www.classicToulouse.com
Annonces
 
Clefs de Saint-Pierre
Entrez dans la danse
20/11/2017
Arts Renaissants
Le Banquet Céleste
Damien Guillon
22/11/2017
 
Critiques
 
Orchestre de Chambre
de Toulouse
Gilles Colliard, violon et
direction, Anne Gaurier,
viole de gambe
16/11/2017
Chœur les éléments
Bach & pochette surprise
Odyssud
13/11/2017
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Saint-Pétersbourg
Yuri Temirkanov, dir.
10/11/2017
Toulouse Wind Orchestra
Dylan Corlay, direction
Félix Dervaux, cor
27/10/2017
Grands Interprètes
Il Giardino Armonico
Giovanni Antonini, dir.
Isabelle Faust, violon
20/10/2017
Les Sacqueboutiers
Pôle des Arts Baroques
Siglo de Oro
19/10/2017
Les Sacqueboutiers
Danza Alta
Cintegabelle
14/10/2017
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, dir.
Wayne Marshall, orgue
13/10/2017
Grands Interprètes
Orchestre national de
France
Emmanuel Krivine, dir.
Martha Argerich, piano
07/10/2017
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Richard Goode, piano
05/10/2017
Clefs de Saint-Pierre
Confins du romantisme
02/10/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Elisabeth Leonskaja, piano
20/09/2017
Dialogues aux Carmélites
Rien n'est bon que d'aimer
03/09/2017
Dialogues aux Carmélites
La note bleue
27/08/2017
Chœur Les éléments
Iberia
26/06/2017
Grands Interprètes
Juan Diego Flórez, ténor
Vincenzo Scalera, piano
19/06/2017
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Adam Laloum, piano
16/06/2017
Orchestre du Capitole
Gustavo Gimeno, dir.
Adrien La Marca, alto
09/06/2017
Association Gabriel Fauré
Traversée lyrique en
Amérique latine
Compagnie Opér'Azul
08/06/2017
Orchestre du Capitole
Antonello Manacorda, dir.
Alexandra Conunova,
violon
02/06/2017
Orchestre du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Karine Deshayes, alto
Chœur du Capitole
Chœur Les Eclats
27/05/2017
Grands Interprètes
Renaud Capuçon, violon
Nicholas Angelich, piano
23/05/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Marianne Crebassa, mezzo
19/05/2017
Clefs de Saint-Pierre
Portrait de groupe
15/05/2017
Grands Interprètes
Nelson Freire, piano
15/05/2017
Arts Renaissants
Ensemble Pulcinella
26/04/2017
Grands Interprètes
Martha Argerich
Stephen Kovacevich
pianos
24/04/2017
La Dame d'Aragon
Orchestre Symphonique
du Royaume d'Aragon
Ricardo Casero, dir.
21/04/2017
À bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Fantaisie et variations
autour de The Fairy Queen
20/04/2017
Grands Interprètes
Filarmonica Teatro Regio
Torino
Gianandrea Noseda, dir.
Betrand Chamayou, piano
18/04/2017
 
 

 

Concerts/ Toulouse Wind Orchestra / Dylan Corlay, direction,
Félix Dervaux, cor - 27 octobre 2017
     

CRITIQUE

Les vents du succès

En représentation à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines les 27 et 28 octobre, le Toulouse Wind Orchestra perpétue une belle tradition anglo-saxonne qui consiste à animer la vie musicale des régions. Les musiciens qui le composent viennent d’horizons divers. Placés sous la direction de Dylan Corlay et en compagnie d’un soliste prestigieux, le corniste Félix Dervaux, ils ont démontré une fois de plus la grande qualité de leur travail musical. Un travail acclamé par un auditorium bondé et ravi.

Fondé afin de fédérer les talents toulousains (et ils sont nombreux) en matière de pratique musicale « populaire » au sens noble du terme, le Toulouse Wind Orchestra (ou TWO), est un véritable orchestre symphonique d’instruments à vent auxquels se joignent les pupitres de violoncelles et de contrebasses. Il rassemble ainsi des membres d’orchestres prestigieux tels que l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre national du Capitole de Toulouse ou l’Orchestre National de Lyon, mais également des musiciens d’orchestres militaires (Musique des Parachutistes de Balma, Musique des Forces Aériennes de Bordeaux, Garde Républicaine), des enseignants de conservatoires et écoles de musique ou encore des musiciens s’illustrant sur les grandes scènes de musique actuelle en France ou à l’étranger. Aux côtés de ces musiciens expérimentés, des jeunes issus du CRR de Toulouse ou actuellement étudiants dans des Conservatoires français et étrangers ou encore à l’Orchestre Français des Jeunes, partagent la scène pour former un orchestre multigénérationnel, véritable source d’expériences. Il faut en outre souligner que tous les membres de l’ensemble sont des bénévoles.



