www.classicToulouse.com
Annonces
 
Ballet du Capitole
Saison 2018-2019
Odyssud
Saison 2018-2019
 
Critiques
 
Odyssud
Ballet Nacional de España
29 et 30/05/2018
Odyssud
Ballet National d'Espagne
29/05/2018
Odyssud
L.A. Dance Project
12/04/2018
Ballet du Capitole
Roland Petit
11/03/2018
Odyssud
Monsieur de Pourceaugnac
27/01/2018
Odyssud
Ailey II
23/01/2018
Ballet du Capitole
Casse-Noisette
22 et 29/12/2017
Ballet du Capitole
Giselle
19 au 24/10/2017
Odyssud
Carmen - Cie Nationale
de Danse d'Espagne
28 au 30/09/2017
Ballet du Capitole
Don Quichotte
Théâtre du Capitole
20 au 25/04/2017
Ballet du Capitole
Dawson/Forsythe/Godani
Halle aux Grains
08 au 12/03/2017
Opéra de Paris
George Balanchine
04/11/2016
Ballet du Capitole
Le Corsaire
20 et 23/10/2016
Ballet du Capitole
Paquita/L'Oiseau de feu
08 et 11/06/2016
Opéra de Paris
Giselle
14/06/2016
Ballet du Capitole
Coppélia
17 et 22/03/2016
VM Ballet - Orchestre
de Chambre de Toulouse
Vivaldi -Quatre Saisons
11/01/2016
Compañía Nacional de
Danza - Madrid
Don Quichotte
02 et 03/01/2016
Ballet du Capitole
Giselle
20, 22 et 27/12/2015
Opéra de Paris
La Bayadère
10/12/2015
Opéra de Paris
Benjamin Millepied
Jerome Robbins
George Balanchine
07/10/2015
Ballet du Capitole
Amour/Amor
03 et 04/04/2015
Ballet du Capitole
La Reine Morte
24 et 27/02/2015
Ballet du Capitole
Entre deux
15 et 16/01/2015
Ballet du Capitole
Mirages - Les Forains
22 et 24/10/2014
Opéra de Paris
Rain, Anne Teresa de
Keersmaeker
21/10/2014
Opéra de Paris
Notre Dame de Paris
Roland Petit
08/07/2014
Ballet du Capitole
Pâques Russes
12/04/2014
Ballet du Capitole
Bach Suites
30/01, 02/02/2014
Opéra de Paris
Le Parc
11/12/2013
Ballet du Capitole
Dans les pas de Noureev
28 et 30/11/2013
Ballet du Capitole
La Bête et la Belle
24 et 27/10/2013
VM Compagnie
Kafka et la poupée
voyageuse
Saint-Orens, Léguevin
11 au 18/10/2013
Théâtre de Chaillot
Light - Maurice Béjart
06/06/2013
Ballet du Capitole
Le Corsaire - Kader Belarbi
16, 17 et 18/05/2013
Ballet du Capitole
Napoli/La Fille mal gardée
28 et 29/03/2013
Ballet du Capitole
Rythmes de danse
22/02/2013
 

 

Danse/ Odyssud-Blagnac –Monsieur de Pourceaugnac – Molière et Lully – 27 janvier 2018 (15 h)
     
CRITIQUE

Une comédie douce-amère

Rarement à l’affiche, la comédie-ballet Monsieur de Pourceaugnac, signée Molière et Lully, créée par la troupe de Molière « pour le divertissement du Roi » le 6 octobre 1669 à Chambord, n’est pas nécessairement la pièce la plus affichée de notre cher Jean-Baptiste Poquelin. Loin s’en faut d’ailleurs. Pour la petite histoire, cette pièce fut donnée par trois fois au Théâtre du Capitole entre 1786 et 1788. Il n’est rien de dire combien cette nouvelle production, qui circule en France depuis fin 2015 lui donne un coup de jeune extraordinaire. La mise en scène de Clément Hervieu-Léger, pensionnaire de la Comédie française, y est pour beaucoup.



- Photo Brigitte Enguerand -

En effet, cet homme de théâtre situe l’action en 1950. Certes quelques répliques paraissent décalées mais dans la véritable furia comica qui s’empare du plateau, et du public, elles ajoutent à l’impression de folle journée qui s’empare de la représentation donnée sans entracte.
Et pourtant nous avons à faire là à l’une des pièces les plus sombres et les plus cyniques de l’auteur du Misanthrope. En deux mots, un hobereau de province, un limougeaud, débarque à Paris pour rencontrer sa fiancée dans le cadre d’un mariage arrangé et, pour ne pas le dire, d’intérêt. C’est Monsieur de Pourceaugnac. Or, la belle a déjà un amant avec lequel elle compte bien faire sa vie, malgré la tutelle paternelle. Voici donc une équipe de joyeux drilles, sous la conduite de Sbrigani, ici des ragazzi de la pire espèce, qui se met en devoir de faire échouer ce mariage.



- Photo Brigitte Enguerand -

Tout sera bon pour conduire ce pauvre Monsieur de Pourceaugnac au bord de l’enfer. Il ne lui restera d’ailleurs pas d’autre choix que de s’enfuir déguisé en femme… Il faut dire qu’entre temps il aura été plutôt malmené par des médecins, un apothicaire, de fausses épouses, des soldats, des avocats, etc. Tout ce petit monde étant bien sûr des usurpateurs et se travestissant dans la plus pure tradition moliéresque. A vrai dire, difficile de reprendre sa respiration entre deux fous-rires. Au sein d’une distribution au cordeau, il convient tout de même de souligner la performance de Daniel San Pedro, Sbrigani étincelant de malice et d’à-propos, étourdissant en… torero ! Sans oublier Gilles Privat, Monsieur de Pourceaugnac digne et pathétique à la fois. Sur scène également, car il s’agit d’une comédie-ballet, rien moins que dix musiciens des Arts Florissants sous la direction, depuis son clavecin, de Paolo Zanzu. Des musiciens-comédiens-chanteurs participent aussi à cette image de troupe chère à Molière et à son Illustre Théâtre. Et c’est formidable. De nombreux rappels sont venus saluer une performance que le public n’est pas près d’oublier.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 30 janvier 2018

 

infos
 
Renseignements et réservations :

http://www.odyssud.com/

billetterie@odyssud.com
 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2017-2018
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index