www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
18/06 au 28/08/2022
Orchestre nat. du Capitole
L'été 2022
04 au 25/07/2022
Odyssud-Blagnac
Saison 2022-2023
Les Arts Renaissants
Saison 2022-2023
Grands Interprètes
Saison 2022-2023
02/06/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2022-2023
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Saison 2022-2023
Présentation
23/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
La démission de
Tugan Sokhiev
06/03/2022
Association AIDA
Projet Démos
05/10/2021
 
Critiques
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Mūza Rubackyté, piano
Olivier Bellamy, récitant
19/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Katia et Marielle Labèque,
pianos
17/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Sunwook Kim, piano
10/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Jukka-Pekka Saraste, dir.
Verdi Requiem
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Ryan Bancroft, direction
Benjamin Beilman, violon
26/05/2022
Toulouse Guitare
Gaëlle Solal, Rafaël Léger
20/05/2022
Les Sacqueboutiers
Ensemble vocal Tempus 21
Les Trois "S"
19 et 20/05/2022
Orchestre de Chambre
de Toulouse
Gilles Colliard, direction
12/05/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Du côté de chez Ludwig
09/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Joseph Swensen, direction
06/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Xian-Zhang, direction
Kristi Gjezi, violon
30/04/2022
Orchestre nat. du Capitole
Frank Beermann, direction
David Fray, piano
23/04/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Ellipsos
19/04/2022
Grands Interprètes
Camerata Salzburg
Fazil Say, piano
19/04/2022
Toulouse Guitare
Trio Cavalcade
15/04/2022
Musique pour la paix
Eglise du Gesu
09/04/2022
Les Arts Renaissants
Venice Baroque Orchestra
Andrea Marcon, direction
Chouchane Siranossian,
violon
29/03/2022
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio-France
Myung-Whun Chung, piano
et direction
26/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Direction Fuad Ibrahimov
Orféon Donostiarra, José
Antonio Sainz Alfaro, dir.
25/03/2022
Orchestre l'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Vincent Martinet, piano
17/03/2022
Toulouse Guitare
Antoine Morinière, guitare
Joachim Maudet, danse
11/03/2022
Association Gabriel Fauré
Le Duo des lames
10/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Wilson Ng, direction
Julien Martineau,mandoline
05/03/2022
Grands Interprètes
Wiener Symphoniker
Andrés Orozco-Estrada,
direction
Vilde Frang, violon
03/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Thomas Guggeis, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/02/2022
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Sergei Babayan, pianos
25/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Christian Arming, direction
Haochen Zhang, piano
17/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Josef Špaček, violon
11/02/2022
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, dir.
Thomas Dolié, baryton
07/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Speranza Scappucci, dir.
Le Villi, G. Puccini
05/02/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
Jörg Widmann, clarinette
01/02/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Viennoiseries
31/01/2022
Grands Interprètes
Hélène Grimaud
21/01/2022
Les Arts Renaissants
Le Banquet Céleste
Damien Guillon
18/01/2022
Grands Interprètes
Evgeny Kissin
18/01/2022
Théâtre du Capitole
Capella Reial de Catalunya
Concert des Nations
Jordi Savall, direction
10/01/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Aylen Pritchin, violon
07/01/2022
Mélodies hébraïques
Sarah Iancu, violoncelle
David Bismuth, piano
04/01/2022
Les Arts Renaissants
Café Zimmermann
Clément Janequin
Les Sacqueboutiers
14/12/2021
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole - Kazuki Yamada, direction
Josef Špaček - 11 février 2022
     
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Emotion et opulence orchestrale

Le retour à Toulouse du grand chef japonais Kazuki Yamada et du jeune et talentueux violoniste tchèque Josef Špaček a célébré l’hommage rendu à cette Seconde Ecole de Vienne, source d’un renouveau musical à l’aube du XXème siècle. Arnold Schönberg et Alban Berg démontrent la richesse de leur démarche dans le programme de ce concert du 11 février, défendu avec ardeur par l’Orchestre national du Capitole et leurs invités.

Les liens particuliers qui se sont tissés entre les musiciens de l’Orchestre et Kazuki Yamada ne cessent de se développer au cours des visites du dynamique chef japonais. Avec ce programme consacré à deux compositeurs encore trop rarement présents dans les salles de concert, cette belle entente musicale semble avoir franchi une nouvelle étape.
Le jeune violoniste Josef Špaček s’est déjà produit à Toulouse avec grand succès en mars 2018 et mars 2020, comme soliste des concertos d'Antonin Dvořák et de Max Bruch. Voici qu’il aborde ce soir du 11 février l’unique concerto pour violon et orchestre d’Alban Berg, une œuvre particulière par son écriture et sa motivation. Rappelons que cette partition suit un événement dramatique, la mort soudaine en 1935, à l’âge de 18 ans, de Manon Gropius, fille d'Alma Mahler et du grand architecte Walter Gropius. Cette disparition affecta profondément l’ami du couple, Alban Berg.


