www.classicToulouse.com
Annonces
 
Dialogue aux Carmélites
Saison 2018
09/06 au 23/09/2018
Dialogue aux Carmélites
Le voyage à Lübeck
23/09/2018
Rendez-vous musical
Vincent Jockin
02/10/2018
Gospel - Jeane Manson
02/10/2018
 
Critiques
 
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Denis Kozhukhin, piano
21 et 22/09/2018
Dialogue aux Carmélites
Mūza Rubackytė, piano
Régis Goudot, récitant
26/08/2018
Les Sacqueboutiers
Le Roman de Jaufre
Festival Elizik, Narbonne
11/07/2018
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté
09/07/2018
Dialogue aux Carmélites
Amanda Favier, violon
François Castang, récitant
08/07/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Chiu-Jan Ying, violon
02/07/2018
Orchestre du Capitole
Enrique Mazzola, direction
Edgar Moreau, violoncelle
22/06/2018
Orchestre du Capitole
Long Yu, direction
Chad Hoopes, violon
16/06/2018
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe,
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Lisa Batiashvili, violon
15/06/2018
Les Sacqueboutiers
Gwendolyn Toth, orgue
13/06/2018
Les Sacqueboutiers
Jean Tubéry, cornetto
Gwendolyn Toth, orgue
12/06/2018
Dialogue aux Carmélites
Clara Cernat, violon
Thierry Huillet, piano
Luc Ferry, philosophe
10/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orféon Donostiarra
08/06/2018
Grands Interprètes
Grigory Sokolov, piano
04/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Nicholas Angelich, piano
02/06/2018
Orchestre du Capitole
Marcelo Lehninger, dir.
Guillaume Vincent, piano
26/05/2018
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
18/05/2018
Orchestre du Capitole
Clemens Schuldt, direction
Baiba Skride, violon
12/05/2018
Orchestre du Capitole
Bruno Mantovani, direction
Roger Muraro, piano
05/05/2018
Grands Interprètes
Thibaut Garcia, guitare
03/05/2018
Clefs de Saint-Pierre
Elégance Française
30/04/2018
Orchestre du Capitole
Stanislav Kochanovsky,
direction
Sergey Khachatryan,
violon
20/04/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
14/04/2018
Toulouse Wind Orchestra
Alexandre Jung, direction
Sophie Dartigalongue,
basson
13/04/2018
Arts Renaissants
Quintette à cordes de
Berlin
11/04/2018
Les Sacqueboutiers
Choeur de l'Université
Jean-Jaurès
Palladia Tolosa
08 et 10/04/2018
Orchestre d'Harmonie
de Quint-Fonsegrives
David Minetti, direction
09/04/2018
Orchestre du Capitole
Jeff Mills, Lost in Space
Christophe Mangou, dir.
05, 06, 07/04/2018
 
 

 

Concerts/ Les Sacqueboutiers, Ensemble de cuivres anciens de Toulouse
Jean Tubéry, cornetto, Gwendolyn Toth, orgue - 12 juin 2018
     

CRITIQUE

L’Hommage vénitien à Pierre Tubéry

Le 12 juin dernier, l’ensemble toulousain de cuivres anciens Les Sacqueboutiers invitait, le cornettiste, flûtiste et fondateur de l’ensemble La Fenice, Jean Tubéry, pour un concert caritatif au profit de l’Association Solidarité Ressources Santé, fondée par son père Pierre. Un programme festif, stimulant, imaginatif de musiques vénitiennes de la Renaissance rendait ainsi hommage au médecin altruiste que fut Pierre Tubéry disparu le 25 janvier 2017.

La Basilique Saint-Sernin accueille donc ce soir-là, aux côtés des bénévoles de l’Association Solidarité Ressources Santé, l’ensemble Les Sacqueboutiers, rejoint par quelques étudiants du Pôle des Arts Baroques du Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse, pôle qu’animent précisément les musiciens de l’ensemble. L’invité d’honneur, Jean Tubéry, très lié aux fondateurs des Sacqueboutiers, s’associe tout naturellement à eux. Les pièces à chœurs multiples bénéficient en outre de la direction du co-fondateur de l’ensemble toulousain, Jean-Pierre Mathieu.
Une autre invitée importante, l’organiste américaine Gwendolyn Toth fait résonner le grand orgue Cavaillé-Coll de la Basilique en ouverture de chaque partie de ce concert hors norme.



Jean Tubéry entouré des musiciens de l'ensemble de cuivres anciens de Toulouse,
Les Sacqueboutiers - Photo Catherine Ulmet -
La soirée débute par une intervention particulièrement impressionnante des musiciens massés au fond de la nef et qui entonnent une traditionnelle Intrada, ici signée Alexandre Orologio. Brillante introduction à ce programme musical consacré aux fastes de la Venise des doges à la fin de la Renaissance. Tout au long de la soirée, une quinzaine de musiciens se relaient ainsi pour cette célébration d’une effervescence musicale dominée par les compositions de Giovanni Gabrieli et de ses contemporains. En particulier, quelques œuvres instrumentales, baptisées Canzone, à plusieurs "chœurs", inspirées par la disposition spécifique de la basilique St-Marc de Venise bénéficient d’une belle spatialisation parfaitement bien adaptée à l’architecture de cette autre basilique, toulousaine celle-là !
Après l’hommage rendu à Pierre Tubéry par la responsable de l’Association Solidarité Ressources Santé, c’est au grand orgue Cavaillé-Coll d’ouvrir les festivités sur une Canzon Decimi toni de Giovanni Gabrieli, dont les multiples couleurs sont brillamment exploitées par Gwendolyn Toth.

