www.classicToulouse.com
Articles
 
New Year's concert 2017
Wiener Philharmoniker
Gustavo Dudamel
Andrea Chénier
U. Giordano
Royal Opera House London
Les petits plaisirs du
Seicento
Les Passions
Orangerie de Rochemontès
La Donna del lago
G. Rossini
Metropolitan de New-York
Macbeth
G. Verdi
Metropolitan de New-York
Maurizio Pollini
De main de maître
La Traviata
G. Verdi
Opéra national de Paris
La Finta Giardiniera
W. A. Mozart
Opéra de Lille
Viva Verdi
The La Scala Concert
Riccardo Chailly
Les Parapluies de
Cherbourg
M. Legrand
Théâtre du Châtelet
Otello
G. Verdi
METde New York
Pavarotti Plus at the
Royal Albert Hall
20th Anniversary Edition
Guillaume Tell
G. Rossini
Festival de Pesaro
La Favorite
G. Donizetti
Théâtre du Capitole
Rigoletto
G. Verdi
MET New York
Les Vêpres siciliennes
G. Verdi
Royal Opera House
Dialogues des Carmélites
F. Poulenc
Théâtre Champs-Elysées
Hippolyte et Aricie
J.-P. Rameau
Opéra de Paris
Natalie Dessay
Michel Legrand
Entre elle et lui
Métamorphose Bach
Axel Arno, Edouard Ferlet
Maurice Salaün
Il trovatore
G. Verdi
Berlin
Maria Stuarda
G. Donizetti
Metropolitan Opera NY
Parsifal
R. Wagner
Metropolitan Opera NY
Le Comte Ory
G. Rossini
Opernhaus Zürich
Eugène Onéguine
P. I. Tchaïkovski
Metropolitan Opera NY
Faust
Ch. Gounod
Metropolitan Opera NY
Sleeping Beauty
P. I. Tchaïkovski
Ballet de Matthew Bourne
Live from Moscow
Anna Netrebko
Dmitri Hvorostovsky
Les Contes d'Hoffmann
J. Offenbach
Stéphane Denève
Der Ring des Nibelungen
R. Wagner
Metropolitan Opera
Adriana Lecouvreur
F. Cilea
The Royal Opera House
A. Gheorghiu, J. Kaufmann
L'Incoronazione di Poppea
C. Monteverdi
Le Concert d'Astrée
Emmanuelle Haïm
Königskinder
E. Humperdinck
Opernhaus Zürich
Zelmira
G. Rossini
Festival de Pesaro
Anna Bolena
G. Donizetti
Wiener Staatsoper
L'Aire du Dire
Pierre Jodlowski
 

 

DVD/ Andrea Chénier – Umberto Giordano - Antonio Pappano
Royal Opera
House Covent Garden, London
     

Un révolutionnaire de luxe : Jonas Kaufmann

André Chénier (1762-1794) meurt sur l’échafaud deux jours avant l’arrestation de Robespierre qui l’y avait envoyé. Triste fatalité pour l’un de nos plus grands poètes. Lorsque le compositeur Alfredo Franchetti (1860-1942) remet au jeune Umberto Giordano (1867-1948) un livret ayant pour héros pareil personnage, ce dernier n’hésite pas une seconde. D’autant qu’il est un peu en perte de reconnaissance…

O

Bien lui en prend. Il va en faire l’un des chefs d’œuvre de cette école lyrique que le temps a baptisée « vérisme ». Enorme succès ! L’opéra fait le tour du monde rapidement. Il faut dire qu’il comporte l’un des plus beaux rôles de ténor que l’on puisse imaginer et que tous les tenants de cette tessiture dans sa version « grand lyrique » ont voulu un jour aborder. Il n’est rien de dire combien les premiers pas de Jonas Kaufmann dans cet emploi étaient attendus. Il les fait au Royal Opera House Covent Garden de Londres en 2015. Diffusée en direct sur des centaines d’écran en Europe, voilà cette représentation aujourd’hui en DVD. Et l’on retrouve bien évidemment toute la fougue scénique, l’extrême engagement dramatique et la furia vocale de ce ténor entré vivant dans la légende de l’art lytique.

A vrai dire, Jonas Kaufmann a la voix idéale du rôle : phrasé expressif, voix homogène, aigus d’airain, musicalité hors norme, demi-teintes inouïes à ce jour dans cet emploi plutôt apanage de champions du décibel. Bref, un must ! Dommage qu’à ses côtés le cast ne suive pas le même chemin. Sans démériter pour autant. Ainsi en va-t-il de la Maddalena d’Eva-Maria Westbroek, à l’aise vocalement certes, mais combien éloignée de toute notion d’italianité. De même le Gérard de Zeljko Lucic semble fixer ce rôle un peu tard dans sa carrière, immense au demeurant. Rien à redire par contre sur les seconds rôles qui, ici, sont parfois la clé de scènes capitales. J’ai cité Denyce Graves, superbe Bersi, Rosalind Plowright, Contessa di Coigny et l’incroyable Elena Zilio qui ferait pleurer des pierres dans le rôle de Madelon.
Si la production de David McVicar se contente d’être illustrative, pourquoi pas après tout, la direction d’Antonio Pappano surjoue un peu la carte du spectaculaire face à l’une des plus fabuleuses phalanges de fosse de la planète.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 26 septembre 2016

 

infos
 



Andrea Chénier –
Umberto Giordano
Warner Classics – 1 DVD
19,99 €

 

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index