www.classicToulouse.com
Annonces
 
Orchestre de Chambre de
Toulouse
Concerts du mois de
Septembre 2019
Ensemble Antiphona
Clément Lanfranchi, dir.
29/09/2019
Toulouse Guitare
Saison 2019-2020
Présentation
13/09/2019
 
Critiques
 
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Behzod Abduraimov, piano
14/09/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Préludes poétiques
01/09/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Terre, nature et liberté
25/08/2019
À bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Magnificat, Dies Irae...
13/08/2019
Musique au Brésil
Orchestre Symphonique
Municipal de Campinas
Victor Hugo Toro, dir.
Simone Leitão, piano
20/07/2019
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
Moondog
29/06/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Duende y misterio
16/06/2019
A bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Mistero Buffo
14 et 15/06/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Chœur du Capitole
Garry Magee, baryton
10/06/2019
Grands Interprètes
Nelson Freire, piano
05/06/2019
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
István Várdai, violoncelle
25/05/2019
Grands Interprètes
Les Siècles
François-Xavier Roth, dir.
Marie Lenormand, mezzo
23/05/2019
Grands Interprètes
Budapest Festival Orch.
Iván Fischer, direction
Emanuel Ax, piano
20/05/2019
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Louis Schwizgebel, piano
18/05/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Quatuor pour la fin du
Temps"
13/05/2019
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Anne Schwanewilms, sop.
11/05/2019
La Saison Bleue
Cuarteto Quiroga
30/04/2019
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
29/04/2019
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, direction
Janina Baechle, mezzo
Christian Elsner, ténor
27/04/2019
Rotary-Tlse-Lauragais
Constant Despres, piano
Chœur Octambule
25/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
17/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Raquel Camarinha, sop.
Renaud Capuçon, violon
12/04/2019
Les Arts Renaissants
Thibaut Garcia, guitare
Boris Grelier, flûte
10/04/2019
Les Sacqueboutiers
La Maîtrise de Toulouse
"Missa pro defunctis"
09/04/2019
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Lilya Zilberstein, pianos
06/04/2019
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev,
piano et direction
05/04/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Temps de guerre"
18/03/2019
Grands Interprètes
Le Bolchoï de Russie
Tugan Sokhiev, direction
13, 14 et 15/03/2019
Grands Interprètes
Bertrand Chamayou, piano
Sol Gabetta, violoncelle
11/03/2019
Orchestre du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Sandrine Piau,
Karine Deshayes,
Chœur du Capitole
08/03/2019
Orchestre du Capitole
La Damnation de Faust
H. Berlioz
Tugan Sokhiev, direction
Chœur et Maîtrise du
Capitole
22/02/2019
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
20/02/2019
Grands Interprètes
Thomas Enhco, piano
Vassilena Serafimova,
marimba
18/02/2019
Les Sacqueboutiers
La Musique au féminin
Paulhac (Haute Garonne)
16/02/2019
 
 

 

Concerts / Orchestre l'Enharmonie - Serge Krichewsky, direction
Philippe Monferran, piano - 29 avril 2019
     

CRITIQUE

L’Enharmonie et Hôpital Sourire, musique et émotion

La musique au service d’une belle cause. C’est la tâche à laquelle se consacre l’orchestre l’Enharmonie qui occupe une place particulière dans le riche panorama musical toulousain. Le 29 avril dernier, la formation créée et dirigée par Serge Krichewsky était à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines où elle accueillait le pianiste Philippe Monferran. Beethoven, Schubert, Schumann étaient ainsi les vecteurs culturels d’une émotion partagée.

Créée en 1995, l’association Hôpital Sourire poursuit un but de bienfaisance et d’aide aux enfants malades accueillis au CHU de Toulouse et en Midi-Pyrénées. En 2010, son action a été étendue aux personnes âgées (Pôle Gériatrie du CHU) grâce à l'antenne Plus de Soleil pour nos aînés. Cette association organise régulièrement des concerts permettant d’aider ses missions et ses interventions en milieu hospitalier. Marie-Claude Sudre, la Vice-présidente de cette belle institution, trace tout d’abord les grandes lignes de l’action d’Hôpital Sourire. Elle remercie l’Enharmonie pour le soutien que l’orchestre apporte à l’association.
L’Enharmonie a largement fait sa place dans la région comme le souligne son fondateur Serge Krichewsky qui, avec le chercheur Matthieu Mambrini est à l’origine de cette initiative. Faut-il le rappeler, cette belle organisation est le résultat d'une collaboration originale entre des musiciens amateurs confirmés (environ les 4/5èmes de l’effectif) et des musiciens professionnels essentiellement issus des rangs de l'ONCT (Orchestre National du Capitole de Toulouse). Cette manière d’encadrement professionnel de l’activité musicale amateur donne les meilleurs résultats possibles. Ce concert du 29 avril en apporte une preuve supplémentaire.



