www.classicToulouse.com
Annonces
 
Grands Interprètes
Budapest Festival
Orchestra
Iván Fischer, direction
Alexandre Kantorow, piano
23/10/2020
Orchestre nat. du Capitole
Jiří Rožeň, direction
Concert France-Arménie
24/10/2020
Le forum ByPass
Vocalismes
13 au 20/11/2020
Association Aïda
Saison 2020-2021
30/06/2020
Toulouse Guitare
Saison 2020-2021
Présentation 18/09/2020
Odyssud-Blagnac
Saison 2020-2021
 
Critiques
 
Orchestre nat. du Capitole
Lio Kuokman, dir. et piano
Kristi Gjezi, violon
Marc Coppey, violoncelle
16/10/2020
Grands Interprètes
Cecilia Bartoli
Les Musiciens du Prince-
Monaco
Gianluca Capuano, dir.
13/10/2020
Orchestre nat. du Capitole
Nil Venditti, direction
Hugo Blacher, trompette
10/10/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Quatuor en héritage
05/10/2020
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Ishay Shaer, piano
03/10/2020
Les Arts Renaissants
Yasuko Uyama-Bouvard
Orchestre Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
29/09/2020
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Bach Jean-Sébastien
Suites et danse
27/09/2020
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Looking for Beethoven
Pascal Amoyel
13/09/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
"Dessine-moi un concert"
11/09/2020
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Seong-Jin Cho, piano
10/09/2020
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Concerts d'ouverture
29 et 30/08/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
David Fray, dir. et piano
Audrey Vigoureux,
Emmanuel Christien,
Jacques Rouvier, pianos
02/07/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
Tugan Sokhiev, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/06/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
Renaud Capuçon, violon
19/06/2020
Le Consort Apollon
Clément Lanfranchi, dir.
09/03/2020
Orchestre du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Josef Špaček, violon
05/03/2020
Grands Interprètes
Julien Martineau,
mandoline
Vanessa Benelli Mosell,
piano
02/03/2020
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
28/02/2020
Les Arts Renaissants
Ensemble Tictactus
26/02/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Ombres portées
24/02/2020
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Fumiaki Miura, violon
21/02/2020
Orchestre du Capitole
Pascal Rophé, direction
Renaud Capuçon, violon
15/02/2020
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orfeón Donostiarra,
Jeanine de Bique, soprano
Christa Mayer, mezzo

08/02/2020
Grands Interprètes
Martha Argerich, piano
Mischa Maisky, violoncelle
06/02/2020
Toulouse Guitare
SoloDuo
31/01/2020
Les Arts Renaissants
Patricia Petibon, soprano
Susan Manoff, piano
30/01/2020
 
 

 

Concerts/ Musique en Dialogue aux Carmélites
- Bach Jean-Sébastien - Suites et danses - 27 septembre 2020
     

CRITIQUE

La danse au cœur de la musique de Bach

Le quatrième et dernier spectacle musical de la présente saison Musique en Dialogue aux Carmélites, le 27 septembre dernier, innovait dans son approche des mariages culturels. En effet, les manifestations précédentes, qualifiées à juste titre de concert-lecture, instauraient un dialogue entre les notes et les lettres. Cette fois le langage corporel s’est invité comme partenaire actif de la musique.

Un public nombreux et curieux a occupé l’ensemble des places disponibles dans une chapelle des Carmélites dont la jauge était limitée par les circonstances sanitaires. Nul doute que de nombreux spectateurs, intéressés par ce programme original et novateur, ont dû renoncer…
Il est vrai qu’une association entre l’une des œuvres musicales les plus emblématiques de la période baroque, les Suites pour violoncelle seul de Johann Sebastian Bach, et l’une des pratiques chorégraphiques les plus actuelles, la danse hip-hop, constituait a priori une sorte de défi culturel ! Le succès public de ce mariage étonnant a confirmé la légitimité de la démarche.



