www.classicToulouse.com
Articles
 
New Year's concert 2017
Wiener Philharmoniker
Gustavo Dudamel
Andrea Chénier
U. Giordano
Royal Opera House London
Les petits plaisirs du
Seicento
Les Passions
Orangerie de Rochemontès
La Donna del lago
G. Rossini
Metropolitan de New-York
Macbeth
G. Verdi
Metropolitan de New-York
Maurizio Pollini
De main de maître
La Traviata
G. Verdi
Opéra national de Paris
La Finta Giardiniera
W. A. Mozart
Opéra de Lille
Viva Verdi
The La Scala Concert
Riccardo Chailly
Les Parapluies de
Cherbourg
M. Legrand
Théâtre du Châtelet
Otello
G. Verdi
METde New York
Pavarotti Plus at the
Royal Albert Hall
20th Anniversary Edition
Guillaume Tell
G. Rossini
Festival de Pesaro
La Favorite
G. Donizetti
Théâtre du Capitole
Rigoletto
G. Verdi
MET New York
Les Vêpres siciliennes
G. Verdi
Royal Opera House
Dialogues des Carmélites
F. Poulenc
Théâtre Champs-Elysées
Hippolyte et Aricie
J.-P. Rameau
Opéra de Paris
Natalie Dessay
Michel Legrand
Entre elle et lui
Métamorphose Bach
Axel Arno, Edouard Ferlet
Maurice Salaün
Il trovatore
G. Verdi
Berlin
Maria Stuarda
G. Donizetti
Metropolitan Opera NY
Parsifal
R. Wagner
Metropolitan Opera NY
Le Comte Ory
G. Rossini
Opernhaus Zürich
Eugène Onéguine
P. I. Tchaïkovski
Metropolitan Opera NY
Faust
Ch. Gounod
Metropolitan Opera NY
Sleeping Beauty
P. I. Tchaïkovski
Ballet de Matthew Bourne
Live from Moscow
Anna Netrebko
Dmitri Hvorostovsky
Les Contes d'Hoffmann
J. Offenbach
Stéphane Denève
Der Ring des Nibelungen
R. Wagner
Metropolitan Opera
Adriana Lecouvreur
F. Cilea
The Royal Opera House
A. Gheorghiu, J. Kaufmann
L'Incoronazione di Poppea
C. Monteverdi
Le Concert d'Astrée
Emmanuelle Haïm
Königskinder
E. Humperdinck
Opernhaus Zürich
Zelmira
G. Rossini
Festival de Pesaro
Anna Bolena
G. Donizetti
Wiener Staatsoper
L'Aire du Dire
Pierre Jodlowski
 

 

DVD/ Adriana Lecouvreur - Francesco Cilea - The Royal Opera House
Angela Gheorghiu, Jonas Kaufmann
     
COUP DE CŒUR
 

Rencontre de stars

Ce fut l’évènement lyrique londonien de la saison 2010/2011 (captation 22/11 et 4/12/2010). Imaginez un seul instant la confrontation, car il s’agit bien de cela, dans des quasi prises de rôles, de deux stars internationales au charisme indiscutable : Angela Gheorghiu et Jonas Kaufmann. Je dis « quasi prises de rôle » car, quelques semaines avant Londres, tous les deux avaient chanté cet opéra, pour la première fois, à Berlin en version de concert.

O

Les voici donc réunis sur scène dans cette œuvre de Francesco Cilea dont la trame dramatique est quelque peu absconse.  C’est le metteur en scène David McVicar qui est chargé de faire vivre tout ce petit monde de la Comédie française, ses étoiles, ses amours romanesques, ses coteries graveleuses, ses élans passionnés et ses tragiques conclusions. Dans un respect scrupuleux du livret, David McVicar s’empare de l’option théâtre dans le théâtre, option qui, même sans être originale, est idéale pour cerner les amours tumultueuses de la belle Adriana et du beau Maurizio. Angela Gheorghiu (Adriana) n’est pas tout à fait à la hauteur d’un emploi pareil dont elle tire cependant les meilleurs effets dans des demi-teintes somptueuses. Est-ce suffisant ? Le registre grave est absent et la composition scénique manque de magnétisme, un rien trop précieuse.

Or, il convient de ne pas oublier que cet opéra, créé au Lirico de Milan en 1902, appartient corps et âme à cette école qualifiée de vériste dans laquelle le pathos fait partie intégrante du genre. La fréquentation de ce rôle suffira-t-elle à inscrire ce soprano parmi une constellation où se croisent Kabaivanska, Tebaldi, Caballé, Olivero, Scotto, etc. ? Face à elle, le ténor Jonas Kaufmann ne fait par contre qu’une bouchée du rôle plutôt ingrat, dramatiquement, de Maurizio. Conjuguant, grâce à une technique vocale hors pair, les plus aériennes demi-teintes aux éclats les plus passionnés, et même sans avoir l’italianité de timbre, il fait sien ce rôle avec une autorité renversante.
Saluons l’impétueuse et magistrale Princesse de Bouillon d’Olga Borodina et, surtout, le magnifique, bouleversant, authentique Michonnet d’Alessandro Corbelli. Soulignons enfin les parfaites interventions des seconds rôles, dont Maurizio Muraro (Le Prince) et Bonaventura Bottone (l’Abbé). Mark Elder dirige les phalanges du Royal Opera House Covent Garden de Londres avec toute l’intensité, l’émotion vive et le fulgurant romanesque dont cette partition est toute entière brodée.

Robert Pénavayre

 

infos
 


« Adriana Lecouvreur » de Francesco Cilea – DECCA n° 074 3459 – 2 DVDs – Prix Fnac : 26 €

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index