www.classicToulouse.com
Annonces
 
Dialogue aux Carmélites
Saison 2018
09/06 au 23/09/2018
Dialogue aux Carmélites
Le voyage à Lübeck
23/09/2018
Rendez-vous musical
Vincent Jockin
02/10/2018
Gospel - Jeane Manson
02/10/2018
 
Critiques
 
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Denis Kozhukhin, piano
21 et 22/09/2018
Dialogue aux Carmélites
Mūza Rubackytė, piano
Régis Goudot, récitant
26/08/2018
Les Sacqueboutiers
Le Roman de Jaufre
Festival Elizik, Narbonne
11/07/2018
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté
09/07/2018
Dialogue aux Carmélites
Amanda Favier, violon
François Castang, récitant
08/07/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Chiu-Jan Ying, violon
02/07/2018
Orchestre du Capitole
Enrique Mazzola, direction
Edgar Moreau, violoncelle
22/06/2018
Orchestre du Capitole
Long Yu, direction
Chad Hoopes, violon
16/06/2018
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe,
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Lisa Batiashvili, violon
15/06/2018
Les Sacqueboutiers
Gwendolyn Toth, orgue
13/06/2018
Les Sacqueboutiers
Jean Tubéry, cornetto
Gwendolyn Toth, orgue
12/06/2018
Dialogue aux Carmélites
Clara Cernat, violon
Thierry Huillet, piano
Luc Ferry, philosophe
10/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orféon Donostiarra
08/06/2018
Grands Interprètes
Grigory Sokolov, piano
04/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Nicholas Angelich, piano
02/06/2018
Orchestre du Capitole
Marcelo Lehninger, dir.
Guillaume Vincent, piano
26/05/2018
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
18/05/2018
Orchestre du Capitole
Clemens Schuldt, direction
Baiba Skride, violon
12/05/2018
Orchestre du Capitole
Bruno Mantovani, direction
Roger Muraro, piano
05/05/2018
Grands Interprètes
Thibaut Garcia, guitare
03/05/2018
Clefs de Saint-Pierre
Elégance Française
30/04/2018
Orchestre du Capitole
Stanislav Kochanovsky,
direction
Sergey Khachatryan,
violon
20/04/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
14/04/2018
Toulouse Wind Orchestra
Alexandre Jung, direction
Sophie Dartigalongue,
basson
13/04/2018
Arts Renaissants
Quintette à cordes de
Berlin
11/04/2018
Les Sacqueboutiers
Choeur de l'Université
Jean-Jaurès
Palladia Tolosa
08 et 10/04/2018
Orchestre d'Harmonie
de Quint-Fonsegrives
David Minetti, direction
09/04/2018
Orchestre du Capitole
Jeff Mills, Lost in Space
Christophe Mangou, dir.
05, 06, 07/04/2018
 
 

 

Concerts/ Les Sacqueboutiers, Ensemble de cuivres anciens de Toulouse
Gwendolyn Toth, orgue - 13 juin 2018
     

CRITIQUE

Le voyage au gré de l’orgue

Dans le cadre des concerts d’orgue donnés les mercredis dans l’église-musée des Augustins, l’invitée du 13 juin dernier était la grande musicienne américaine Gwendolyn Toth. L’ensemble toulousain de cuivres anciens Les Sacqueboutiers, qui a noué des liens musicaux fructueux avec elle, est à l’origine de cette invitation. Reconnue comme l'une des plus grandes musiciennes américaines jouant des instruments anciens à clavier, Gwendolyn Toth joue aussi bien de  l'orgue, du clavecin que du pianoforte. "Ses compétences d'interprétation sont sensibles et intelligentes, et elle a clairement un don pour la conceptualisation du programme." - The New York Times.



