www.classicToulouse.com
Annonces
 
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Star Wars
19 et 20/12/2018
La Saison Bleue
Edition 2018-2019
Rencontres musicales
de Nailloux
28/09 au 15/12/2018
 
Critiques
 
Les Arts Renaissants
La Chapelle Rhénane
Benoît Haller, direction
12/12/2018
Grands Interprètes
Evan Hugues, chant
Hélio Vida, piano

10/12/2018
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
Akiko Suwanai, violon
08/12/2018
Clefs de Saint-Pierre
"Demain dès l'aube"
03/12/2018
Grands Interprètes
Maria João Pires et Lilit
Grigoryan, pianos

29/11/2018
Musique au Palais
Edition 2018
24 et 25/11/2018
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio-France
Mikko Franck, direction
Khatia et Gvantsa
Buniatishvili, pianos

24/11/2018
Orchestre du Capitole
David Fray, dir. et piano
Audrey Vigoureux,
Emmanuel Christien,
Jacques Rouvier, pianos
23/11/2018
Les Sacqueboutiers
Théâtre du Capitole
Voyage musical
en Nouvelle Espagne
23/11/2018
Les Arts Renaissants
Il delirio fantastico
Vincent Bernhardt, dir.
Laureen Stoulig, soprano
14/11/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Dénes Várjon, piano
09/11/2018
Grands Interprètes
Il Pomo d'Oro
Maxim Emelyanychev, dir.
Serse, G. F. Haendel
07/11/2018
Quatuor Alizé
04/11/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Edgar Moreau, violoncelle
03/11/2018
Orchestre du Capitole
Michael Sanderling, dir.
Nicola Benedetti, violon
27/10/2018
Toulouse Wind Orchestra
Mathieu Romano, direction
Alexandre Gattet, hautbois
26/10/2018
Orchestre du Capitole
Rinaldo Alessandrini, dir.
Julien Martineau,
mandoline
20/10/2018
La Dame d'Aragon
Mozart, Pélerin de l'Infini
15/10/2018
Orchestre du Capitole
Wayne Marshall, direction
Soirée Bernstein
12/10/2018
Clefs de Saint-Pierre
Soirée Brahms
08/10/2018
Toulouse Guitare
Marcin Dylla - Boris Paul
05/10/2018
Rendez-vous musical
Vincent Jockin
02/10/2018
Dialogue aux Carmélites
Le voyage à Lübeck
23/09/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Denis Kozhukhin, piano
21 et 22/09/2018
Dialogue aux Carmélites
Mūza Rubackytė, piano
Régis Goudot, récitant
26/08/2018
Les Sacqueboutiers
Le Roman de Jaufre
Festival Elizik, Narbonne
11/07/2018
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté
09/07/2018
Dialogue aux Carmélites
Amanda Favier, violon
François Castang, récitant
08/07/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Chiu-Jan Ying, violon
02/07/2018
Orchestre du Capitole
Enrique Mazzola, direction
Edgar Moreau, violoncelle
22/06/2018
Orchestre du Capitole
Long Yu, direction
Chad Hoopes, violon
16/06/2018
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe,
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Lisa Batiashvili, violon
15/06/2018
 
 

 

Concerts/ Les Sacqueboutiers, Voyage musical en Nouvelle Espagne
Théâtre du Capitole - 23 novembre 2018
     
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Nouvelle Espagne : le fascinant voyage
des Sacqueboutiers

Le 23 novembre dernier, le Théâtre du Capitole invitait Les Sacqueboutiers, ce bel ensemble de cuivres anciens de Toulouse qui parcourt le monde avec succès. Les musiciens avaient invité le grand acteur, pédagogue et directeur de grandes institutions, Daniel Mesguich, à partager un véritable spectacle musical et historique imaginé autour de la conquête de la Nouvelle Espagne par les troupes de Fernando Cortés. Un grand concert-lecture attendait ainsi le public curieux du temple lyrique toulousain.

On connait l’action originale menée depuis plus de quarante ans par l’ensemble Les Sacqueboutiers. Redécouvrir les cuivres anciens, réinventer une technique de jeu, reconsidérer le répertoire, l’exhumer le plus souvent, constituent le pain quotidien de ces pionniers. Ils ont, une fois encore, frappé fort dans le domaine de la découverte. A l’issue d’une recherche méthodique et passionnée, menée notamment par Philippe Canguilhem, musicologue et musicien de l’ensemble, les traces musicales et historiques de cette conquête de la Nouvelle Espagne (du Honduras au Mexique) ont pu être reconstituées. Le spectacle ainsi élaboré alterne pièces musicales et récits fantastiques de ce « choc de la conquête ». Les œuvres musicales du programme sont issues du métissage méso-américain. C’est le cas des œuvres de Gaspar Fernandes (v. 1565-1629), compositeur d’origine portugaise dont l’essentiel de son œuvre, le «  Cancionero de Gaspar Fernandes », a été retrouvé dans les archives de la bibliothèque d’Oaxaca. Parmi les autres œuvres de ce programme, on relève les pièces extraites des manuscrits de Santa Eulalia, et qui sont ici entendues pour la première fois en concert.



