www.classicToulouse.com
Articles
 
Thibaut Garcia
Leyendas
F. Chopin
David Fray
I. Stravinsky
Concerto pour violon
Œuvres violon-piano
Liana Gourdjia, violon
A.-E. Blanchard
Magnificat à la Chapelle
Royale - Les Passions
les éléments
Jean-Marc Andrieu, dir.
Patrick Burgan
Requiem
Martha Argerich &
Itzakh Perlman
Schumann, Brahms, Bach
Anna Netrebko
Verismo
Opera Gold
100 Great Tracks
The Great Placido Domingo
Compilation Warner
Martha Argerich & Friends
Lugano 2015
Yehudi Menuhin
100ème Anniversaire
Toulouse Wind Orchestra
Blue Apple
E. Satie
Complete Edition
F. Schubert
Winterreise
In Memoriam Jon Vickers
Reis Glorios
L’influence de la musique
arabe dans la mythologie
occitane
Les Sacqueboutiers
P. Burgan
1213 - Bataille de Muret
Les Sacqueboutiers
Scandicus, Quinte et Sens
R. Jurié, P.-Y. Binard
L. Vierne
Mūza Rubackytė
Oeuvres pour piano solo
M. Ravel
Bertrand Chamayou
Complete works for
piano solo
W. A. Mozart
Yasuko Uyama-Bouvard,
pianoforte
Stéphanie Paulet, violon
Renaud Capuçon
Orchestre de Paris
Paavo Järvi, direction
Lalo, Sarasate, Bruch
B. Smetana, A. Dvořák
Duo Solot
Adolf Busch &
Busch Quartet
The complete Warner
Recordings
Noël Français
La Maîtrise de Toulouse
Mark Opstad, direction
D. Chostakovitch
Gautier Capuçon, cello
Valery Gergiev, direction
Edgar Moreau - Giovincello
Il Pomo d'Oro
Riccardo Minasi, direction
I. Stravinsky
Complete Edition
J. S. Bach
Variations Goldberg
Alexandre Tharaud, piano
J. Sibelius
Sibelius Edition
A due Cembali - Caprices
Aline Zylberajch
Martin Gester
G. Verdi
Aïda
Antonio Pappano
J. Brahms
Quatuors n° 1 et 3
Artemis Quartet
David Minetti - La Musique
des Parachutistes
On Air
Marcel Dupré
The Mercury Living
Presence Recordings
 

 

Disques/CD / Igor Stravinsky - Complete Edition
     
COUP DE CŒUR
   
     

Monument discographique à la gloire d’un génie

Disparu à l’âge avancé de 88 ans en 1971, Igor Stravinski marque définitivement l’Histoire de la musique de son empreinte, celle d’un géant et, comme l’exprime Richard Taruskin dans la très belle plaquette qui accompagne ce coffret, il est « le dernier de son espèce ». A ce titre, Richard Taruskin relate cette scène entre Igor Stravinski et Mme Schönberg, peu de temps après la disparition de son mari. Agenouillé devant le masque de mort d’Arnold Schönberg, il s’est signé puis, en se relevant, il se tourne vers Mme Schönberg et lui dit : « Maintenant je suis seul ». En effet, il est seul face à des camps adverses qui s’affrontent avec parfois peu de courtoisie…

O

Alors que les compositions de Boulez, Britten et autres sont jouées de manière confidentielle, celles d’Igor Stravinski occupent rapidement les salles de concert comme celles d’opéra. Et même en cela, encore aujourd’hui, Stravinski, sans successeur aucun, est unique. Il est unique aussi dans le fait d’avoir immédiatement séduit le public et non pas seulement une caste plus ou moins académique. Si l’Oiseau de feu et Diaghilev lui entrouvrent les portes du succès, c’est assurément le coup de génie du Sacre du Printemps qui ancre à jamais Stravinski dans le gotha de l’Histoire musicale.

D’ailleurs, les fastes du centenaire de la création de cette œuvre, en 2013, affirment bien haut et fort l’importance de cette composition. Adoptant le dodécaphonisme sur la fin de sa carrière, dans les années 60 du siècle dernier, Igor Stravinski signe un corpus très varié allant de la musique de ballet à la musique symphonique, de la musique de chambre à la musique concertante, de la musique pour soliste instrumental à l’opéra.
Et c’est bien l’une des grandes richesses du présent coffret que de nous faire parcourir toutes ces formes musicales. L’autre richesse réside bien sûr dans les interprétations retenues. En effet, nous pouvons ici entendre les plus grands orchestres (Chicago, Cleveland, London Symphony Orchestra, Royal Concertgebouw Orchestra, London Philharmonic, Berliner Philharmoniker, Philharmonia Orchestra, etc.) dirigés par… les plus grands chefs : Boulez, Chailly, Abbado, Bernstein, Levine, pour ne citer qu’eux. Impossible d’entrer ici dans le détail de cette foultitude d’interprètes, qu’ils soient artistes lyriques, pianistes, violonistes, etc.
Des enregistrements légendaires vous attendent en fin de parcours. Il s’agit du Concerto pour violon enregistré en 1935 par Samuel Dushkin et l’Orchestre Lamoureux, dirigé par… Stravinski ; la fameuse Histoire du Soldat, conduite en 1962 par Igor Markevitch avec, entre autres légendes, le Narrateur de Jean Cocteau et le Diable de Peter Ustinov ; le Petrushka capté en 1957 sous la direction d’Ernest Ansermet à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande ; Le Sacre du Printemps de 1956 sous la baguette de Pierre Monteux (créateur de l’œuvre) face au Paris Conservatoire Orchestra ; enfin un autre Sacre, dans sa version pour deux pianistes, ici Martha Argerich et Daniel Barenboim enregistrés en 2014. Quelques pépites dans un trésor fabuleux enregistré sur une durée de 80 ans ! A découvrir de toute urgence ! Et puis, Noël approche…

Robert Pénavayre

 

Infos
 



 
« Stravinsky – Complete Edition », DGG – Coffret
de 30 CDs –
Prix Fnac : 94,92 €

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index