Le Toulouse Wind Orchestra, dirigé par Dylan Corlay, à l'auditorium
Saint-Pierre des Cuisines - Photo Classictoulouse -

Le TWO a conçu pour ces deux concerts un programme original, susceptible d’attirer un jeune public, et astucieusement complété par un spectacle animé par un musicien-magicien, Augustin Humeau. Un spectacle dans lequel la magie se glisse habilement au sein même de la musique.
Ce qui frappe immédiatement à l’écoute de cet ensemble impressionnant de quelques quatre-vingt musiciens, ce sont le bel équilibre sonore, la précision du jeu, le déploiement joyeux des couleurs. Les indéniables qualités individuelles des solistes se fondent en outre dans un ensemble d’une belle homogénéité.
L’Apprenti Sorcier, célèbre poème symphonique de Paul Dukas inspiré par la ballade homonyme Der Zauberlehrling de Goethe, ouvre la soirée sur une surprise. Le magicien apparaît en pleine exécution, muni de l’indispensable balai. Non seulement il commente la musique mais il l’interrompt, la fait reprendre, l’accélère, la ralentit. Le chef et les musiciens deviennent ses otages ! Un véritable concert-spectacle bourré d’idées et d’astuces. La trajectoire dramatique de l’œuvre (jouée ici dans l’arrangement pour ensemble à vent de M. Hinsley) prend un relief saisissant.
En guise d’intermède entre les œuvres, le magicien réalise en outre quelques tours de cartes ou de divination du type « mentaliste », impliquant systématiquement quelques spectateurs.



Le magicien Augustin Humeaux et le chef d'orchestre Dylan Corlay
- Photo Classictoulouse -

Félix Dervaux, grand musicien, lauréat de plusieurs concours internationaux (dont le prestigieux Concours International de l’ARD de Munich), est ensuite le soliste du très rare concerto pour cor et orchestre du compositeur russe Reinhold Glière (daté de 1951) dans l’arrangement de T. Cheseaux. Ancien cor solo de l’Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam, Félix Dervaux joue un instrument particulier, le cor viennois qui, par l'enroulement de son tube, s’avère proche du cor naturel. Réputé délicat à jouer (certains l’appellent « la boîte à pains » !), il ne pose apparemment aucun problème au soliste de la soirée qui en tire les sonorités les plus raffinées, une justesse absolue et une vélocité impressionnante. Admirablement soutenu par l’orchestre, il anime cette œuvre avec une musicalité suave, un sens aigu des nuances et une virtuosité qui ne devient pas une fin en soi. Le pianissimo en sourdine qui conclut l’Andante central donne le frisson. Eclat et finesse caractérisent sa brillante interprétation. Son succès est tel qu’il doit bisser la coda du mouvement final du concerto.



Le corniste Félix Dervaux, soliste du concerto de Glière - Photo Classictoulouse -

Une autre partition rare, néanmoins familière des ensembles d’instruments à vent, complète ce programme. Il s’agit de la suite symphonique « Pinocchio » du compositeur espagnol, Ferrer Ferran, né en 1966. Tout le monde connaît Les Aventures de Pinocchio, de l’écrivain italien, Carlo Collodi, un classique de la littérature pour enfants et de la littérature italienne du XIXe siècle. Ferrer Ferran l’a mis en musique sous la forme d’une suite en quatre mouvements (I. Pinocchio, Geppetto et le Grillon-qui-parle – II. La fée Turquoise – III. Le champ des miracles – IV. Le pays des jouets/Le terrible requin/Pinocchio devient un petit garçon). Les péripéties du pantin de bois sont habilement illustrées par une musique tour à tour dramatique, intense, passionnée, douce, effervescente, une musique colorée, une musique d’images. Les musiciens du TWO, dirigés avec précision mais aussi avec une souplesse admirable par Dylan Corday se surpassent. Le rutilant brio du premier mouvement, le lyrisme touchant du deuxième, le rythme implacable du troisième et les contrastes radicaux du quatrième brossent un tableau saisissant de cette pièce particulièrement originale.
Un grand bravo à cet ensemble dont il faut saluer la belle récompense obtenue récemment. En effet, le 29 juillet dernier, au plus prestigieux concours international d’ensembles à vent organisé tous les quatre ans au Pays-Bas, le World Music Contest de Kerkrade, le TWO a obtenu un brillant 3ème prix. A l’évidence une récompense largement méritée !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 28 octobre 2017

 

infos
 


Renseignements détaillés et réservations au :


http://www.toulousewind
orchestra.com/

 

Programme des concerts donnés les 27 et 28 octobre 2017 à 20 h 30 à l'auditorium Saint-Pierre des Cuisines

* P. Dukas

- L'Apprenti sorcier

* R. Glière

- Concerto pour cor et orchestre

* F. Ferran

- Suite symphonique "Pinocchio"

 

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2017-2018
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index