www.classicToulouse.com
Articles
 
H. Berlioz
Requiem
John Nelson, direction
Michael Fabiano
Verdi - Donizetti
G. B. Pergolesi, A. Scarlatti
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
D. Chostakovitch
Les quinze symphonies
Dresdner Philharmonie
Michael Sanderling, dir.
Lise Davidsen
Philharmonia Orchestra
Esa-Pekka Salonen, dir.
Songbook
Jan Vogler, violoncelle
Ismo Eskelinen, guitare
The Ear of Christopher
Colombus
Huelgas Ensemble
Paul Van Nevel
Les éléments
Joël Suhubiette, direction
Iberia
F. Liszt, Liszt/Schubert
B. Bartók
Mūza Rubackytė, piano
Mettis String Quartet
Lithuanian Symphony
Orchestra
Les Sacqueboutiers
Voyage musical en
Nouvelle-Espagne
P. I. Tchaïkovski,
A. Dvořák
Renaud Capuçon, violon
Lahav Shani, piano
Kian Soltani, violoncelle
D. Chostakovitch
Artemis Quartet
Elisabeth Leonskaja, piano
H. Berlioz
The complete work
W. A. Mozart, J. Haydn
MozHayique
Yves Rechsteiner, orgue
Henri-Charles Caget,
percussions
R. Schumann
Musique pour violoncelle
Gautier Capuçon
F. Schubert - F. Liszt
De la valse à l'abîme
Mūza Rubackytė
J. S. Bach
Concertos pour claviers
D. Fray, E. Christien
A. Vigoureux, J. Rouvier
Ensemble à cordes de
l'Orchestre du Capitole
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
Vent des Royaumes
P. Burgan
Les Spirituelles
Cantique des Cantiques
Méliades
G. P. Cima
Concerti Ecclesiastici
Les Sacqueboutiers
J. Adams
Leila Josefowicz, violon
David Robertson, direction
B. Bartók
Renaud Capuçon, violon
François-Xavier Roth, dir.
H. Berlioz
Les Troyens
Direction John Nelson
C. Debussy
The complete work
J. Reubke
Mūza Rubackytė, piano
Olivier Vernet, orgue
J. Brahms
Hélène Dautry, violoncelle
Sandra Chamoux, piano
F. Mendelssohn
Quatuor Arod
A. Berg & J. Brahms
Jérôme Comte, clarinette
Denis Pascal, Piano
G. F. Haendel
Philippe Jaroussky
Ensemble Artaserse
F. Schubert
Sonates D. 960 et D. 784
Denis Pascal, piano
G. Verdi
Aïda
Opéra de Rome
Georg Solti
F. Schubert - A. Dvořák
Münchner Philharmoniker
Sergiu Celibidache, dir.
 

 

Disques/CD / F. Mendelssohn - Quatuor Arod
     

Une première parution du Quatuor Arod

Ils sont quatre jeunes gens liés par une passion commune de la musique de chambre. Fondé en 2013, le Quatuor Arod réunit Jordan Victoria et Alexandre Vu (violons), Corentin Apparailly (alto) et Samy Rachid (violoncelle). Leur première parution discographique investit la musique de chambre de Mendelssohn dans un programme original, intelligemment construit et ardemment défendu.

Détenteurs du Premier Prix du prestigieux Concours International de l'ARD de Munich en 2016, ces quatre musiciens avaient déjà remporté le Premier Prix du concours Carl Nielsen de Copenhague en 2015 et le Premier Prix du Concours européen de la FNAPEC en 2014. En 2017, le quatuor Arod a été nommé « BBC New Generation Artist » pour les saisons 2017 à 2019. C’est dire l’intérêt que suscite chacune de ses prestations. Le premier album CD de l’ensemble, qui vient de paraître, est donc consacré à quelques œuvres écrites par Mendelssohn pour cette formation.

O

D’une manière générale, le Quatuor Arod présente une qualité impressionnante d’exécution. Au-delà de la perfection virtuose du jeu de chaque musicien, l’équilibre entre les différents registres, la cohésion de chaque exécution s'imposent dès les premières mesures. Il ne s’agit pas ici de la simple superposition de quatre talents individuels, indéniables par ailleurs, mais d’un vrai travail d’ensemble sur les partitions abordées. La conception que défend ce quatuor de musiciens des pièces de Mendelssohn rassemblées ici s’attache à fouiller au maximum chaque mesure, chaque ligne, chaque thème.

Le travail d’analyse dépasse la simple lecture. Ainsi, les musiciens chargent le quatuor op. 44 n° 2, composé lors d’une période heureuse du compositeur, d’une intensité dramatique qui suggère bien autre chose que de la sérénité. La passion anime en outre tout le quatuor op. 13, en la mineur, composé en 1827 sous le coup de l’émotion suscitée par la mort de Beethoven. Les quatre pièces rassemblées sous le numéro d’op. 81 datent de périodes différentes, mais les interprètes s’appuient à juste titre sur la date des deux premières pièces, 1847, contemporaines de la mort de Fanny, la sœur bien-aimée du compositeur. Même si les pièces suivantes de cet opus s’avèrent bien antérieures (1843 et même 1827), le drame ne quitte pas le devant de la scène.
En outre, très intelligemment, les musiciens concluent leur programme par le lied « Frage » (Question) composé en juin 1827 et dont le contenu musical imprègne totalement le quatuor op. 13 en la mineur. Ce lied est chanté ici par l’excellente Marianne Crebassa, dans un arrangement pour cordes et voix de Corentin Apparailly, l’altiste du quatuor.
Les Arod manifestent, tout au long de cet intelligent et sensible parcours mendelssohnien, une présence, un engagement dont on peut parfois regretter quelques surcharges expressives, péchés de jeunesse, mais dont on ne peut nier la sincérité. A coup sûr voici un ensemble à suivre !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 20 décembre 2017

 

Infos
 


Felix Mendelssohn
- Quatuor Arod
Erato
Prix FNAC : 17,99 €

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index