www.classicToulouse.com
Annonces
 
Arts Renaissants
Ensemble Les Surprises
22/03/2017
Orchestre du Capitole
Christian Zacharias, piano
et direction
25/03/2017
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, direction
Bach, Passion St Jean
31/03/2017
Association Gabriel Fauré
Paradis latin
Julien Martineau
31/03/2017
 
Critiques
 
Les Sacqueboutiers
Pôle des Arts Baroques
Jean-Pierre Canihac, dir.
19 et 20/03/2017
Grands Interprètes
Orchestre et Choeur de
l'Opéra du Bolchoï-Moscou
Tugan Sokhiev, direction
La Pucelle d'Orléans
P. I. Tchaïkovski
15/03/2017
Clefs de Saint-Pierre
Folk Songs
13/03/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Don Quichotte,
Jules Massenet
24/02/2017
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
20/02/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Lucas Debargue, piano
17/02/2017
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Raphaël Sévère, clarinette
10/02/2017
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Jean-Guihen Queyras,
violoncelle
09/02/2017
Grands Interprètes
Scottish Chamber
Orchestra
Robin Ticciati, direction
Maria João Pires, piano
04/02/2017
Arts Renaissants
Claire Désert, piano
Pascal Moraguès,
clarinette
Gary Hoffman, violoncelle
01/02/2017
Orchestre du Capitole
Lorenzo Viotti, direction
Daniel Lozakovitj, violon
27/01/2017
Orchestre du Capitole
Rinaldo Alessandini, dir.
20/01/2017
Clefs de Saint-Pierre
D'âmes et d'anche
16/01/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Alison Balsom, trompette
13/01/2017
Arts Renaissants
Quatuor Modigliani
11/01/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orfeón Donostiarra
Claudia Barainsky, soprano
Garry Magee, baryton
15/12/2016
Orchestre de l'Université
de Toulouse
Jean-Guy Olive, direction
Jérôme Pernoo, violoncelle
13/12/2016
Les Amis des Orgues
de Castanet-Tolosan
Concert de Noël
11/12/2016
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio France
Myung-Whun Chung, dir.
Nicholas Angelich, piano
10/12/2016
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Jean-Yves Thibaudet,
piano
09/12/2016
Arts Renaissants
Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
07/12/2016
Grands Interprètes
Ensemble Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
Elias, Mendelssohn
03/12/2016
Orchestre du Capitole
Christophe Mangou, dir.
Jeff Mills, DJ
01 et 02/12/2016
Musique au Palais
Bach, Mozart, Beethoven
Un Voyage en Russie
26 et 27/11/2016
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
24/11/2016
Clefs de Saint-Pierre
Le trombone à travers
les âges
21/11/2016
Orangerie de Rochemontès Orianne Moretti,soprano
Ilya Rashkovskiy, piano
Concert de Gala
20/11/2016
Grands Interprètes
Julia Lezhneva, soprano
La Voce Strumentale
Dmitry Sinkovski, dir.
19/11/2016
Les Sacqueboutiers
Festival Déodat de
Séverac
Le Roman de Jaufre
17/11/2016
Arts Renaissants
Jordi Savall
Le Concert des Nations
16/11/2016
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
et piano
04/11/2016
Orchestre du Capitole
Thomas Søndergård, dir.
Vilde Frang, violon
29/10/2016
Les Sacqueboutiers
Rencontre Internationale
des Cuivres Anciens
20 au 23/10/2016
 

 

Concerts/ Grands Interprètes / Ensemble Pygmalion - Raphaël Pichon, direction - Elias, Mendelssohn - 3 décembre 2016
     


CRITIQUE

Enfin Elias !

Mendelssohn a trop longtemps séjourné dans une sorte de purgatoire distingué. Sa musique, trop souvent considérée comme « intermédiaire » entre classicisme et romantisme, n’a que rarement été évaluée à sa juste valeur. Si sa production symphonique et sa musique de chambre connaissent enfin le succès qu’elles méritent, ses deux oratorios Paulus et Elias restent rarement offerts en concert. L’engagement résolu de Raphaël Pichon et de son ensemble Pygmalion réalise une sorte de résurrection de son ultime chef-d’œuvre en la matière, une résurrection dont Toulouse profite dans le cadre de la saison Grands Interprètes.

