www.classicToulouse.com
Articles
 
G. B. Pergolesi, A. Scarlatti
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
D. Chostakovitch
Les quinze symphonies
Dresdner Philharmonie
Michael Sanderling, dir.
Lise Davidsen
Philharmonia Orchestra
Esa-Pekka Salonen, dir.
Songbook
Jan Vogler, violoncelle
Ismo Eskelinen, guitare
The Ear of Christopher
Colombus
Huelgas Ensemble
Paul Van Nevel
Les éléments
Joël Suhubiette, direction
Iberia
F. Liszt, Liszt/Schubert
B. Bartók
Mūza Rubackytė, piano
Mettis String Quartet
Lithuanian Symphony
Orchestra
Les Sacqueboutiers
Voyage musical en
Nouvelle-Espagne
P. I. Tchaïkovski,
A. Dvořák
Renaud Capuçon, violon
Lahav Shani, piano
Kian Soltani, violoncelle
D. Chostakovitch
Artemis Quartet
Elisabeth Leonskaja, piano
H. Berlioz
The complete work
W. A. Mozart, J. Haydn
MozHayique
Yves Rechsteiner, orgue
Henri-Charles Caget,
percussions
R. Schumann
Musique pour violoncelle
Gautier Capuçon
F. Schubert - F. Liszt
De la valse à l'abîme
Mūza Rubackytė
J. S. Bach
Concertos pour claviers
D. Fray, E. Christien
A. Vigoureux, J. Rouvier
Ensemble à cordes de
l'Orchestre du Capitole
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
Vent des Royaumes
P. Burgan
Les Spirituelles
Cantique des Cantiques
Méliades
G. P. Cima
Concerti Ecclesiastici
Les Sacqueboutiers
J. Adams
Leila Josefowicz, violon
David Robertson, direction
B. Bartók
Renaud Capuçon, violon
François-Xavier Roth, dir.
H. Berlioz
Les Troyens
Direction John Nelson
C. Debussy
The complete work
J. Reubke
Mūza Rubackytė, piano
Olivier Vernet, orgue
J. Brahms
Hélène Dautry, violoncelle
Sandra Chamoux, piano
F. Mendelssohn
Quatuor Arod
A. Berg & J. Brahms
Jérôme Comte, clarinette
Denis Pascal, Piano
G. F. Haendel
Philippe Jaroussky
Ensemble Artaserse
F. Schubert
Sonates D. 960 et D. 784
Denis Pascal, piano
G. Verdi
Aïda
Opéra de Rome
Georg Solti
F. Schubert - A. Dvořák
Münchner Philharmoniker
Sergiu Celibidache, dir.
 

 

Disques/CD / Songbook – Jan Vogler, violoncelle
Ismo Eskelinen, guitare
     

Jan Vogler, un passeur intra-culturel

Le grand violoncelliste allemand Jan Vogler est un amoureux des grands écarts culturels. Lui qui passe facilement de Bach à Jimi Hendrix ne pouvait imaginer ce Songbook en dehors d’une vision mondiale de la musique. Il s’est associé avec le guitariste finnois Ismo Eskelinen pour ce périple qui nous amène de l’Italie à l’Allemagne, en passant par la France, le Brésil, les Etats Unis et l’Espagne. Il va jalonner ces chemins de traverse par des compositions originales pour cet improbable duo unissant la guitare au violoncelle.

Cordes pincées vs cordes frottées, un véritable duo/duel amoureux. Improbable n’est d’ailleurs pas le terme le plus exact car le programme de cet enregistrement contient des œuvres originellement composées pour ces deux instruments.
Il en est ainsi des Trois Nocturnes du compositeur romantique allemand Friedrich Burgmüller (1806-1874), un musicien qui s’illustra aussi dans le ballet en écrivant La Péri, créé en 1843 avec rien moins que Carlotta Grisi et Lucien Petipa, en écrivant aussi la musique du Pas de Deux des Jeunes Paysans dans la Giselle d’Adolphe Adam. Autre composition originelle, celle du compositeur contemporain brésilien Radames Gnattali (1906-1988) : Sonate pour guitare et violoncelle dont seul le premier mouvement nous parvient ici.

O

Tous les autres opus de cet enregistrement sont des arrangements.
C’est parmi eux que l’on trouve les œuvres les plus célèbres. Le bal s’ouvre avec la première mondiale pour ces deux instruments du Cantabile MS 109/op. 17 de Niccolo Paganini, compositeur et musicien virtuose s’il en fut. Le plus célèbre des compositeurs brésiliens ne pouvait être absent d’un tel programme, voici donc Heitor Villa-Lobos (1887-1959) et son œuvre signature, chantée, jouée sur tous les tons depuis sa création en 1938, la Cinquième des Bachianas Brasileiras.

Son contemporain argentin Astor Piazzolla (1921-1992) se devait d’être de la partie avec son Histoire du Tango, originellement pour flûte et guitare, créée en 1986. L’un de ses mouvements, Bordel 1900, fait ici l’objet également d’une première mondiale dans cet arrangement. Il en est de même pour la célébrissime Moon River qui valut à son compositeur, l’Américain Henry Mancini (1924-1994), l’Oscar de la Meilleure chanson originale dans Diamants sur canapé de Blake Edwards (1961).
Il était naturel que l’Espagnol Manuel de Falla (1876-1946) s’impose dans un pareil panorama. Son cycle de mélodies : Siete canciones populares espanolas créé en 1915, est assurément son œuvre la plus « arrangée ». A l’exception de Seguidilla murciana, les voici chantées par le violoncelle et rythmées par la guitare. Et les Français me direz-vous ? Maurice Ravel (1875-1937) et Erik Satie (1866-1925) ferment le ban. Le premier cité avec sa Pièce en forme de habanera M 51 et le second avec sa Gymnopédie N°1. Quoi de mieux pour clore un enregistrement qui s’écoute avec beaucoup de plaisir, qui se fredonne assurément tant les mélodies sont pour la plupart connues (Songbook !), un enregistrement tout récent (mars 2019) qui mixe les genres, porté à l’incandescence par le talent, l’énergie, l’extrême musicalité et la complicité de deux musiciens d’exception.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 19 août 2019

 

Infos
 


« Songbook » Sony Classical – 1 CD – 21 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index