demy : un jour leurs Parapluies deviendraient un classique de la scène. C’est chose faite depuis septembre 2014 grâce à Jean-Luc Choplin qui a bien voulu donner sa chance à ce titre sur la scène de son Châtelet. Le compositeur n’ayant pas souhaité présenter cette comédie dramatique en version « opéra », c’est-à-dire avec l’orchestre dans la fosse, l’option choisie est donc avec une formation symphonique sur scène, en l’occurrence l’Orchestre national d’Île de France, et devant lui une mise en espace de l’action signée Vincent Vittoz, avec des décors a minima (Jean-Jacques Sempé et Vincent Vittoz) et des costumes (Vanessa Seward).

Retour donc 50 ans en arrière, date de sortie du film de Jacques Demy.

O

Tous les personnages sont là, sur scène, chantent ces mélodies qui ont traversé un demi-siècle et se sont ancrées dans la nostalgie des cinéphiles. Michel Legrand a été obligé de réorchestrer sa partition et c’est donc, en septembre 2014, sur la scène du Châtelet, à une première mondiale de la version symphonique de cette œuvre que le public a été convié. Et que le présent DVD a immortalisée. La mise en scène est maline, avec des pans de décors naïfs qui circulent à bout de bras de marins et créent des espaces dramatiques. Pas de transpositions d’époque, comme il est aujourd’hui habituel dans le monde de l’opéra, l’œuvre, si fragile, n’y aurait pas résisté. Michel Legrand, bien qu’il ait fait confiance à Jean-Luc Choplin pour la distribution, ne pouvait faire l’impasse sur Natalie Dessay (Mme Emery) et Laurent Naouri (Roland Cassard).

Si le grand soprano français se tire avec plus que les honneurs de son passage à ce genre musical, reconnaissons que le non moins célèbre baryton-basse époux de Natalie Dessay à la ville, est un rien engoncé dans des attitudes très… lyriques. Marie Oppert endosse le costume de Geneviève avec une belle et convaincante spontanéité et une réelle implication vocale. Ce qui n’est pas tout à fait le cas de son amoureux transi, Vincent Niclo qui, pour aussi crédible soit-il scéniquement, n’en possède pas moins un organe vocal ne pouvant se mesurer aux exigences de cette partition qui, pourtant, ne contraint que moyennement les interprètes. Louise Leterme ne fait qu’une bouchée de Madeleine et tous les autres rôles sont parfaitement tenus.
Visiblement Michel Legrand est heureux de diriger son petit monde. C’est un peu un rêve pour lui aussi. L’occasion de refaire briller une Palme d’or, celle qu’avait obtenue ce film à Cannes en 1964.

Robert Pénavayre

 

 

infos
 




« Les Parapluies de Cherbourg », de Michel Legrand – ERATO – 1 DVD – Prix Fnac : 19,99 €
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index