www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
18/06 au 28/08/2022
Orchestre nat. du Capitole
L'été 2022
04 au 25/07/2022
Odyssud-Blagnac
Saison 2022-2023
Les Arts Renaissants
Saison 2022-2023
Grands Interprètes
Saison 2022-2023
02/06/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2022-2023
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Saison 2022-2023
Présentation
23/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
La démission de
Tugan Sokhiev
06/03/2022
Association AIDA
Projet Démos
05/10/2021
 
Critiques
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Mūza Rubackyté, piano
Olivier Bellamy, récitant
19/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Katia et Marielle Labèque,
pianos
17/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Sunwook Kim, piano
10/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Jukka-Pekka Saraste, dir.
Verdi Requiem
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Ryan Bancroft, direction
Benjamin Beilman, violon
26/05/2022
Toulouse Guitare
Gaëlle Solal, Rafaël Léger
20/05/2022
Les Sacqueboutiers
Ensemble vocal Tempus 21
Les Trois "S"
19 et 20/05/2022
Orchestre de Chambre
de Toulouse
Gilles Colliard, direction
12/05/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Du côté de chez Ludwig
09/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Joseph Swensen, direction
06/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Xian-Zhang, direction
Kristi Gjezi, violon
30/04/2022
Orchestre nat. du Capitole
Frank Beermann, direction
David Fray, piano
23/04/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Ellipsos
19/04/2022
Grands Interprètes
Camerata Salzburg
Fazil Say, piano
19/04/2022
Toulouse Guitare
Trio Cavalcade
15/04/2022
Musique pour la paix
Eglise du Gesu
09/04/2022
Les Arts Renaissants
Venice Baroque Orchestra
Andrea Marcon, direction
Chouchane Siranossian,
violon
29/03/2022
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio-France
Myung-Whun Chung, piano
et direction
26/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Direction Fuad Ibrahimov
Orféon Donostiarra, José
Antonio Sainz Alfaro, dir.
25/03/2022
Orchestre l'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Vincent Martinet, piano
17/03/2022
Toulouse Guitare
Antoine Morinière, guitare
Joachim Maudet, danse
11/03/2022
Association Gabriel Fauré
Le Duo des lames
10/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Wilson Ng, direction
Julien Martineau,mandoline
05/03/2022
Grands Interprètes
Wiener Symphoniker
Andrés Orozco-Estrada,
direction
Vilde Frang, violon
03/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Thomas Guggeis, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/02/2022
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Sergei Babayan, pianos
25/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Christian Arming, direction
Haochen Zhang, piano
17/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Josef Špaček, violon
11/02/2022
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, dir.
Thomas Dolié, baryton
07/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Speranza Scappucci, dir.
Le Villi, G. Puccini
05/02/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
Jörg Widmann, clarinette
01/02/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Viennoiseries
31/01/2022
Grands Interprètes
Hélène Grimaud
21/01/2022
Les Arts Renaissants
Le Banquet Céleste
Damien Guillon
18/01/2022
Grands Interprètes
Evgeny Kissin
18/01/2022
Théâtre du Capitole
Capella Reial de Catalunya
Concert des Nations
Jordi Savall, direction
10/01/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Aylen Pritchin, violon
07/01/2022
Mélodies hébraïques
Sarah Iancu, violoncelle
David Bismuth, piano
04/01/2022
Les Arts Renaissants
Café Zimmermann
Clément Janequin
Les Sacqueboutiers
14/12/2021
 

 

Concerts/ Grands Interprètes / Evgeny Kissin - 18 janvier 2022
     
 
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Evgeny Kissin, le piano radical et généreux

Après une longue absence de plus de treize ans, le grand pianiste Evgeny Kissin était de retour à Toulouse, dans la cadre de la saison Grands Interprètes, ce 18 janvier dernier, dans une Halle aux Grains bien remplie. Le public lui a réservé une ovation finale d’un enthousiasme délirant qui a prolongé la soirée d’une sorte de troisième partie inespérée.

