www.classicToulouse.com
Annonces
 
Grands Interprètes
Budapest Festival
Orchestra
Iván Fischer, direction
Alexandre Kantorow, piano
23/10/2020
Orchestre nat. du Capitole
Jiří Rožeň, direction
Concert France-Arménie
24/10/2020
Le forum ByPass
Vocalismes
13 au 20/11/2020
Association Aïda
Saison 2020-2021
30/06/2020
Toulouse Guitare
Saison 2020-2021
Présentation 18/09/2020
Odyssud-Blagnac
Saison 2020-2021
 
Critiques
 
Orchestre nat. du Capitole
Lio Kuokman, dir. et piano
Kristi Gjezi, violon
Marc Coppey, violoncelle
16/10/2020
Grands Interprètes
Cecilia Bartoli
Les Musiciens du Prince-
Monaco
Gianluca Capuano, dir.
13/10/2020
Orchestre nat. du Capitole
Nil Venditti, direction
Hugo Blacher, trompette
10/10/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Quatuor en héritage
05/10/2020
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Ishay Shaer, piano
03/10/2020
Les Arts Renaissants
Yasuko Uyama-Bouvard
Orchestre Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
29/09/2020
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Bach Jean-Sébastien
Suites et danse
27/09/2020
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Looking for Beethoven
Pascal Amoyel
13/09/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
"Dessine-moi un concert"
11/09/2020
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Seong-Jin Cho, piano
10/09/2020
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Concerts d'ouverture
29 et 30/08/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
David Fray, dir. et piano
Audrey Vigoureux,
Emmanuel Christien,
Jacques Rouvier, pianos
02/07/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
Tugan Sokhiev, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/06/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
Renaud Capuçon, violon
19/06/2020
Le Consort Apollon
Clément Lanfranchi, dir.
09/03/2020
Orchestre du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Josef Špaček, violon
05/03/2020
Grands Interprètes
Julien Martineau,
mandoline
Vanessa Benelli Mosell,
piano
02/03/2020
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
28/02/2020
Les Arts Renaissants
Ensemble Tictactus
26/02/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Ombres portées
24/02/2020
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Fumiaki Miura, violon
21/02/2020
Orchestre du Capitole
Pascal Rophé, direction
Renaud Capuçon, violon
15/02/2020
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orfeón Donostiarra,
Jeanine de Bique, soprano
Christa Mayer, mezzo

08/02/2020
Grands Interprètes
Martha Argerich, piano
Mischa Maisky, violoncelle
06/02/2020
Toulouse Guitare
SoloDuo
31/01/2020
Les Arts Renaissants
Patricia Petibon, soprano
Susan Manoff, piano
30/01/2020
 
 

 

Concerts/ Les Clefs de Saint-Pierre / Quatuor en héritage - 5 octobre 2020
     

CRITIQUE

Les Clefs du quatuor à cordes

Le 5 octobre dernier, la nouvelle saison des Clefs de Saint-Pierre s’est enfin ouverte sous le signe du quatuor à cordes. Illustrant la belle maxime « Le quatuor en héritage » quatre musiciens de l’Orchestre national du Capitole sont venus éclairer de leurs talents respectifs la naissance d’une forme musicale destinée à un futur glorieux. La renaissance tant espérée des activités publiques de cette belle série ne pouvait trouver meilleur accomplissement.

Comme toutes les activités musicales publiques, la saison 2019-2020 des Clefs de Saint-Pierre, qui marquait les vingt ans de son existence, a été interrompue par la crise sanitaire. Reporté au 11 septembre dernier, l’ultime concert de cette saison sinistrée a marqué avec ferveur la reprise de ses activités.
Le premier concert de la saison 2020-2021 a attiré un public avide de retrouver ce contact irremplaçable avec les musiciens en chair et en os ! Les artistes eux-mêmes n’ont pas caché leur bonheur de renouer avec la scène et la présence réelle des spectateurs-auditeurs.