Musiciens et chanteurs de l'ensemble de cuivres anciens Les Sacqueboutiers
- Photo Classictoulouse -

L’ensemble des récits inédits, récemment redécouverts, constituent une sorte de fil rouge du spectacle. Il balise et structure cet itinéraire historico-musical. Les textes, parfois poétiques, parfois cruels, parfois humoristiques, alternent les points de vue : tantôt empruntés à des conquistadores compagnons de Cortés, ils sont également tirés des chroniques indiennes qui ont raconté l’arrivée des Espagnols et l’incompréhension qui en a résulté. Le dernier texte, signé Antonin Arthaud en 1936, apporte une vision « contemporaine » étonnante de ces conflits de civilisation. C’est donc à Daniel Mesguich qu’est confiée cette fonction essentielle du récit de cette rencontre entre deux civilisations qui se découvrent, s’observent, se combattent. De sa voix intense et riche, il déroule la progression de cette conquête avec un sens aigu des situations. Sans en rajouter en aucune façon, il ménage les surprises, expose les faits sans emphase. Il est capable de décrire les pires horreurs, les pires supplices de cette épopée, sans en exagérer l’expression. Quelques situations cocasses apportent fort heureusement, leur lot de détente. On apprend beaucoup à l’écouter !



Daniel Mesguich sur la scène duThéâtre du Capitole, aux côtés des musiciens de l'ensemble Les Sacqueboutiers - Photo Classictoulouse -

Les musiciens réunis pour ce programme constituent le noyau dur de l’ensemble Les Sacqueboutiers. Aux côtés des deux directeurs artistiques, Jean-Pierre Canihac, cornet à bouquin, et Daniel Lassalle, sacqueboute, on retrouve Philippe Canguilhem à la chalemie (ancêtre du hautbois), Laurent Le Chenadec à la doulciane (ancêtre du basson), Florent Tisseyre, aux percussions, Yasuko Uyama-Bouvard, à l’orgue positif, et Eduardo Ergüez, à la guitare. Tout au long de cet itinéraire musical, la virtuosité naturelle et sans ostentation des musiciens le dispute à la musicalité, au déploiement de couleurs inattendues, de rythmes complexes, hérités aussi bien de l’origine hispanique des partitions que de leur enrichissement au contact des civilisations découvertes.
Quatre chanteurs, issus en majorité de la culture hispanique, animent une partie vocale d’une impressionnante vitalité. La soprano argentine Adriana Fernandez, compagne de route de l’ensemble, illumine ses interventions de sa fraîcheur vocale. L’alto basque espagnol David Sagastume projette son beau timbre chaleureux, alors que le ténor, espagnol lui aussi, Victor Sordo, déploie une voix d’une belle fluidité. La basse Daniele Carnovich, d’origine italienne, apporte le « creux » qui convient à ce quatuor vocal si intensément en situation. L’équilibre entre instrument et chant se révèle parfait dans l’acoustique de ce Théâtre du Capitole, temple lyrique conçu pour la voix.



Les chanteurs solistes de ce programme. De gauche à droite : Daniele Carnovich, basse, Victor Sordo, ténor, David Sagastume, alto, Adriana Fernandez, soprano
- Photo Classictoulouse -

La continuité qui se manifeste entre les récits et les pièces musicales, parfaitement imbriqués, assure l’unité du spectacle, chaque élément paraissant comme le commentaire de ce qui précède ou de ce qui suit. Cette continuité est néanmoins interrompue à deux reprises par les applaudissements enthousiastes du public. C’est d’abord à la suite de l’irrésistible Guaracha « Ay Que Me Abrazo » de Juan Garcia de Zéspedes, sorte de chanson satirique et burlesque ponctuée de « Ay » suggestifs… Et puis, à l’opposé, les applaudissements saluent également la performance soliste du guitariste Eduardo Ergüez, brillamment soutenu par la percussion de Florent Tisseyre dans le Jacaras, de Gaspar Sanz, moment de magie intense.
Aux pièces qui projettent une ombre douloureuse sur les descriptions des incroyables cruautés qui balisent cette conquête, s’opposent les anecdotes les plus risibles. Un reflet étonnant des activités humaines.
L’accueil chaleureux d’un public largement conquis, appelle un bis que musiciens et chanteurs puisent dans un répertoire voisin. La pièce la plus joyeuse du programme El Fuego, porté et enregistré par Les Sacqueboutiers, conclut cette soirée hors norme. On apprend à ce propos que ce programme sur la Nouvelle Espagne fera très prochainement l’objet de l’enregistrement d’un album CD. En outre, la saison prochaine du Théâtre du Capitole accueillera trois autres spectacles de l’ensemble toulousain. Une perspective de bel augure !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 26 novembre 2018

 

infos
 

Renseignements et réservations :

Les Sacqueboutiers

Téléphone :

05 61 13 00 18

Théâtre du Capitole:

www.theatreducapitole.fr

Téléphone :

05 61 63 13 13


Service billetterie téléphonique :

Du lundi au samedi de 10h à 13h et et de 14h à 17h45.

service.location@
capitole.toulouse.fr

 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index