www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Les Arts Renaissants
Le Banquet Céleste
Damien Guillon
18/01/2022
Grands Interprètes
Evgeny Kissin
18/01/2022
Hélène Grimaud
21/01/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Viennoiseries
31/01/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
Jörg Widmann
01/02/2022
Association AIDA
Projet Démos
05/10/2021
 
Critiques
 
Théâtre du Capitole
Capella Reial de Catalunya
Concert des Nations
Jordi Savall, direction
10/01/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Aylen Pritchin, violon
07/01/2022
Mélodies hébraïques
Sarah Iancu, violoncelle
David Bismuth, piano
04/01/2022
Les Arts Renaissants
Café Zimmermann
Clément Janequin
Les Sacqueboutiers
14/12/2021
Orchestre nat. du Capitole
Ben Glassberg, direction
Jean-Guihen Queyras,
violoncelle
10/12/2021
Le Consort Apollon
Clément Lanfranchi,
direction
06/12/2021
Grands Interprètes
Philippe Jaroussky
Thibaut Garcia
05/12/2021
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
La Révolution Berlioz
04/12/2021
Toulouse Guitare
Zoran Dukić -Alicia Stubbe
03/12/2021
Quatuor Dutilleux
CRR de Toulouse
02/12/2021
Les Sacqueboutiers
La Pause Musicale
02/12/2021
Musique au Palais
Edition 2021
28/11/2021
Orchestre nat. du Capitole
Robert Trevino, direction
27/11/2021
Le forum ByPass
Transmission(s)
23/11/2021
Grands Interprètes
Orchestre de l'Opéra
national de Paris
Gustavo Dudamel, dir.
19/11/2021
Les Arts Renaissants
Orchestre de Chambre
Occitania
Bernard Soustrot
Constant Despres
16/11/2021
Théâtre du Capitole
Les Sacqueboutiers
Monica Bacelli, mezzo-sop.
15/11/2021
Le Consort Apollon
Sophie Castaing, violon
Sophie Castellat,
violoncelle
Clément Lanfranchi,
clavecin
08/11/2021
Orchestre nat. du Capitole
Thomas Guggeis, direction
Tanja Ariane Baumgartner,
mezzo-soprano
Attilio Glaser, ténor
06/11/2021
Toulouse Wind Orchestra
Rémi Durupt, direction
Compagnie Humanum
27/10/2021
Grands Interprètes
Ensemble Pygmalion,
Raphaël Pichon, direction
Sabine Devieilhe, soprano
25/10/2021
Orchestre nat. du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Benjamin Grosvenor, piano
23/10/2021
Orchestre nat. du Capitole
Lio Kuokman, direction
Michael Barenboim, violon
15/10/2021
Grands Interprètes
The King's Singers
14/10/2021
Toulouse Guitare
Roberto Aussel
10/10/2021
Grands Interprètes
Krystian Zimerman, piano
09/10/2021
Orchestre nat. du Capitole
Fabien Gabel, direction
Henri-Franck Beaupérin,
orgue
08/10/2021
Les Arts Renaissants
Ensemble Correspondances
05/10/2021
Les Clefs de Saint-Pierre
Fantaisies Baroques
04/10/2021
Orchestre nat. du Capitole
Kerem Hasan, direction
Aurélien Gignoux,
percussionniste
02/10/2021
Le Consort Apollon
Clément Lanfranchi, dir.
27/09/2021
Les Arts Renaissants
Ensemble Jupiter
21/09/2021
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Virginie Constant,
Marie-Christine Barrault
12/09/2021
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Behzod Abduraimov, piano
10/09/2021
Les Arts Renaissants
Ensemble Voces8
07/09/2021
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole - Robert Trevino, direction
27 novembre 2021
     

CRITIQUE

La version originale de la 1ère Symphonie de Mahler

Le samedi à 18 h, la série des concerts Happy Hour invite les publics les plus divers à découvrir, une heure durant, le grand répertoire symphonique. Le 27 novembre dernier, le chef d’orchestre américain Robert Trevino, invité pour la première fois à Toulouse, dirigeait l’Orchestre national du Capitole dans une œuvre populaire, la Symphonie n° 1 « Titan », de Gustav Mahler. Mais elle était offerte ce soir-là dans une version rare, celle de la première conception imaginée par son compositeur.

