www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
18/06 au 28/08/2022
Orchestre nat. du Capitole
L'été 2022
04 au 25/07/2022
Odyssud-Blagnac
Saison 2022-2023
Les Arts Renaissants
Saison 2022-2023
Grands Interprètes
Saison 2022-2023
02/06/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2022-2023
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Saison 2022-2023
Présentation
23/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
La démission de
Tugan Sokhiev
06/03/2022
Association AIDA
Projet Démos
05/10/2021
 
Critiques
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Mūza Rubackyté, piano
Olivier Bellamy, récitant
19/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Katia et Marielle Labèque,
pianos
17/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Sunwook Kim, piano
10/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Jukka-Pekka Saraste, dir.
Verdi Requiem
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Ryan Bancroft, direction
Benjamin Beilman, violon
26/05/2022
Toulouse Guitare
Gaëlle Solal, Rafaël Léger
20/05/2022
Les Sacqueboutiers
Ensemble vocal Tempus 21
Les Trois "S"
19 et 20/05/2022
Orchestre de Chambre
de Toulouse
Gilles Colliard, direction
12/05/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Du côté de chez Ludwig
09/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Joseph Swensen, direction
06/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Xian-Zhang, direction
Kristi Gjezi, violon
30/04/2022
Orchestre nat. du Capitole
Frank Beermann, direction
David Fray, piano
23/04/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Ellipsos
19/04/2022
Grands Interprètes
Camerata Salzburg
Fazil Say, piano
19/04/2022
Toulouse Guitare
Trio Cavalcade
15/04/2022
Musique pour la paix
Eglise du Gesu
09/04/2022
Les Arts Renaissants
Venice Baroque Orchestra
Andrea Marcon, direction
Chouchane Siranossian,
violon
29/03/2022
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio-France
Myung-Whun Chung, piano
et direction
26/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Direction Fuad Ibrahimov
Orféon Donostiarra, José
Antonio Sainz Alfaro, dir.
25/03/2022
Orchestre l'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Vincent Martinet, piano
17/03/2022
Toulouse Guitare
Antoine Morinière, guitare
Joachim Maudet, danse
11/03/2022
Association Gabriel Fauré
Le Duo des lames
10/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Wilson Ng, direction
Julien Martineau,mandoline
05/03/2022
Grands Interprètes
Wiener Symphoniker
Andrés Orozco-Estrada,
direction
Vilde Frang, violon
03/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Thomas Guggeis, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/02/2022
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Sergei Babayan, pianos
25/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Christian Arming, direction
Haochen Zhang, piano
17/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Josef Špaček, violon
11/02/2022
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, dir.
Thomas Dolié, baryton
07/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Speranza Scappucci, dir.
Le Villi, G. Puccini
05/02/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
Jörg Widmann, clarinette
01/02/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Viennoiseries
31/01/2022
Grands Interprètes
Hélène Grimaud
21/01/2022
Les Arts Renaissants
Le Banquet Céleste
Damien Guillon
18/01/2022
Grands Interprètes
Evgeny Kissin
18/01/2022
Théâtre du Capitole
Capella Reial de Catalunya
Concert des Nations
Jordi Savall, direction
10/01/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Aylen Pritchin, violon
07/01/2022
Mélodies hébraïques
Sarah Iancu, violoncelle
David Bismuth, piano
04/01/2022
Les Arts Renaissants
Café Zimmermann
Clément Janequin
Les Sacqueboutiers
14/12/2021
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole - Wilson Ng, direction
Julien Martineau, mandoline - 5 mars 2022
     

CRITIQUE

Les vives couleurs de l’Italie

L’heure heureuse du 5 mars dernier (autrement dit la dernière Happy Hour) revêtait les atours resplendissants de la péninsule transalpine. Deux volets complémentaires de musique italienne étaient inscrits au programme du concert donné par l’Orchestre national du Capitole sous la direction du jeune chef invité Wilson Ng, natif de Hong Kong, avec la participation du mandoliniste bien connu des Toulousains, Julien Martineau.

