www.classicToulouse.com
Articles
 
S. Rachmaninoff
Concertos pour piano n° 2
et n° 3
Khatia Buniatishvili, piano
Czech Philharmonic Orch.
Paavo Järvi, direction
J. Haydn
Les Sept Dernières Paroles
du Christ en Croix
Orchestre de Chambre de
Toulouse
Gilles Colliard, direction
P. A. Giacobetti
Lamentazioni
Ensemble Scandicus
M. Ravel / C. Debussy
L'Enfant et les sortilèges
L'Enfant prodigue
Père Michel-Marie
Bonjour la vie !
G. Mahler
Le Chant de la Terre
Jonas Kaufmann
Wiener Philahrmoniker
Jonathan Nott, direction
4 Cities
Fazil Say, piano
Nicolas Altstaedt, cello
Sonya Yoncheva
Haendel
Erik Satie
Sébastien Llinares
Thibaut Garcia
Leyendas
F. Chopin
David Fray
I. Stravinsky
Concerto pour violon
Œuvres violon-piano
Liana Gourdjia, violon
A.-E. Blanchard
Magnificat à la Chapelle
Royale - Les Passions
les éléments
Jean-Marc Andrieu, dir.
Patrick Burgan
Requiem
Martha Argerich &
Itzakh Perlman
Schumann, Brahms, Bach
Anna Netrebko
Verismo
Opera Gold
100 Great Tracks
The Great Placido Domingo
Compilation Warner
Martha Argerich & Friends
Lugano 2015
Yehudi Menuhin
100ème Anniversaire
Toulouse Wind Orchestra
Blue Apple
E. Satie
Complete Edition
F. Schubert
Winterreise
In Memoriam Jon Vickers
Reis Glorios
L’influence de la musique
arabe dans la mythologie
occitane
Les Sacqueboutiers
P. Burgan
1213 - Bataille de Muret
Les Sacqueboutiers
Scandicus, Quinte et Sens
R. Jurié, P.-Y. Binard
L. Vierne
Mūza Rubackytė
Oeuvres pour piano solo
M. Ravel
Bertrand Chamayou
Complete works for
piano solo
W. A. Mozart
Yasuko Uyama-Bouvard,
pianoforte
Stéphanie Paulet, violon
Renaud Capuçon
Orchestre de Paris
Paavo Järvi, direction
Lalo, Sarasate, Bruch
B. Smetana, A. Dvořák
Duo Solot
Adolf Busch &
Busch Quartet
The complete Warner
Recordings
Noël Français
La Maîtrise de Toulouse
Mark Opstad, direction
 

 

Disques/CD / Père Michel-Marie - Bonjour la vie !
     

Le prêche chevillé au corps et à l’âme

Ce Niçois, de son vrai nom Michel-Marie Zanotti-Sorkine, un patronyme qui fleure bon des origines juive, russe et corse à la fois, est né pas très loin de la Baie des Anges (çà ne s’invente pas !) le jour même où André Malraux devenait le premier Ministre de la Culture français.

O

Ne cherchez pas, nous sommes en janvier 1959. Très tôt Michel-Marie sera appelé. Mais sans renoncer à une vocation qu’il sait incontournable, il entame un parcours artistique, conseillé, excusez du peu, par Tino Rossi et Aimé Barelli ! Si les Dominicains et les Franciscains lui ouvrent leurs portes, c’est à Rome qu’il achève ses études. C’est une autre « carrière » qui s’ouvre alors au Père Michel-Marie, une carrière dans laquelle ses qualités d’écrivain et de chanteur vont faire un malheur, quitte à indisposer parfois sa hiérarchie. Que voulez-vous, on a du charisme ou on n'en a pas…

Cet optimiste forcené nous livre dans ce premier CD une véritable profession de foi (c’est normal !) au travers de 13 titres abordant le besoin d’aimer, l’amitié, la tradition, la poésie et bien d’autres sujets formant un panorama enthousiasmant et pas forcément naïf de tout ce qu’il nous faut pour être heureux. La voix est chaleureuse, la prosodie parfaite, les musiques font des clins d’œil complices à Trenet, Chevalier, Piaf et Mouloudji, entre autres. Il y a pire comme références, non ?

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 2 juin 2017

 

Infos
 


« Père Michel-Marie – Bonjour la vie » Warner – 1 CD – 14,99 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index