Les membres du quatuor lors de la première partie.
De gauche à droite : Marianne Puzin (1er violon), Jean-Baptiste Jourdin, 2ème violon, Claire Pélissier (alto), Marie Girbal (violoncelle) - Photo Classictoulouse -

A la suite de l’allocution chaleureuse de bienvenue d’Henri Simoneau, le président de l’association des Clefs de Saint-Pierre, les quatre musiciens entrent masqués sur le plateau, se libérant de cet accessoire encombrant dès leur installation. Marianne Puzin et Jean-Baptiste Jourdin, violons, Claire Pélissier, alto et Marie Girbal, violoncelle, composent ce quatuor à cordes issu des rang de la formation symphonique toulousaine. A noter que le poste de premier violon est alternativement occupé par les deux violonistes. Le programme musical qu’ils offrent ce soir-là célèbre en quelque sorte la filiation des trois compositeurs majeurs de cette formation exigeante de musique de chambre : Haydn, Mozart, Beethoven. Jean-Baptiste Jourdin présente avec justesse et humour l’écheveau des filiations, certes compliquées mais si justes, qui relient les trois œuvres présentées.
Joseph Haydn, le précurseur, peut-être même l’inventeur du quatuor à cordes, ouvre la soirée avec son Quatuor opus 33 n° 5 en sol majeur dans lequel Marianne Puzin occupe avec un touchant raffinement et un sens admirable des nuances le poste de premier violon.



Les mêmes musiciens. Jean-Baptiste Jourdin est ici le 1er violon - Photo Classictoulouse -

Immédiatement, la cohésion, la complémentarité, la complicité qui lient ces quatre musiciens frappent l’oreille et l’esprit. Nul doute que la pratique de l’orchestre constitue un atout considérable pour le développement de leur jeu commun. Au-delà de la précision naturelle de l’ensemble, de la grande finesse des phrasés, de la mise en œuvre d’une large palette de nuances, le Vivace initial de ce quatuor de Haydn arbore un sourire lumineux. L’émotion du Largo cantabile émerge d’une sorte de lied instrumental. Le rythme joyeux du Scherzo conduit au charme de l’Allegretto final, agrémenté de solos impeccables de la part de chacun.
Le Quatuor n° 5 de l’opus 18 de Beethoven, s’il témoigne de la réalité de l’héritage de Haydn, développe d’autres caractéristiques expressives. Le lyrisme léger qui ouvre l’Allegretto initial laisse la place aux tendres élans du Menuetto. Le thème et variations de l’Andante cantabile, d’une douceur frémissante, ouvre la voie à ce procédé si caractéristique de l’écriture musicale du compositeur. La ferveur la plus authentique anime l’Allegro final.



Les musiciens masqués lors du salut final - Photo Classictoulouse -

Pour la seconde partie du concert, consacrée au Quatuor n° 15 en ré mineur de Mozart, Jean-Baptiste Jourdin prend la place du premier violon, avec la rondeur de sa belle sonorité et l’éloquence de son jeu. Très influencé par l’écriture de son mentor Joseph Haydn, cette admirable partition introduit néanmoins une certaine dimension dramatique. Celle-ci surgit dès l’Allegro initial, à la suite d’une introduction pleine de nostalgie. Les interprètes ne se privent pas d’introduire une touche d’inquiétude, voire d’angoisse, dans le calme apparent de l’Andante. La complexité du Menuetto s’exprime au travers d’une étrange alternance entre allégresse et drame que la beauté formelle du Trio vient apaiser. Les quatre complices convergent vers une vision presque schubertienne du final Allegretto ma non troppo. La complexité de l’expression qui émane de cet étonnant mouvement, donne lieu à de splendides variations, habilement menées.
Rendons grâce aux quatre complices de cette soirée pour la mise en évidence du lien musical indéniable qui unit ces trois grandes pièces et au-delà ces trois génies de la composition.
L’accueil enthousiaste du public ramène les musiciens sur le plateau pour un bis de grand luxe qu’ils offrent généreusement. Il s’agit de l’Adagio et fugue en ut mineur KV 546 de Mozart. Cette pièce prodigieuse à la structure et aux développements hors du temps est ici offerte avec une générosité de chacun et un engagement de l’ensemble qui recueille une ovation légitime.
La nouvelle saison des Clefs démarre en beauté !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 6 octobre 2020

 

infos
 



Renseignements détaillés et réservations au :


06 63 36 02 86.

Email : internotes.toulouse@
gmail.com

Internet :
http://lesclefsdesaintpierre
.org/

 

Programme du concert donné le 5 octobre 2020 à 20 h à l'auditorium Saint-Pierre des Cuisines de Toulouse

* J. Haydn
- Quatuor N° 5 opus 33

* W. A. Mozart
- Quatuor N° 15 en ré mineur K. 421

* L. van Beethoven
- Quatuor N° 5 opus 18 en la majeur

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2020-2021
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index