Josef Špaček, soliste du Concerto de Berg, dirigé par Kazuki Yamada
- Photo Classictoulouse -
O

Celui-ci décida alors de donner à son concerto déjà en chantier, le caractère d'un requiem à la mémoire de la jeune fille. Intitulée « A la mémoire d’un ange », cette œuvre sensible et émouvante, achevée dans les derniers mois de vie du compositeur, développe un langage clairement imprégné des caractéristiques de la musique nouvelle mise en chantier par Schönberg. Atonale, sérielle et dodécaphonique cette partition n’en développe pas moins une sensibilité d’une insondable profondeur. Un orchestre fourni, dense et néanmoins d’une remarquable transparence accompagne un violon solo source d’émotion. La prestation de Josef Špaček révèle une profondeur expressive touchante aussi bien dans les éclats de révolte, parfaitement maîtrisés, que dans la plainte retenue et toujours pudique. La richesse de sa sonorité lui permet de s’épanouir en particulier dans les cadences et notamment dans un déploiement technique impressionnant mais sans ostentation. Admirons ce toucher qui mêle le jeu d’archet et ces redoutables pizzicati simultanés de la main gauche ainsi que la beauté des passages en harmonique ! A la suite des paroxysmes orchestraux si brillamment maîtrisés, l’émotion est à son comble lorsque s’élève finalement le thème bouleversant et pourtant si paisible du choral de Bach « Es ist genug » (C’est suffisant). Un long, très long, silence de la salle accompagne le sublime et redoutable trille final qui se prolonge jusqu'au néant. L'acclamation du public est à la mesure de l'émotion que l'on doit d'abord au compositeur, mais aussi au soliste, au chef et à l'orchestre. Les interprètes ne proposent légitimement aucun bis qui pourrait « polluer » l’émotion ainsi délivrée…


Le chef d'orchestre japonais Kazuki Yamada à la tête de l'Orchestre national du Capitole
- Photo Classcitoulouse -

Le poème symphonique Pelléas et Mélisande, d’Arnold Schönberg, qui complète ce programme, s’avère d’un tout autre caractère. Cette œuvre de relative jeunesse, inspirée par le drame de Maurice Maeterlinck, ne renie pas l’héritage du postromantisme, prolongeant Gustav Mahler ou Anton Bruckner dans le traitement d’un orchestre opulent et généreux, à l’image de Richard Strauss, le maître du poème symphonique. Si quatre sections structurent cette vaste partition, la continuité musicale est de rigueur. En outre, Schönberg reprend à son compte le principe du leitmotiv wagnérien. L’auditeur peut donc suivre le déroulement du drame qui suit la trame utilisée notamment par Claude Debussy dans son opéra éponyme. Notons d’ailleurs qu’il ne fut pas le seul à s’inspirer de la pièce de Maeterlinck. Sibelius, Fauré l’ont notamment illustrée.
Kazuki Yamada maîtrise le déferlement orchestral de l’œuvre avec dynamisme et ardeur. Des tutti explosifs aux subtilités retenues, la tension ne se relâche jamais. Les sonorités des pupitres de cordes, des vents et des percussions se complètent sans domination excessive. Saluons toutes les interventions solistes, parfaitement exécutées, aussi bien par les cordes (en particulier le violon solo Kristi Gjezi et l’alto solo Bruno Dubarry), que par les vents qu’il faudrait tous citer !
L’accueil triomphal réservé par le public s’adresse d’ailleurs autant à la direction qu’à l’ensemble de l’orchestre auquel Kazuki Yamada rend un hommage vibrant. Réciproquement, les musiciens ne se privent pas d’acclamer leur chef invité décidemment « at home » à Toulouse.
Gageons et espérons que nous reverrons à Toulouse les deux acteurs motivés et motivants de cette belle soirée.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 12 février 2022

 

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 
Programme du concert donné le 11 février 2022 à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* A. Berg
- Concerto pour violon et orchestre "A la mémoire d'un ange"

* A. Schönberg
- Pelléas et Mélisande
 
Les saisons musicales
lyriques et
chorégraphiques
toulousaines

 
2021-2022
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index