Chef associé de l'Orchestre philharmonique de Séoul et directeur artistique de l’orchestre Gustav Mahler de Hong Kong, Wilson Ng (entraînez-vous à prononcer son nom !) a remporté plusieurs prix dans des concours internationaux prestigieux. A la tête de la formation symphonique toulousaine, dont Chiu-Yan Ying occupe le poste de violon solo, il manifeste un enthousiasme, une énergie qui caractérisent une direction proche d’une chorégraphie. Devant une salle composée de nombreux jeunes spectateurs, il déclenche un enthousiasme communicatif.
La première partie de ce concert est consacrée à un compositeur encore assez peu connu du grand public mais que le soliste de cette fin d’après-midi s’attache avec ferveur à faire découvrir. Né à Naples en 1863, Raffaele Calace a découvert la mandoline à la suite de de sa formation de musicien. Devenu virtuose de cet instrument, il a écrit environ 200 compositions pour la mandoline dont le Concerto n° 1 op. 113 offert en ouverture festive de cette Happy Hour.


Le mandoliniste Julien Martineau, soliste du 1er Concerto de Calace
- Photo Classcitoulouse -

Pour révéler tout le bonheur, toute la grâce qui animent cette partition, Julien Martineau déploie un talent impressionnant. Sa parfaite maîtrise du trémolo caractéristique de son instrument, la large palette des nuances qu’il place au service de l’expression musicale font vivre les trois mouvements de l’œuvre tout en les caractérisant habilement. Le dialogue qu’il établit avec l’orchestre dès le premier volet, indiqué Marziale, s’épanouit avec bonheur dans le Largo tranquillo. Dans ce mouvement central, la mandoline développe une douceur nostalgique. Proche de la voix humaine, elle échange ses répliques avec les instruments de l’orchestre, comme le basson ou le hautbois. Le Rondo final retrouve ses racines populaires. Julien Martineau en explore l’extrême virtuosité avec une aisance et une finesse exemplaires.
Ottorino Respighi occupe tout le reste du programme avec deux des poèmes symphoniques les plus populaires de son triptyque consacré à Rome. En 1916, ce natif de Bologne signe le premier volet, Les Fontaines de Rome, dans lequel il évoque les havres de paix et de fraîcheur, mais aussi de vitalité, que constituent quatre de ces célèbres fontaines « filmées » aux quatre moments stratégiques de la journée, de l’aube au coucher. Wilson Ng dirige cette succession de tableaux avec précision et poésie. Les couleurs de l’orchestre explosent littéralement dans cette construction en arche, du calme de l’éveil à la sérénité du soir, en passant par les éclaboussures de lumière de midi.


Le chef d'orchestre Wilson Ng - Photo Classictoulouse -

Plus fouillé encore, le deuxième poème, Les Pins de Rome, composé en 1924, fait appel à la richesse de toutes les ressources sonores de l’orchestre. Un orchestre qui disperse d’ailleurs ici ses forces au-delà du seul plateau de la Halle aux Grains, de la coulisse à l’arrière de la salle. Dès les premières mesures, la richesse de l’orchestration fait naître des combinaisons inédites de timbres. Les quatre sites romains que la partition explore sont habilement caractérisés par une orchestration rutilante que la qualité des musiciens et celle de la direction portent à l’incandescence. Il faut vraiment rendre hommage aux nombreuses interventions solistes dont Respighi a truffé sa partition : du précieux et redoutable solo de trompette depuis la coulisse, magnifiquement joué par Hugo Blacher, à celui, splendide, du cor anglais de Serge Krichewsy, et surtout peut-être à l’ineffable chant de la clarinette de Floriane Tardy, d’une finesse et d’une poésie célestes. La participation du chant du rossignol, un véritable oiseau celui-là préalablement enregistré, conclut l’épisode des Pins du Janicule sur un sourire. L’éclatante majesté du final, Les Pins de la Via Appia, déclenche enfin une ovation de tout le public au cours de laquelle le chef remercie et félicite un à un les solistes impliqués dans cette partition colorée.
Un bis inespéré vient conclure cette fin d’après-midi. Il s’agit du fameux Choral du Veilleur BWV 147 de Johann Sebastian Bach, dans une version orchestrée par… Ottorino Respighi. Une rupture dans la continuité !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 6 mars 2022

 

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 

Programme du concert donné le 5 mars 2022 à
18 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* R. Calace

- Concerto pour mandoline et orchestre n°1, op. 113

* O. Respighi
- Fontaines de Rome
- Pins de Rome

 
Les saisons musicales
lyriques et
chorégraphiques
toulousaines

 
2021-2022
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index