www.classicToulouse.com
Annonces
 
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Star Wars
19 et 20/12/2018
La Saison Bleue
Edition 2018-2019
Rencontres musicales
de Nailloux
28/09 au 15/12/2018
 
Critiques
 
Les Arts Renaissants
La Chapelle Rhénane
Benoît Haller, direction
12/12/2018
Grands Interprètes
Evan Hugues, chant
Hélio Vida, piano

10/12/2018
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
Akiko Suwanai, violon
08/12/2018
Clefs de Saint-Pierre
"Demain dès l'aube"
03/12/2018
Grands Interprètes
Maria João Pires et Lilit
Grigoryan, pianos

29/11/2018
Musique au Palais
Edition 2018
24 et 25/11/2018
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio-France
Mikko Franck, direction
Khatia et Gvantsa
Buniatishvili, pianos

24/11/2018
Orchestre du Capitole
David Fray, dir. et piano
Audrey Vigoureux,
Emmanuel Christien,
Jacques Rouvier, pianos
23/11/2018
Les Sacqueboutiers
Théâtre du Capitole
Voyage musical
en Nouvelle Espagne
23/11/2018
Les Arts Renaissants
Il delirio fantastico
Vincent Bernhardt, dir.
Laureen Stoulig, soprano
14/11/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Dénes Várjon, piano
09/11/2018
Grands Interprètes
Il Pomo d'Oro
Maxim Emelyanychev, dir.
Serse, G. F. Haendel
07/11/2018
Quatuor Alizé
04/11/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Edgar Moreau, violoncelle
03/11/2018
Orchestre du Capitole
Michael Sanderling, dir.
Nicola Benedetti, violon
27/10/2018
Toulouse Wind Orchestra
Mathieu Romano, direction
Alexandre Gattet, hautbois
26/10/2018
Orchestre du Capitole
Rinaldo Alessandrini, dir.
Julien Martineau,
mandoline
20/10/2018
La Dame d'Aragon
Mozart, Pélerin de l'Infini
15/10/2018
Orchestre du Capitole
Wayne Marshall, direction
Soirée Bernstein
12/10/2018
Clefs de Saint-Pierre
Soirée Brahms
08/10/2018
Toulouse Guitare
Marcin Dylla - Boris Paul
05/10/2018
Rendez-vous musical
Vincent Jockin
02/10/2018
Dialogue aux Carmélites
Le voyage à Lübeck
23/09/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Denis Kozhukhin, piano
21 et 22/09/2018
Dialogue aux Carmélites
Mūza Rubackytė, piano
Régis Goudot, récitant
26/08/2018
Les Sacqueboutiers
Le Roman de Jaufre
Festival Elizik, Narbonne
11/07/2018
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté
09/07/2018
Dialogue aux Carmélites
Amanda Favier, violon
François Castang, récitant
08/07/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Chiu-Jan Ying, violon
02/07/2018
Orchestre du Capitole
Enrique Mazzola, direction
Edgar Moreau, violoncelle
22/06/2018
Orchestre du Capitole
Long Yu, direction
Chad Hoopes, violon
16/06/2018
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe,
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Lisa Batiashvili, violon
15/06/2018
 

 

Concerts/ Grands Interprètes / Orchestre Philharmonique de Radio-France, Mikko Franck, direction - Khatia et Gvantsa Buniatishvili, pianos
24 novembre 2018
     
 
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Le paradis selon Mozart…

Le 29 novembre dernier, le troisième concert de la saison Grands Interprètes réunissait sur le plateau de la Halle aux Grains deux pianistes dévouées à la cause mozartienne. Maria João Pires, l’emblème d’un art ineffable et d’un répertoire qui semble couler dans ses veines, côtoyait ainsi, ou alternait au clavier de l’unique piano, avec la jeune musicienne d’origine arménienne Lilit Grigoryan. Explorant le répertoire pianistique pour deux et quatre mains du génial Mozart, les deux artistes ont ainsi suspendu le temps pendant la durée de ce double récital.

Le grand pianiste allemand Artur Schnabel avait coutume de dire : « Les sonates pour piano de Mozart sont trop faciles pour les enfants et trop difficiles pour les adultes. » Cet expert en la matière exprimait ainsi l’apparente simplicité d’une musique qui recèle d’insondables profondeurs. L’œuvre pour clavier de Mozart s’étend sur toute la brève carrière du compositeur. Si une caractéristique concerne toutes ces partitions digitales, c’est bien celle du chant. Il est effectivement essentiel de restituer à chaque pièce instrumentale, sa dimension vocale. L’opéra transpire dans chaque mesure ! Et c’est bien ainsi que les interprètes abordent la soirée.