Sa profonde connaissance du grand répertoire baroque de l’oratorio fournit à Mendelssohn l’héritage qui le conduit à s’engager lui-même dans cette voie, mais avec son propre langage, celui de son temps. Il a joué un rôle essentiel dans la redécouverte des Passions de Bach (à commencer par la Saint-Matthieu) et des principaux ouvrages de Haendel (du Messie à Judas Macchabée). A l’écoute de son ultime chef-d’œuvre Elias, comment ne pas penser également à l’héritage de Haydn et de sa Création ? Elias réalise ainsi une synthèse originale et personnelle entre toutes ces influences. Comme pour Haendel, c’est l’Angleterre, avec sa forte tradition chorale, qui accueillera à bras ouverts la nouvelle production du compositeur. Le livret initial anglais, tiré du Livre des Rois, fut celui de sa création, le 26 août 1846, au cours du festival de Birmingham. C’est dans une traduction allemande cependant, sous le titre Elias, que l’œuvre fut publiée au mois de juillet 1847, à Bonn. Entretemps, la mort de Fanny, la sœur adorée, entraîna, en quelques mois, celle de Felix qui n’entendit jamais son oratorio dans cette nouvelle version.



Le baryton Stéphane Degout tient le rôle d'Elias (Elie) - Photo Classictoulouse -

C’est cette version allemande que Raphaël Pichon a choisi de présenter à Toulouse, avant de la diriger à Bordeaux puis à Paris. Bénéficiant d’un ensemble orchestral et d’un chœur d’une quarantaine d’exécutants chacun, le fondateur de Pygmalion insuffle à cette partition une intensité, une grandeur, une musicalité impressionnantes. L’orchestre, dont les musiciens jouent sur instruments « historiques », témoigne d’une richesse sonore inouïe qui doit beaucoup à la finesse des cordes non vibrées, au fruité harmonique des bois. Les cuivres, trompettes et cors naturels, reçoivent l’appoint d’un trop rare ophicléide, instrument cher à Berlioz, qui complète avantageusement le beau pupitre de trombones.
Le chœur, personnage central de tout l’oratorio, outre sa justesse et sa précision, fait preuve ici d’une souplesse, d’un sens de l’expression remarquables. Raffinement suprême, ses interventions se différencient dramatiquement suivant qu’il représente le peuple, les prêtres de Baal, les anges… Le quatuor de solistes se montre également à la hauteur de l’événement. A tout seigneur tout honneur, Stéphane Degout « incarne », au sens propre du terme, le personnage central de l’œuvre. C’est lui qui introduit l’oratorio avec une autorité vocale et dramatique exemplaire. Tout au long des deux parties de l’oratorio, la richesse de son timbre, la projection d’une voix pleine et belle, son sens des nuances et sa forte implication personnelle font merveille. Sa confrontation avec les prêtres de Baal constitue l’un des moments forts de toute la soirée.



L'ensemble des interprètes. Au premier plan, de gauche à droite : Stéphane Degout, Raphaël Pichon, Julia Kleiter, Anaïk Morel, Judith Fa, Robin Tritschler
- Photo Classictoulouse -

Le ténor Robin Tritschler réunit des qualités rares. La beauté de son timbre lumineux, la souplesse, le raffinement de sa ligne de chant en font un interprète idéal des différents personnages qu’il incarne ici avec intelligence et sensibilité. Les dames ne sont pas en reste. La rondeur parfaitement projetée de la voix de la soprano Julia Kleiter, la sincérité de ses interventions s’accordent parfaitement au timbre sombre, dramatique de la mezzo-soprano Anaïk Morel qui se glisse habilement dans la peau de ses personnages.
Un grand bravo aux membres du chœur qui incarnent quelques rôles épisodiques mais stratégiques, notamment la soprano Judith Fa. Le trio vocal a capella de la deuxième partie de l’oratorio, trio des trois anges, reste l’un des grands moments de magie de tout le concert.
Enfin la direction précise, souple et sensible de Raphaël Pichon donne tout son sens à la profondeur de l’œuvre. Il sait ménager des moments d’une grande intensité, jouant sur les silences, comme pour suspendre le temps. Le jeune chef allie les qualités d’un architecte à celles d’un poète.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 4 décembre 2016

 

infos
 

 

Renseignements et locations :
61, rue de la Pomme,
31000 Toulouse,
tél : 05 61 21 09 00.
 
 

 

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2016-2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index