L'organiste américaine Gwendolyn Toth entre Jean-Pierre Canihac et Daniel Lassalle,
aux claviers de l'orgue Ahrend - Photo Classictoulouse -

Le 12 juin, elle participait déjà au concert donné en la basilique Saint-Sernin par Les Sacqueboutiers au bénéfice de l’Association Solidarité Ressources Santé. Elle jouait alors le Cavaillé-Coll de la basilique. Cette fois, elle fait connaissance avec le bel instrument de Jürgen Ahrend. Rappelons que c’est sous l’impulsion de Xavier Darasse (grand organiste et compositeur toulousain), avec la complicité de Denis Milhau (à l’époque conservateur du musée des Augustins), et le soutien de la Ville de Toulouse, que naît en 1981, l’idée d’un nouvel orgue dans l’église du Musée. Le facteur allemand Jürgen Ahrend y créa alors un instrument s’inspirant des dispositifs baroques de l’Allemagne du Nord. Cet orgue, racé et lumineux, se distingue par un son particulièrement clair, et une esthétique très polyphonique malgré la grande acoustique de l’église.
Pour le programme de son concert du 13 juin, Gwendolyn Toth choisit un programme qui réunit des œuvres de compositeurs antérieurs à Bach. Elle a également souhaité que Les Sacqueboutiers s’associent à elle. On assiste alors à une succession chronologique particulièrement significative de pièces majoritairement allemandes, que Jean-Pierre-Canihac, au cornet à bouquin, et Daniel Lassalle, à la sacqueboute balisent par trois partitions caractéristiques de l’art italien de la Renaissance.



L'orgue Ahrend de l'église-musée des Augustins - Photo Michel Roubinet -

S’ouvrant sur la Canzon seconda de 1597 de l’incontournable Giovanni Gabrieli, dans laquelle les cuivres dialoguent avec l’orgue, ce voyage musical à travers les siècles remonte au 15ème siècle avec Ascensus-cum descensu, extrait du livre d’orgue de Buxheim, de Conrad Paumann. Une succession de couplets aux harmonies « primitives » d’une étrange beauté. Deux pièces anonymes du 16ème siècle s’opposent : Maria zart, d’une douceur angélique, et Tandernack, d’après Paul Hofhaimer, animé comme une danse.
Après une nouvelle incursion italienne très brillante en compagnie de La Bianchina de Girolamo Frescobaldi, qui intègre cornet et sacqueboute, l’organiste entonne le beau choral du 17ème siècle « Erbarm dich meiner, o Herre Gott » de Heinrich Scheidemann. Une profonde méditation pour laquelle la musicienne trouve les plus intimes registrations. Du même compositeur, Englische Mascarada oder Juden Tanz joue sur la grâce et la légèreté de la danse.
La dernière pièce pour orgue seul est à couper le souffle. La Fantaisie de Charles Racquet, éditée par l’érudit, mathématicien et philosophe français Marin Mersenne, évoque une sublime montée vers la lumière. Gwendolyn Toth construit ainsi un irrésistible crescendo qui galvanise littéralement l’ensemble du public.
C’est sur une nouvelle association de l’orgue et des cuivres que se conclut ce trop court concert. La Galliard Battaglia, de Samuel Scheidt, extraite des Ludi Musici, abondamment explorés par Les Saqueboutiers conclut ce dialogue fructueux et la visite toulousaine de Gwendolyn Toth que l’on espère revoir sur nos rives.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 14 juin 2018

 

infos
 

Renseignements et réservations

Téléphone :
05 61 22 39 03

Lieu du concert du 13 juin 2018 à 20 h 00 :

- Eglise-musée des Augustins

Entrée libre moyennant la présentation d'un billet d’entrée au Musée
(6 euros en plein tarif,
4 euros en tarif réduit)

 

Programme du concert du 13 juin 2018 à 20 h à l'église-musée des Augustins

* G. Gabrieli
- Canzon seconda (1597)

* C. Paumann
Ascensus-cum descensu (Buxheimer Orgelbuch, 15ème siècle)

* Anonyme 17ème siècle
- Maria zart en ré (Kleber Orgeltabulatur, 1521-1524)

* P. Hofhaimer (d’après)
- Tandernack en la (Kleber Orgeltabulatur, 1521-1524)

* G. Frescobaldi
- La Bianchina (1628)

* H. Scheidemann
- Erbarme dich meiner o Herre Gott
(Orgeltabulaturen der Calvörschen Bibliothek, 17ème siècle)
- Mascarata en sol

* Ch. Racquet
- Fantaisie (Marin Mersenne, Harmonie Universelle, 1615)

* S. Scheidt
- Gaillarde et Bataille (1621)
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index