www.classicToulouse.com
classic toulouse
Articles
 
Edgar Moreau
Transmission
Luzerner Sinfonieorchester
Michael Sanderling, dir.
J. S. Bach
Variations Goldberg
Jean Rondeau
J. Brahms
Concertos n° 1 et 2 pour
piano et orchestre
Mūza Rubackytė, piano
Lithuanian National
Symphony Orchestra,
Renato Balsadonna
Stefan Lano, direction
Andreas Bauer Kanabas
Récital "Love and Despair"
E. Pénicaud
Les 4 saisons d'un
musicien ermite
Toulouse Wind Orchestra
Best of
J. S. Bach - G. F. Haendel
Sabine Devieilhe, soprano
Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
D. Chostakovitch
24 Préludes et Fugues
R. Stevenson
Passacaglia on DSCH
Igor Levit, piano
F. Chopin
Etudes op. 25 - 4 Scherzi
Beatrice Rana, piano
A. Vivaldi
Ensemble Baroque de
Toulouse, Michel Brun, dir.
Caroline Champy Tursun,
mezzo-soprano
J. Brahms
Concertos pour piano
et orchestre n° 1 et n° 2
Orchestra of the Age of
Enlightenment
András Schiff, piano et dir.
J. Valette de Montigny
Grands Motets
Ensemble Antiphona
Rolandas Muleika, direction
Jean Rondeau
Melancholy Grace
F. Schubert
Winterreise
Joyce Di Donato
Yannick Nézet-Séguin
Les Sacqueboutiers
Dominique Visse
La Lyre Amoureuse
Fatma Said
El Nour
Alexandre Tharaud
Le poète du piano
Lawrence Brownlee
Michael Spyres

Amici e Rivali
L. Godowsky
K. Szymanowsky
Mūza Rubackytė, piano
Thibaut Garcia, guitare
Aranjuez
Orchestre nat. du Capitole
Ben Glassberg, direction
Bertrand Chamayou, piano
Good Night
La Vanità del Mondo
Philippe Jaroussky
Artaserse
Chanson d'amour
Sabine Devieilhe
Alexandre Tharaud
N. Ludford
Heavenly Songes
La Quintina
L. van Beethoven
Fantaisie pour piano,
chœur et orchestre
Triple Concerto
Laurence Equilbey, dir.
G. F. Haendel
Agrippina
Il Pomo d'Oro
Maîtrise de Notre-Dame
de Paris
Notre-Dame, Cathédrale
d'émotion
D. Chostakovitch
Symphonie n° 8
Orchestre national du
Capitole de Toulouse
Tugan Sokhiev, direction
L. van Beethoven
Trios n° 5 et 7
Renaud Capuçon, violon
Gautier Capuçon, cello
Franck Braley, piano
J. S. Bach
Suites pour violoncelle
Maitane Sebastián
H. Berlioz
La Damnation de Faust
John Nelson, direction
C. Nougaro
Autour de minuit
Chœur Archipels
Claire Suhubiette, direction
D. Chostakovitch
M. Weinberg
Quintettes avec piano
Mūza Rubackytė
Mettis String Quartet
T. L. de Victoria
Requiem
La Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
 

 

Disques/CD / Éric Pénicaud - Les 4 saisons d'un musicien ermite
     

Les rêveries d’un voyageur solitaire

Comme pour paraphraser Jean-Jacques Rousseau, la dernière parution discographique signée du compositeur Éric Pénicaud emprunte les voies subtiles et secrètes de la poésie. Sous le titre générique « Les 4 saisons d’un musicien ermite », un bouquet de pièces originales gravite autour de la guitare, instrument fétiche du compositeur.

Éric Pénicaud, guitariste et improvisateur, fait partie du Groupe de Compositeurs "Musique Nouvelle", aux côtés de personnalités comme Philippe Hersant, Thierry Escaich ou Anthony Girard. Son œuvre a déjà obtenu de multiples et prestigieux Prix Internationaux de composition.
Outre ses nombreuses partitions pour la guitare, Éric Pénicaud a également écrit pour divers instruments, divers ensembles, y compris en formation de jazz et également pour ensemble vocal.
En novembre 2015, son concerto pour guitare, flûte et cordes intitulé « Concerto pour le grand large », créé à Toulouse par Sébastien Llinares et l’Orchestre de Chambre de Toulouse, avait attiré l’attention du public sur la richesse et les subtilités de son écriture.

O

La présente parution discographique chez Paraty prolonge et approfondit ces qualités, en particulier une grande liberté d’écriture dont la forme naît du contenu expressif. Autour de cette œuvre phare qui donne son nom à l’album (« Les quatre saisons d’un musicien ermite »), ne gravitent pas moins de sept pièces de musique de chambre dédiées une fois encore à l’instrument de prédilection du compositeur, la guitare. Le choix des titres témoigne d’un sens aigu de la poésie. Ainsi, la première pièce gravée est intitulée « Jusqu’en notre exil tu murmures ».

Le Quatuor Vocal Unité, dirigé par Christian Nadalet, est entouré ici d’un trio instrumental constitué de la violoncelliste Maitane Sebastián et des guitaristes Sébastien Llinares et Nicolas Lestoquoy, artistes bien connus et appréciés notamment du public toulousain. Cette musique de l’intime est construite autour d’un poème écrit par le compositeur lui-même et qui mêle noirceur et bruissements colorés.
Comme pour se distinguer d’Antonio Vivaldi, Éric Pénicaud ouvre ses « Quatre saisons d’un musicien ermite » sur l’Hiver (intitulé « Nativité musicale ») et ses murmures de la guitare solo. Si le Printemps et l’Automne ouvrent un dialogue entre la guitare et le violon, l’Eté est réservé au violon solo. Le duo Cordes et Âmes est l’interprète inspiré de cette partition originale, pleine de frémissements.
Quelques improvisations, notamment sur la Sarabande baroque, sont subtilement interprétées par Sébastien Llinares. De son côté, le grand guitariste Samuelito se met en cinq, grâce au re-recording dans le Vertige de la Siguiriya flamenca qui évoque une sorte de mouvement perpétuel. Le balancement évocateur de la Parabole créole (par Timothée Vinour-Motta à la guitare à 6 cordes) s’oppose aux angoisses et à la richesse des associations sonores de la pièce Le nuage d’inconnaissance qui réunit le beau quatuor à cordes Sine Qua Non et la guitare d’Olivier Pelmoine.
Ce vaste panorama intérieur s’achève sur l’alternance entre une certaine sérénité et l’énergie lumineuse qui émanent de Puis le Rayon vert dont s’empare Samuelito, avec tendresse et intensité.
Le voyage dépayse et charme à la fois.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 2 novembre 2021

 

Infos
 


Éric Pénicaud
Les 4 saisons d'un musicien ermite
Paraty - Distribution PIAS /Harmonia Mundi
Enr. 2020

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index