www.classicToulouse.com
Annonces
 
Musicales franco-russes
Orchestre du Capitole
2ème édition
04/12/2019
Les Arts Renaissants
Il Giardino Armonico
Giovanni Antonini, dir.
10/12/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Musiques de film
12 et 13/12/2019
Toulouse Guitare
Les Frères Méduses et
Jennifer Choi
13/12/2019
Le projet DÉMOS
Présentation
07/10/2019
Toulouse Guitare
Saison 2019-2020
Présentation
13/09/2019
 
Critiques
 
Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
07/12/2019
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, direction
02/12/2019
Musique au Palais
Visages du Romantisme
Allemand
23 et 24/11/2019
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Sol Gabetta, violoncelle
22/11/2019
Grands Interprètes
Grigory Sokolov, piano
19/11/2019
Les Sacqueboutiers
Ensemble C. Janequin
Théâtre du Capitole
"Plaisir de gorge et joyeux
instruments"
17/11/2019
Les Arts Renaissants
Richard Galliano,
Prague String Quintet
14/11/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Victor Julien-Laferrière,
violoncelle
08 et 09/11/2019
Le forum ByPass
La Nuit Acousmatique
04/11/2019
Orchestre du Capitole
Lihua Tan, direction
Jian Li, piano
China Night 26/10/2019
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, direction
Ye-Eun Choi, violon
18/10/2019
Grands Interprètes
Magdalena Kožená
Sir Simon Rattle
16/10/2019
Les Clefs de Saint-Pierre
Correspondances et
lettres intimes
14/10/2019
Toulouse Guitare
Rolf Lislevand
Alicia Stubbe
04/10/2019
Rendez-vous musical
Vincent A. Jockin
01/10/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Behzod Abduraimov, piano
14/09/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Préludes poétiques
01/09/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Terre, nature et liberté
25/08/2019
À bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Magnificat, Dies Irae...
13/08/2019
Musique au Brésil
Orchestre Symphonique
Municipal de Campinas
Victor Hugo Toro, dir.
Simone Leitão, piano
20/07/2019
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
Moondog
29/06/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Duende y misterio
16/06/2019
A bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Mistero Buffo
14 et 15/06/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Chœur du Capitole
Garry Magee, baryton
10/06/2019
Grands Interprètes
Nelson Freire, piano
05/06/2019
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
István Várdai, violoncelle
25/05/2019
Grands Interprètes
Les Siècles
François-Xavier Roth, dir.
Marie Lenormand, mezzo
23/05/2019
Grands Interprètes
Budapest Festival Orch.
Iván Fischer, direction
Emanuel Ax, piano
20/05/2019
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Louis Schwizgebel, piano
18/05/2019
 

 

Concerts/ Grands Interprètes / Grigory Sokolov, piano
19 novembre 2019
     

CRITIQUE

Sokolov le généreux

Une nouvelle fois le pianiste au rituel scénique imperturbable et à la générosité sans limite a conquis un public de la Halle aux Grains fasciné et enthousiaste à l’issue de ce concert du 19 novembre dernier. Seuls les récitals de Grigory Sokolov s’achèvent sur une succession aussi impressionnante de bis, six en l’occurrence, après un concert particulièrement consistant ! Invité, cette année encore de la saison Grands Interprètes, ce brillant premier Prix au Concours Tchaïkovski 1966 revient avec l’un de ces programmes inattendus qu’il mijote longuement avant d’en dévoiler le contenu, la plupart du temps au dernier moment.

Cette année, Grigory Sokolov a décidé d’établir un dialogue entre deux compositeurs aux caractéristiques bien éloignées : Mozart et Brahms. En effet, quel lien pourrait-on, a priori, établir entre l’enfant imaginatif et turbulent et le vénérable et nostalgique vieillard au soir de sa vie ? Les paradoxes n’effraient pas Grigory Sokolov qui sait mieux que quiconque les assumer et les résoudre.
Il est vrai qu’un entracte consistant sépare, ce soir-là, les deux approches, comme toujours très personnelles, de ces mondes musicaux. Le fil rouge de ce programme se tisse autour de l’incroyable palette de couleurs dont le jeu du pianiste se pare. La variété de son toucher (du staccato au legato) nourrit en outre un chatoiement et une rondeur sonore toujours renouvelés de son piano.
La première partie de la soirée investit le monde pianistique de Mozart. Rappelons ici la phrase sibylline du grand Artur Schnabel : « Les sonates pour piano de Mozart sont trop faciles pour les enfants et trop difficiles pour les adultes. » Les difficultés n’effrayant pas Grigory Sokolov (peut-être même le stimulant), l’interprète construit un triptyque étonnant dans lequel la Sonate n° 11 en la majeur est encadrée par le Prélude (Fantaisie) et Fugue en ut majeur et le Rondo N° 3 en la mineur. La succession des tonalités et les oppositions de caractères de ces trois pièces suggèrent au pianiste un enchaînement sans interruption de ces partitions. On écoute ainsi une œuvre unique aux vives couleurs.