Le cornettiste et flûtiste Jean Tubéry, ici au cornet à bouquin
- Photo Catherine Ulmet -
O
La Canzon septimi & octavi toni a 12, du même Gabrieli, qui répartit les musiciens en trois "chœurs" de quatre, donne le vertige. Les appels, les réponses fusent comme des paroles. Trois violons, quatre cornets à bouquins, quatre sacqueboutes, le basson et l’orgue positif se partagent ces répliques colorées. Pas moins de quatre de ces éblouissantes Canzone balisent le parcours à travers la richesse vénitienne, chacune agrémentée de sa propre répartition instrumentale. Mais Gabrieli brille également par ses pièces conçues pour des effectifs plus réduits. Ainsi La Spiritata et la Sonata XXI associe trois violons à la basse continue tenue par le clavecin, ou l’orgue, et le basson. Le Ricercar d’organo se cantonne au seul orgue positif tenu par Yasuko Uyama-Bouvard. C’est donc à une exploration raffinée de l’art du compositeur le plus célèbre de cette période (avec Claudio Monteverdi) que nous convient les musiciens.

Néanmoins, d’autres créateurs de cette époque témoignent de son incroyable richesse. Andrea Falconiero et sa Corrente l’Avellina instaure un dialogue réjouissant entre la flûte virtuose de Jean Tubéry et la basse continue. Les quatre sacqueboutes s’associent dans la pièce magistrale de Giovanni Martino Cesare, La Bavara, alors que la Sonata a 4 de Giovanni Battista Riccio mêle violons et cuivres. Le seul compositeur français qui figure au programme, Charles Racquet, illustre les liens qui existaient dans toute l’Europe éclairée par l’art vénitien. Il s’agit de sa Fantaisie, somptueusement jouée au grand orgue de la basilique. Parmi les pièces originales offertes en deuxième partie, on admire les échanges entre le cornet à bouquin et les trois violons d’une étonnante partition de Francesco Rognoni d’après Palestrina et intitulée « Pulchra es amica mea » que Jean Tubéry commente et joue avec une touchante sensibilité.



Les Sacqueboutiers entourant l'organiste américiane Gewendolyn Toth
- Photo Catherine Ulmet -

Autre stupéfiant dialogue, celui de la Canzon in eco de Cesare. En écho au cornet de Jean-Pierre Canihac, seul sur scène avec le continuo, répondent en coulisse deux autres cornets : un instant magique et raffiné, hors du temps, émouvant de simplicité. Enfin saluons l’incroyable Passamezzo de Martino Pesenti qui se présente comme une compétition implacable entre la flûte à bec de Jean Tubéry et le basson follement volubile de Laurent Le Chenadec. Comme l’indique Jean Tubéry avec un irrésistible sérieux, cette pièce ressemble à un combat de virtuosité en trois étapes dont on se demande « qui en sortira… indemne ». Un grand bravo à Laurent Le Chenadec pour cette spectaculaire performance qui suit en outre sa participation, tout au long du concert, au continuo avec sa complice aux claviers, la fidèle Yasuko Uyama-Bouvard.
Le rappel insistant du public ramène dans le chœur de la basilique Jean Tubéry qui rend un hommage émouvant à son père en jouant, sur son cornet muet (instrument d’une déconcertante simplicité de structure) La soave melodia initialement écrite pour violon. Un long silence prolonge cette pièce touchante qui conclut ce bel événement musical et caritatif.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 14 mai 2018

 

infos
 

Lieu du concert du 12 juin 2018 à 20 h 30 :

- Basilique Saint-Sernin de Toulouse

Tarif unique 20 euros, gratuit pour les moins de 12 ans

Contacts

Association Solidarité Ressources Santé

www.solidaritemalades.fr

solidaritemalades
@wanadoo.fr


05 34 25 94 60

 

Programme du concert donné le 12 juin 2018
à 20 h 30 à la Basilique Saint-Sernin de Toulouse


* A. Orologio
- Intrada

* G. Gabrieli
- Canzon Decimi toni, grand-orgue
- Canzon septimi & octavi toni a 12
- La Spiritata

* A. Falconiero
- Corrente l’Avellina

* G. M. Cesare
- La Bavara

* G. B. Riccio
- Sonata a 4

* G. Gabrieli
- Ricercar d’organo (orgue positif)
- Canzon noni toni a 12

* Ch. Racquet
- Fantaisie, grand-orgue

* F. Rognoni, d'après Palestrina
- Pulchra es amica mea

* G. M. Cesare
- Canzon in eco

* G. Gabrieli
- Sonata XXI a 3 violini
- Canzon XVI a 12

* M. Pesenti
- Passamezzo

* G. Gabrieli
- Canzon XVII a 12


 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index