Après avoir remporté le Prix de direction d’orchestre James Conlon à l’Aspen Music Festival and School, Robert Trevino occupe notamment les postes importants de Directeur musical de l’Orchestre national basque, de Conseiller artistique de l’Orchestre symphonique de Malmö, de Principal Chef d’orchestre invité de l’Orchestre symphonique de la RAI (depuis la saison 2021/22). Dirigeant aussi bien l’opéra que le concert, Robert Trevino a fait sensation sur la scène internationale au Théâtre Bolchoï en décembre 2013, en dirigeant, à la dernière minute, une nouvelle production de Don Carlo de Verdi.
C’est donc à Gustav Mahler qu’il consacre son premier concert toulousain. La Symphonie n° 1 de Mahler a connu diverses versions lors de sa création. Elle est le plus souvent présentée dans sa forme finale en quatre mouvements. Achevée en 1888, elle a été créée un an plus tard à Budapest, puis remaniée plusieurs fois en 1893 et 1894 avant de trouver sa forme définitive actuelle. Avant ces modifications, la partition initiale comprenait cinq mouvements. Le deuxième volet, un Andante intitulé Blumine, fut supprimé, à la suite des critiques de certains beaux esprits qui n’appréciaient pas son écriture. Le manuscrit original de cette pièce avait été composé comme musique de scène destinée à accompagner la représentation théâtrale d’une pièce intitulée Le Trompettiste de Säkkingen. Ce qui explique la large partie soliste consacrée à la trompette. C’est donc la version en cinq mouvements que la plupart des spectateurs de cette Happy Hour toulousaine ont eu la chance de découvrir.



Le chef d'orchestre américain Robert Trevino à la tête de l'Orchestre national du Capitole
- Photo Classictoulouse -

Regrettons d’ailleurs que l’arrivée tardive (et assez bruyante) de certains d’entre eux ait quelque peu perturbé le premier mouvement, si complexe et si minutieusement construit. Cette introduction raffinée, évocation d’un éveil de la nature, peine à s’organiser et progresse difficilement. Cette impression s’évapore enfin totalement à l’écoute de ce fameux mouvement retrouvé, Blumine (traduit parfois par le terme Fleurette). Sous la direction attentive et poétique de Robert Trevino, la tendresse touchante de la pièce bénéficie des belles sonorités qui naissent de tous les pupitres. Saluons la grande finesse avec laquelle René-Gilles Rousselot délivre le beau solo de trompette qu’a suggéré au compositeur le sujet de la pièce de théâtre (Le Trompettiste de Säkkingen) à laquelle cette partition était tout d’abord destinée.
Le mouvement suivant, noté « Puissant, agité, mais pas trop rapide » trouve immédiatement sa voie. Dynamique et puissamment terrien, il évoque ici, à juste titre, quelque danse populaire autrichienne du type « Ländler ». Le quatrième volet « Solennel et mesuré, sans traîner » sorte de marche funèbre basée sur une chanson populaire allemande, Bruder Jacob, (notre Frère Jacques français), s’ouvre sur un exceptionnel solo de contrebasse. Le soliste le détaille avec une justesse et une beauté sonore exemplaires. Le mode mineur de cette mélodie lui confère une sorte d’ironie bienvenue.
Le final, « Stürmisch bewegt » (en français, Tourmenté, agité) s’ouvre sur une véritable explosion sonore. Permettez-moi d’évoquer à ce propos l’exclamation savoureuse qu’a laissé échapper Gustav Mahler, lors de son séjour américain, au cours d’une visite des chutes du Niagara. Devant le fracas des eaux, le compositeur s’écria « At last, Fortissimo! », (Enfin un fortissimo !). C’est effectivement ce qu’évoque quelques passages de ce final. Des ténèbres à la lumière, du doute au triomphe, tout le mouvement résonne comme une lutte. Les retours sur certains thèmes des mouvements précédents (à la manière de Beethoven dans sa 9ème Symphonie) s’écoutent comme des flash-back cinématographiques. Admirablement bien dosée par le choix des tempi et les équilibres sonores, cette succession d’épisodes contrastés amène à la conclusion, éclat lumineux aveuglant que Mahler lui-même décrit « Comme s’il était tombé du ciel, comme s’il venait d’un autre monde. »
Un accueil triomphal du public vient remercier les musiciens et leur chef invité qui félicite chaleureusement les principaux intervenants solistes de la soirée.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 29 novembre 2021

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre national du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 
Programme du concert donné le 27 novembre 2021 à 18 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* G. Mahler

- Symphonie n°1 "Titan" en ré majeur, avec le mouvement - Blumine
 
Les saisons musicales
lyriques et
chorégraphiques
toulousaines

 
2021-2022
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index