La violoncelliste Maitane Sebastián et les danseurs, Joss Thao et Fanny Léon
- Photo Jean-Jacques Ader -

Le cœur musical battant de cette rencontre est confié pour cette confrontation à l’excellente musicienne et compositrice Maitane Sebastián, déjà présente et appréciée en ce lieu. La violoncelliste basque, une habituée de ce répertoire exigeant, s’investit dans l’exécution de trois des mythiques Suites de Bach, les numéros 1 en sol majeur, 3 en ut majeur et 5 en ut mineur. On retrouve sous ses doigts l’engagement volontaire dont témoigne l’enregistrement discographique intégral qu’elle en a réalisé chez Paraty. Sa détermination s’impose notamment grâce à la sonorité ample et richement timbrée qu’elle obtient de son instrument, une copie par Frédéric Chaudière du célèbre facteur Giuseppe Guarneri père.
Dès le Prélude de la première Suite, l’interprète n’oublie pas qu’il s’agit de musique de danse. Le rythme bien marqué, sans être appuyé, guide la succession des mouvements. Peu ou pas de vibrato, sinon comme ornementation légère, un choix de phrasés dans la liberté, une éloquence qui cherche à convaincre caractérisent le jeu « engagé » de la musicienne. Tous les Préludes témoignent d’une liberté proche de l’improvisation. Et chaque mouvement de chaque Suite conserve sa spécificité propre. Les Bourrées de la Suite n° 3 génèrent une joie lumineuse. Dans la Suite n° 5, tonalité d’ut mineur oblige, les contrastes explosent. Ainsi la Courante témoigne d’une noble rage que vient dissiper la douceur céleste de la Sarabande qui suit.



Les danseurs, Fanny Léon, Laure Thouault et Joss Thao entourent Maitane Sebastián qui joue, chante et siffle lors du bis - Photo Jean-Jacques Ader -

Le voisinage de cette musique avec la danse qui l’accompagne n’a rien d’incongru, puisque le mot « Suite » n’est qu’un raccourci pour « Suite de danses ». Deux intervenants de la Compagnie L danse développent autour de la musicienne un contrepoint visuel à la fois habile et inspiré. Il s’agit de Fanny Léon et Joss Thao qui mettent en œuvre une chorégraphie réglée par Laure Thouault, chorégraphe et coordinatrice de la Compagnie. L’espace se trouve intelligemment occupé par les deux danseurs dont les mouvements illustrent la musique et le rythme sans redondance mais en lien subtil avec eux. La coordination s’avère efficace et expressive. La musique des sons et celle des gestes se marient harmonieusement.
Ce concept novateur trouve à l’évidence la faveur enthousiaste du public. Maitane Sebastián retrouve donc le chemin du chœur de la chapelle, accompagnée non seulement des deux danseurs mais également de la chorégraphe et fondatrice de la Compagnie L danse, Laure Thouault. Les quatre artistes se lancent alors dans une opération inédite et étonnante. Fanny Léon, Joss Thao et Laure Thouault entourent la violoncelliste qui joue, chante et siffle avec finesse une pièce vocale (chanson ou cantate ?) de sa propre composition. Décidemment, Maitane Sebastián possède de nombreuse cordes à son arc. Musicienne, compositrice, pédagogue, chanteuse et siffleuse, la jeune artiste, incroyablement accomplie, sidère et embrase un public conquis. Un grand bravo à elle !
Ce spectacle hors norme conclut la saison 2020 de Musique en Dialogue aux Carmélites. Gageons que Catherine Kauffmann -Saint-Martin proposera une prochaine saison aussi originale. Rendez-vous est pris avec l’édition 2021 dédiée, nous dit-on, à Jean de La Fontaine (dont on célèbrera les 400 ans de la naissance) et aux animaux.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 28 septembre 2020

 

infos
 
 
Toutes les informations sur le site internet

www.musiquendialogue.org
 
Programme du concert donné le 27 septembre 2020 à 16 h à la chapelle des Carmélites de Toulouse

* J. S. Bach

- Suite N° 1 en sol majeur BWV 1007

- Suite N°3 en do majeur BWV 1009

- Suite N° 5 en do mineur BWV 1011
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2020-2021
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index