L'orchestre l'Enharmonie dirigé par Serge Krichewsky - Photo Classictoulouse -

Comme l’indique Serge Krichewsky, le programme de cette soirée conviviale réunit trois des compositeurs les plus significatifs de l’ère romantique. Le concert débute avec Leonore n° 1, la première version des quatre ouvertures composées par Beethoven pour son unique opéra, finalement baptisé Fidelio. Cette partition est rarement jouée, contrairement aux autres versions, et en particulier à l’ouverture Leonore n° 3. Elle possède pourtant en germe quelques-uns des motifs et les accents héroïques qui se retrouvent dans l’unique opéra du compositeur. La tension qui sous-tend le drame politique de Fidelio est perceptible dès les premières mesures. L’orchestre, dirigé avec précision par Serge Krichewsky, y développe une belle énergie tout en assurant une cohésion remarquable. Chaque crescendo est mené avec une intensité impressionnante. La conclusion dévoile d’elle-même le dénouement heureux du drame.
Avec la Symphonie n° 8 dite « Inachevée » de Franz Schubert, découverte bien des années après la mort prématurée du compositeur, chacun se retrouve en territoire familier. L’inachèvement, qui constitue une caractéristique récurrente de l’œuvre immense de Schubert, reste un mystère qu’il est difficile d’expliquer. Quoiqu’il en soit, l’émotion est ici à son comble. Là aussi, chaque musicien semble investi et conscient de sa propre responsabilité. Précision, engagement sont les maîtres-mots. Les premières mesures de l’Allegro moderato évoquent ce battement de cœur qui résonne au plus profonde de chacun. Les solos instrumentaux sont admirablement réalisés : hautbois et clarinette en particulier. Les élans dramatiques qui ponctuent ce premier mouvement prennent un relief convaincant. La relative détente qu’apporte l’Andante con moto accompagne une respiration de l’ensemble. On admire notamment le contre-chant lumineux des violoncelles qui accompagne le premier thème. L’apaisement final appelle un silence recueilli que le public respecte instinctivement !



Le pianiste Philippe Monferran et l'orchestre l'Enharmonie lors de l'exécution du
Concerto de Schumann - Photo Classictoulouse -

La seconde partie de la soirée retrouve au clavier l’excellent pianiste, compagnon fidèle de l’orchestre, Philippe Monferran. Il s’attaque ici à l’un des chevaux de bataille de tout le répertoire romantique du piano concertant, l’unique Concerto en la mineur pour piano et orchestre de Robert Schumann. Cette œuvre passionnante et passionnée rassemble toutes les caractéristiques qui font de Schumann le poète du clavier. La ferveur la plus ardente se manifeste dès l’entrée bouillonnante du piano. Admirons la précision de l’entente entre le soliste et l’orchestre. Rarement les deux grands accords initiaux sonnent avec un tel synchronisme ! Les interprètes parviennent à conjuguer précision et liberté, rigueur et passion. La musique respire sans jamais perdre la pulsation. Le jeu de Philippe Monferran allie la clarté à l’intensité. L’équilibre entre le soliste et le tutti reste limpide. Dans l’Intermezzo central, de savoureux dialogues s’établissent entre piano et orchestre, comme un jeu de questions-réponses. Le mouvement final irradie une lumière éclatante. Sans précipitation excessive, la coda résonne comme un feu d’artifice.
Le grand et légitime succès que recueille cette belle exécution fait chaud au cœur. En guise de remerciement, l’orchestre reprend le final de l’ouverture Leonore n° 1. Décidemment, musique et générosité procèdent d’une même démarche.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 30 avril 2019

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 

Programme du concert donné le 29 avril 2019
à 20 h 30 à l'auditorium Saint-Pierre des Cuisines de Toulouse

* L. van Beethoven

- Ouverture Leonore 1

* F. Schubert
- Symphonie n° 8 en si mineur, "Inachevée"

* R. Schumann
- Concerto pour piano et orchestre en la mineur

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2019-2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index