www.classicToulouse.com
Articles
 
Benjamin Bernheim
Récital
J. S. Bach, F. Chopin
Influences
Laurence Oldak, piano
P. Burgan
Sphères, Le Lac, Vagues
L. van Beethoven
Quatuors à cordes
"Razumovsky" n° 7 et n° 8
Quatuor Ebène
H. Berlioz
Requiem
John Nelson, direction
Michael Fabiano
Verdi - Donizetti
G. B. Pergolesi, A. Scarlatti
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
D. Chostakovitch
Les quinze symphonies
Dresdner Philharmonie
Michael Sanderling, dir.
Lise Davidsen
Philharmonia Orchestra
Esa-Pekka Salonen, dir.
Songbook
Jan Vogler, violoncelle
Ismo Eskelinen, guitare
The Ear of Christopher
Colombus
Huelgas Ensemble
Paul Van Nevel
Les éléments
Joël Suhubiette, direction
Iberia
F. Liszt, Liszt/Schubert
B. Bartók
Mūza Rubackytė, piano
Mettis String Quartet
Lithuanian Symphony
Orchestra
Les Sacqueboutiers
Voyage musical en
Nouvelle-Espagne
P. I. Tchaïkovski,
A. Dvořák
Renaud Capuçon, violon
Lahav Shani, piano
Kian Soltani, violoncelle
D. Chostakovitch
Artemis Quartet
Elisabeth Leonskaja, piano
H. Berlioz
The complete work
W. A. Mozart, J. Haydn
MozHayique
Yves Rechsteiner, orgue
Henri-Charles Caget,
percussions
R. Schumann
Musique pour violoncelle
Gautier Capuçon
F. Schubert - F. Liszt
De la valse à l'abîme
Mūza Rubackytė
J. S. Bach
Concertos pour claviers
D. Fray, E. Christien
A. Vigoureux, J. Rouvier
Ensemble à cordes de
l'Orchestre du Capitole
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
Vent des Royaumes
P. Burgan
Les Spirituelles
Cantique des Cantiques
Méliades
G. P. Cima
Concerti Ecclesiastici
Les Sacqueboutiers
J. Adams
Leila Josefowicz, violon
David Robertson, direction
B. Bartók
Renaud Capuçon, violon
François-Xavier Roth, dir.
H. Berlioz
Les Troyens
Direction John Nelson
C. Debussy
The complete work
J. Reubke
Mūza Rubackytė, piano
Olivier Vernet, orgue
J. Brahms
Hélène Dautry, violoncelle
Sandra Chamoux, piano
F. Mendelssohn
Quatuor Arod
A. Berg & J. Brahms
Jérôme Comte, clarinette
Denis Pascal, Piano
G. F. Haendel
Philippe Jaroussky
Ensemble Artaserse
F. Schubert
Sonates D. 960 et D. 784
Denis Pascal, piano
G. Verdi
Aïda
Opéra de Rome
Georg Solti
F. Schubert - A. Dvořák
Münchner Philharmoniker
Sergiu Celibidache, dir.
 

 

Disques/CD / Influences - J. S. Bach, F. Chopin - Laurence Oldak, piano
     

Bach-Chopin, le fructueux dialogue

La pianiste toulousaine Laurence Oldak a été révélée en 2015 à la suite de l’enregistrement de son premier album solo consacré à Alexandre Scriabine et Kirill Zaborov (compositeur contemporain français d’origine biélorusse). Avec ce nouvel enregistrement elle explore un autre territoire d’échange entre deux compositeurs que l’on a rarement l’habitude d’associer. Et pourtant…

Dès l'âge de 4 ans Laurence Oldak commence ses études musicales. A 6 ans, elle entre au Conservatoire de Toulouse. A l'âge de 8 ans, elle donne son premier concert à la suite duquel elle est remarquée par Ivry Gitlis et Maria João Pires. A 14 ans elle obtient la médaille d’or au CNR de Toulouse dans la classe de Françoise Thinat et un 1er Prix de Musique de Chambre, puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Piano de Dominique Merlet et la classe de Musique de Chambre de Jean Hubeau. En 1987, elle obtient un Premier Prix de Piano et de Musique de Chambre et suit les cours de Jacques Rouvier et Théodore Paraskivesco.
Très active en musique de chambre, Laurence Oldak est une pédagogue reconnue, professeure au conservatoire d’Asnières et invitée dans de nombreux jurys et master classes. Ce nouvel album intitulé Influences et publié chez Klarthe Records, réunit donc Johann Sebastian Bach (mais aussi son fils Carl Philipp Emanuel) et Frédéric Chopin.

O

La Partita n° 2 BWV 826 du premier ouvre la session. Dès la Sinfonia initiale, une bienfaisante lumière émane de son jeu. La transparence de son toucher éclaire la polyphonie. Toutes les voix s’entendent. Très économe de pédale, l’interprète déroule ce chant avec un naturel, une vie qui donnent le sourire.
Les deux Préludes et Fugues qui suivent, extraits du Livre 1 et du Livre 2, prolongent cette impression heureuse tout en témoignant d’un sens étonnant de la respiration.

Le second volet de son programme explore la vision que les romantiques, admiratifs de l’œuvre de clavier de Bach, ont eue de sa musique, grâce à deux transcriptions emblématiques. Celle du célèbre choral « Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ » par Ferruccio Busoni en révèle toute la profondeur sans pour autant en « romantiser » l’expression. L’aspect plus monumental de la transcription de Franz Liszt du Prélude et Fugue en la mineur est également délivré de toute emphase. La transparence de la structure polyphonique reste une caractéristique majeure de cette belle interprétation.
Chopin prend le relai avec sa Sonate n° 3 en si mineur. Laurence Oldak aborde là un répertoire si souvent visité qu’il est difficile d’y apporter quelque originalité. C’est pourtant ce qui se produit ici. Si la pianiste y privilégie une grande clarté, sa sensibilité s’y exprime néanmoins pleinement avec une pudeur touchante. Sans pathos, le récit s'accompagne d’un étagement des plans sonores subtilement lumineux. Là encore, aucune affectation ne vient perturber le naturel de son jeu.
La dernière pièce gravée ici évoque une sorte de bis par lequel l’interprète conclurait un récital public. L’Andante con tenerezza de Carl Philipp Emanuel Bach, révèle l’extrême sensibilité de l’interprète. L’héritage du père se trouve ainsi comme exploré dans la perspective du romantisme naissant. L’émotion naît d’une écriture et d’un jeu admirablement coordonnés.
Voici un album hautement recommandable pour tous les amateurs d’intimité musicale !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 12 novembre 2019

 

Infos
 


Bach Chopin
Influences
KLARTHE Records
Réf. K089
Prix FNAC : 13,60 €

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index