Maria João Pires - Photo Classictoulouse -

Maria João Pires et Lilit Grigoryan ouvrent toutes deux ce trop court voyage dans l’univers mozartien avec la Sonate en do majeur pour quatre mains KV 19D qui date de 1765. Si elle est effectivement de Wolfgang Amadeus, il s’agit là de la partition d’un enfant de 9 ans ! Même contestée par certains, cette hypothèse n’a rien d’invraisemblable pour celui dont le premier opéra date de ses 11 ans. Une divine simplicité s’élève des premières notes égrenées avec finesse par les deux interprètes. La grande surprise vient du mouvement final qu’une étonnante rupture vient interrompre. Un étrange silence, subtilement habité, crée la surprise avant la conclusion rassurante.
Dans la Sonate en si bémol majeur KV 333, considérée comme la plus longue de tout le cycle, seule s’exprime Maria João Pires. On retrouve alors tout ce qui fait le prix des interprétations de la pianiste portugaise : le naturel, sans affectation ni mièvrerie, l’intense douceur du toucher qui oublie les marteaux et les cordes de l’instrument. Et surtout, un instrument qui chante. Comment ne pas être fasciné par ce sens des nuances et du phrasé. Le passage du legato au staccato fait vivre et avancer chaque phrase. Le soin du détail n’obère jamais la ligne générale de chaque mouvement qui coule comme un ruisseau. Tout cela sonne vrai, authentique et profond.
Le retour de Lilit Grigoryan (qui cela dit n’avait pas quitté la scène entretemps) coïncide avec le jeu à quatre mains d’une pièce, destinée initialement à un orgue mécanique, intitulée « Ein Stück für ein Orgelwerk in einer Uhr » KV 594. Elle date de 1791, l’année de la mort prématurée de Mozart. D’étranges modulations lui confèrent un aspect élégiaque, voire tragique dans son épisode central.



Maria João Pires et Lilit Grigoryan sur un même clavier - Photo Classictoulouse -

La très brève Fugue en sol mineur KV 401 ouvre la seconde partie. Vraisemblablement conçue pour orgue, elle réclame et obtient ici de ses interprètes une subtile répartition des voies qui évoque le style contrapuntique de Bach. Dans la Sonate en ré majeur, KV 576, qui date de 1789, Lilit Grigoryan seule donne la mesure de son talent personnel. Son jeu clair, vif et lumineux se distingue de celui de son aînée. Un toucher franc et entier donne à l’œuvre sa dimension virtuose, bien que Mozart l’aie ironiquement qualifiée de « facile ». La jeune pianiste franchit l’obstacle avec panache.
La dernière des sonates à quatre mains écrites par Mozart, la Sonate en ut majeur KV 521, datant de 1787, conclut ce programme. Les deux complices en exaltent les contrastes affirmés du premier mouvement, tout en soutenant l’extrême musicalité de l’écriture. L’Andante laisse percer, comme souvent chez le compositeur « le sourire à travers les larmes ». Le final se déroule comme un touchant dialogue entre les deux comparses. On croît y déceler un jeu de questions-réponses qui, là encore, évoque irrésistiblement le monde de l’opéra.
Sous le charme envoûtant de ce parcours musical si imprégné d’une grâce ineffable, le public réclame une prolongation. Les deux artistes offrent en bis l’Adagio (en mi bémol majeur) de la Sonate pour piano à quatre mains en si bémol majeur, KV 358/186c du même Mozart. Comment en effet ne pas retarder le moment où la magie va cesser d’opérer ?...

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 30 novembre 2018

 

infos
 

 

Renseignements et locations :
61, rue de la Pomme,
31000 Toulouse,
tél : 05 61 21 09 00.
 
Programme du concert donné le 29 novembre à
20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* W. A. Mozart

- Sonate à quatre mains en do majeur K 19D

- Sonate en si bémol majeur K 333 (Maria João Pires)

- "Ein Stück für ein Orgelwerk in einer Uhr" K 594 (à quatre mains)

- Fugue en sol mineur K 401 (375e) (à quatre mains)

- Sonate en ré majeur, K 576 (Lilit Grigoryan)

- Sonate à quatre mains en ut majeur K 521

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index