www.classicToulouse.com
Articles
 
Chanson d'amour
Sabine Devieilhe
Alexandre Tharaud
N. Ludford
Heavenly Songes
La Quintina
L. van Beethoven
Fantaisie pour piano,
chœur et orchestre
Triple Concerto
Laurence Equilbey, dir.
G. F. Haendel
Agrippina
Il Pomo d'Oro
Maîtrise de Notre-Dame
de Paris
Notre-Dame, Cathédrale
d'émotion
D. Chostakovitch
Symphonie n° 8
Orchestre national du
Capitole de Toulouse
Tugan Sokhiev, direction
L. van Beethoven
Trios n° 5 et 7
Renaud Capuçon, violon
Gautier Capuçon, cello
Franck Braley, piano
J. S. Bach
Suites pour violoncelle
Maitane Sebastián
H. Berlioz
La Damnation de Faust
John Nelson, direction
C. Nougaro
Autour de minuit
Chœur Archipels
Claire Suhubiette, direction
D. Chostakovitch
M. Weinberg
Quintettes avec piano
Mūza Rubackytė
Mettis String Quartet
T. L. de Victoria
Requiem
La Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
Benjamin Bernheim
Récital
J. S. Bach, F. Chopin
Influences
Laurence Oldak, piano
P. Burgan
Sphères, Le Lac, Vagues
L. van Beethoven
Quatuors à cordes
"Razumovsky" n° 7 et n° 8
Quatuor Ebène
H. Berlioz
Requiem
John Nelson, direction
Michael Fabiano
Verdi - Donizetti
G. B. Pergolesi, A. Scarlatti
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
D. Chostakovitch
Les quinze symphonies
Dresdner Philharmonie
Michael Sanderling, dir.
Lise Davidsen
Philharmonia Orchestra
Esa-Pekka Salonen, dir.
Songbook
Jan Vogler, violoncelle
Ismo Eskelinen, guitare
The Ear of Christopher
Colombus
Huelgas Ensemble
Paul Van Nevel
Les éléments
Joël Suhubiette, direction
Iberia
F. Liszt, Liszt/Schubert
B. Bartók
Mūza Rubackytė, piano
Mettis String Quartet
Lithuanian Symphony
Orchestra
Les Sacqueboutiers
Voyage musical en
Nouvelle-Espagne
P. I. Tchaïkovski,
A. Dvořák
Renaud Capuçon, violon
Lahav Shani, piano
Kian Soltani, violoncelle
D. Chostakovitch
Artemis Quartet
Elisabeth Leonskaja, piano
H. Berlioz
The complete work
W. A. Mozart, J. Haydn
MozHayique
Yves Rechsteiner, orgue
Henri-Charles Caget,
percussions
R. Schumann
Musique pour violoncelle
Gautier Capuçon
F. Schubert - F. Liszt
De la valse à l'abîme
Mūza Rubackytė
 

 

Disques/CD / Chanson d’amour – Sabine Devieilhe,
Alexandre Tharaud
     

La mélodie française à son zénith

Celle qui a relevé, et avec quel panache, le flambeau laissé vacant par Nathalie Dessay, avait depuis longtemps la ferme détermination d’enregistrer deux cycles de mélodie. L’un, sur des textes de Paul Verlaine, fut composé par Claude Debussy entre 1885 et 1887 : les Ariettes oubliées. L’autre, harmonisé par Maurice Ravel entre 1904 et 1906 porte des paroles traduites ou originales : les Cinq mélodies populaires grecques. Il y avait déjà là de quoi largement structurer un album.

C’est chose faite depuis 2019. Mais malgré l’importance de ces deux cycles, cela ne suffisait pas à remplir une galette numérique. Sabine Devieilhe et Alexandre Tharaud se sont donc plongés dans ce répertoire immense qui est celui de la mélodie française afin de compléter cet album sur le thème des chansons d’amour. L’évidence s’est vite imposée. Il manquait deux incontournables : Francis Poulenc et Gabriel Fauré. Notre bonheur est ainsi complet d’autant que, plus qu’un pur « récital » vocal, ce disque nous propose ce répertoire au travers d’une voix, certes magnifique, mais aussi d’un pianiste sans lequel cet enregistrement n’aurait certainement pas été le même.

O

La fusion des deux artistes est d’une rare perfection. Elle donne toute leur dimension onirique à Debussy et Ravel, la touche classique en même temps que profondément nostalgique à Fauré et l’inimitable style à la fois elliptique et proche du cabaret à Poulenc. Cette Reine de la Nuit que le monde entier s’arrache nous chante ces poèmes avec un instrument à la fois cristallin et velouté, imparable et follement musical, leur apportant un complément de théâtralité que l’on sait indispensable à l’expression de son art.

Ce disque ne pouvait que se terminer avec ces inusables Chemins de l’amour, que Francis Poulenc composa en 1940, tirés de la pièce de Jean Anouilh, Léocadia, créée la même année par Yvonne Printemps dont ils furent pendant des années le tube inoxydable de cette artiste. A vrai dire on aimerait écouter cette valse en boucle toute la journée. Et même davantage. Nostalgie, quand tu nous tiens…

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 23 septembre 2020

 

Infos
 


« Chanson d’amour », Sabine Devieilhe, Alexandre Tharaud – Warner Classics – 1 CD – 16,99 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index