Evgeny Kissin vient de fêter cet automne son cinquantième anniversaire, mais il y a déjà bien des années qu’il a atteint une maturité musicale et un niveau d’interprétation impressionnant, maîtrisant comme nul autre les difficultés techniques pour se concentrer sur l’essentiel de la musique. Pour ce nouveau récital, il revient aux fondamentaux de son parcours avec notamment Beethoven et Chopin, mais aussi Mozart et un retour essentiel à Bach.
Ce soir-là, on retrouve cette rigueur d’exécution, ce parfait contrôle du son, et le travail approfondi qu’il mène sur la matière, sa recherche perfectionniste du toucher, de la nuance juste. Au bon sens du terme, le pianiste russe est un cérébral. Et quelle technique éblouissante ! Une technique qu’il place au service de chaque pièce ciselée comme un diamant. Son jeu puissant se fonde sur une clarté, une transparence de la sonorité qui dévoile l’ensemble de la structure harmonique de chaque partition. Tout s’entend, même si parfois le piano délivre quelques accents métalliques.



Evgeny Kissin sur le plateau de la Halle aux Grains - Photo Classictoulouse -

La célébrissime Toccata et Fugue en ré mineur de « l’alfa et l’oméga », tel que le qualifie le pianiste, Johann Sebastian Bach, ouvre le concert. Elle est ici donnée dans la transcription quelque peu emphatique du pianiste et compositeur Carl Tausig qui fut l’élève de Franz Liszt. Exécution électrique, ouragan, tornade que l’interprète contrôle évidemment avec lucidité.
Le contraste n’est pas mince avec la pièce qui suit. L’Adagio en si mineur K 540 de Mozart révèle les fêlures, une certaine douleur pudique de la part du compositeur. L’interprète exprime cette souffrance à voix haute, sans complaisance ni sensiblerie excessive.
Avec Beethoven, un pas est franchi vers une certaine course à l’abîme. La Sonate n° 31 en la majeur, la célèbre opus 110, recèle des trésors d’invention et d’introspection. Evgeny Kissin en éclaire le Moderato cantabile molto espressivo initial avec un sens aigu de la structure architecturale. Après un Allegro molto ravageur, il confère sa logique expressive au très complexe mouvement final. La Fuga, en particulier, s’élève vers la lumière aveuglante d’un soleil noir. Paradoxe purement beethovénien parfaitement assumé ici !
Toute la seconde partie est consacrée à Frédéric Chopin, l’indispensable. Evgeny Kissin donne à ces pages célèbres une grandeur, une dignité débarrassées de toute affectation. Les sept Mazurkas qu’il choisit, alternent subtilement les modes majeur et mineur dont les enchaînements construisent une œuvre unique. Le caractère de danse populaire ternaire n’élude en rien la noblesse de l’expression. Une profonde culture se manifeste avec subtilité et finesse tout au long de cet épisode.
L’Andante Spianato et Grande Polonaise brillante qui referme ce vaste volet Chopin plonge au plus profond des sentiments de révolte du compositeur. La première partie, initialement conçue comme un Nocturne (« spianato » signifiant « apaisé »), sonne comme le calme avant la tempête. Les accents héroïques, voire révolutionnaires, de la seconde partie n’en ont que plus d’impact. La virtuosité irrésistible de l’interprète ne s’exerce jamais pour elle-même. Elle sous-tend le patriotisme du compositeur, révolté par le sort de son pays natal auquel il reste profondément attaché. Et puis cet ensemble constitue un magnifique diptyque musical dont l’interprète magnifie les complémentarités.
Le triomphe que recueillent ces interprétations flamboyantes ramène le pianiste sur scène à de multiples reprises. Evgeny Kissin ne se fait pas prier et offre pas moins de quatre pièces supplémentaires. Une troisième partie à son récital déjà bien copieux !
Ainsi, le Prélude-choral pour orgue en sol mineur de Bach, dans la transcription pour piano de-Busoni, précède le Rondo en ré majeur de Mozart. Cette série de bis est complétée par l’Etude en si mineur op. 25 n°10, puis la Valse en la bémol majeur de Chopin. Une ovation debout salue la performance et la générosité de l’interprète.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 19 janvier 2022

 

 

infos
 

 

Renseignements et locations :
61, rue de la Pomme,
31000 Toulouse,
tél : 05 61 21 09 00.
 
Programme du concert donné le 18 janvier 2022 à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* J. S. Bach-Tausig
- Toccata et Fugue, en ré mineur, BMV 565

* W. A. Mozart
-  Adagio en si mineur, K.540

* L. van Beethoven
- Sonate pour piano n°31, en la bémol majeur, opus 110

* F. Chopin
- 7 Mazurkas
- Andante Spianato et Grande Polonaise brillante, opus 22

 
 
Les saisons musicales
lyriques et
chorégraphiques
toulousaines

 
2021-2022
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index