Grigory Sokolov - Photo Aline Paley -

Trop rarement donné, le Prélude et Fugue initial donne à l’interprète l’occasion de déployer un héroïsme particulier qui confère à la pièce un caractère très « Sturm und Drang », presque révolutionnaire, qui se conclut par une fugue monumentale inspirée des baroque Bach et Haendel auquel Mozart se réfère. L’Andante grazioso de la Sonate en la majeur qui s’enchaîne « sans couture » apaise momentanément l’atmosphère puis avive les contrastes entre les variations qui suivent. L’élégance nostalgique du Menuetto débouche sur une Alla turca (la tube attendu !) d’abord intimiste puis animée d’une vigueur vivifiante.
L’épisode Mozart s’achève sur le Rondo n° 3 dans lequel le « sourire à travers les larmes » prend le ton de la confidence jusqu’à l’expression soulignée ici de la tragédie finale. Une touchante source d’émotion.
Après la respiration de l’entracte, Grigory Sokolov aborde une autre rive, celle du Brahms des dernières partitions. Il choisit opportunément là aussi d’enchaîner les Klavierstücke de l’opus 118 et ceux de l’opus 119. Son toucher prend par instants de sonorités d’orgue. Un jeu de clair-obscur confère à ces pièces automnales leur caractère de testament musical.
Sous les doigts du pianiste, l’opus 118 s’ouvre sur la vague déferlante que constitue le premier Intermezzo (indiqué appassionato). L’alternance des caractères se révèle ici très affirmée. La sérénité du deuxième Intermezzo (Andante teneramente) précède ainsi la mécanique subtile de la Ballade Allegro energico. Les trois mouvements suivants alternent les accents de révolte, le lyrisme d’un recueillement intime, et surtout une sorte d’émergence de la lumière à travers les ténèbres. Ainsi, dans le dernier Intermezzo, Grigory Sokolov suggère comme une apparition de l’aube par-delà les incantations d’un étrange Dies irae.
Les derniers Klavierstücke de l’opus 119 prolongent cette atmosphère crépusculaire. L’interprète en met en évidence le caractère ambivalent de chaque épisode. Le calme inquiet de l’Intermezzo Adagio initial est suivi de la fébrilité néanmoins paisible de l’Andantino. La danse fantomatique, elle aussi ambigüe, du Grazioso e giocoso débouche sur le final, Rhapsodie, qui résonne comme une volonté de fête, malgré tout, au-delà de la tragédie.
C’est à ce moment-là que les acclamations du public déclenchent la troisième partie du concert consacrée aux six bis que Gregory Sokolov offre sans réticence. L’Impromptu op. 142 n° 2, de Schubert est suivi de la Mazurka op. 68 n° 2, de Chopin, puis du Prélude op. 32 n° 12, de Rachmaninov, de l’Intermezzo op. 117 n° 2, de Brahms, de la Mazurka op. 30 n° 2 de Chopin et enfin, du bref Prélude op. 28 n° 20 du même Chopin. Il n’est pas exclu que cette séance aurait pu se prolonger encore, mais la nuit était bien entamée…

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 20 novembre 2019

 

infos
 

 

Renseignements et locations :
61, rue de la Pomme,
31000 Toulouse,
tél : 05 61 21 09 00.
 

Programme du concert donné le 19 novembre 2019 à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* W. A. Mozart


- Fantaisie et Fugue en ut majeur K 394

- Sonate n°11 en la majeur K 331 opus 6 n°2

- Rondo n°3 en la mineur, K. 511

*J. Brahms

- Klavierstücke, opus 118

- Klavierstücke, opus 119



 

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2019-2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index